Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

S ur les conseils de son père, Xiao Lu se met en quête d’une réponse à la question qui le taraude : pourquoi est-ce que les hommes vivent ? Il s’engage alors dans un parcours initiatique basé sur l’introspection, mêlant questions métaphysiques, analyse des ressentis, perception, découverte et construction de soi.

C’est du moins l’une des voies par lesquelles ce manhua peut-être appréhendé. Car si la narration graphique présente une cohérence, il n’en va pas de même du texte qui l’accompagne. Au point de se demander lequel a inspiré l’autre ou s’ils ont simplement été juxtaposés. Le cheminement de la pensée et la nature des états d’âme sont livrés à l’état brut, de façon instinctive, sans être articulés. Le but est certainement de faire partager au lecteur la pureté et la spontanéité des ressentis et des idées, mais il en ressort une impression de confusion, de divagation, de manque de lien, et de naïveté. L’enfant mûrit. En interagissant avec le monde, il prend conscience des composantes de sa personnalité. Il se découvre et se construit. Mais l’expression, trop décousue, ne reflète pas le gain de maturité et les réactions demeurent juvéniles, jusqu’au terme de l’album.

Li Zhi Hei est un réalisateur effréné de graffitis sur Internet, via l’outil Oekaki. Il ne pouvait logiquement illustrer son ouvrage qu’en utilisant son ordinateur. Le rendu de son travail est surprenant. Il témoigne, tout d’abord, d’une grande maîtrise de l’informatique. Il procure, ensuite, un réel plaisir visuel. En effet, si les dessins sont entièrement pixélisés, ils parviennent à restituer finement les ambiances et à retranscrire les émotions. Il se dégage même une poésie de certaines vues.

Si L’essence de la vie n’est pas convaincant dans le verbe, il l'est dans l'image. Et il présente l’indéniable intérêt de combiner une technique de création graphique moderne, un contenu abstrait et les Lianhuanhuas, les bandes dessinées traditionnelles chinoises éditées dans un petit format carré et qui respectent l’alternance d’une image unique et d’un récitatif placé en vis-à-vis.

Par C. Constant
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

L'essence de la vie

  • Currently 1.25/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 1.3/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.