Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Laïka

23/07/2009 4672 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

L e 4 octobre 1957, les Russes mettent en orbite Spoutnik 1, le premier satellite artificiel de l’histoire. Les autorités soviétiques, Khrouchtchev en tête, exige alors des ingénieurs de faire encore mieux : lancer une deuxième fusée, mais cette fois avec un être vivant à bord. L’aventure de Laïka vient de commencer.

Durant les années 50, la course vers l’espace était le terrain d’affrontement par excellence entre Soviétiques et Américains. À mi-chemin entre récit historique et BD indépendante, Laïka est un album assez difficile à classer. En partant de faits réels, Nick Abadzis a imaginé un récit presque intimiste qui, au-delà de la politique et la propagande, raconte la vie et les espoirs des différents acteurs de ces premières aventures spatiales. Korolev, ingénieur en chef condamné au goulag sous Staline puis gracié, voit dans les étoiles la condition pour sa liberté. Yelena, la garde chien, et Gazenko, le vétérinaire, qui écrasés par la paranoïa entretenue par le Parti, n’arrivent pas à se trouver. Et Laïka dans tout ça ? Elle sert de fil conducteur, de sa naissance à sa fin tragique, elle est le témoin de la réalité soviétique, des ruelles moscovites au firmament.

Le trait de ce jeune auteur anglais touche-à-tout (BD, dessin de presse, livres pour enfants, illustrations) peut paraître un peu frustre au premier abord, mais se révèle rapidement très efficace et parfaitement maîtrisé. Les personnages sont très bien rendus, au diapason de leur vécu, il s’agit de « vraies » personnes, pas de gravures de mode. Le travail d’Abadzis démontre bien qu’utiliser un style photographique n’est pas indispensable pour dessiner de façon réaliste. La mise en page est également remarquable, il utilise une multitude de point-de-vues, n’hésitant pas à choisir des angles audacieux pour ce style de récit. Le petit format ne rend peut-être pas assez honneur à ses efforts de mise en page.

Laïka, dans son style, est une réussite. Nick Abadzis arrive à tenir en haleine le lecteur tout au long des deux cent pages de cet album.

Sur le même sujet, à consulter :
le site internet de Nick Abadzis

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Laïka

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (20 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.