Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Bulles & Nacelle

29/06/2009 10326 visiteurs 7.5/10 (6 notes)

C harlie la souris, dans sa maison haut perchée, se perdait dans ses pensées. La musique et l'écriture occupaient toute sa vie, loin des autres, et même de sa famille. Un jour, sa solitude fut troublée : événements sans suite, sans lien, aussi disparates que l'organisation d'un carnaval et l'apparition d'un petit oiseau. Suffisant pour briser la boucle d'une vie, et ne plus revenir sans cesse à la case départ ?

Boucles et cases, tel se construit Bulles et nacelle. Prolongement du fond dans la forme, l'opposition entre cases rectilignes et illustrations aux formes arrondies rappelle le paradoxe d'une vie : fuir, partir, voyager, en réalité ou en rêve, pour revenir à son point d'origine. Comme enfermé. Est-ce à dire que rien ne change, que toute évasion est inutile ? Non, répondrait Charlie, car plus que la destination, c'est le chemin parcouru qui compte. Et les personnes que l'on rencontre, qui peuvent mettre sur la voie, donner un souffle, une impulsion. Ou un mot, un geste, une présence silencieuse, un éclairage nouveau sur une existence.

Silence, solitude, thèmes récurrents d'une histoire aux accents mélancoliques. Talent formidable d'un auteur, celui de suggérer sans rien dire, de livrer un sentiment, une émotion, par la force d'un trait, d'une tonalité, d'une composition, d'une musique. Musicalité de mots simples qui accompagnent, donnent la main, mais musicalité du dessin, aussi, de notes qui s'égrènent, s'élèvent, virevoltent... Souvenir de Betty Blues, quand tu nous tiens...

Lentement, tout doucement, Renaud Dillies raconte. Et le public écoute, émerveillé par un dessin somptueux et un récit d'une exquise douceur. L'art du conteur, porté à cet état de grâce, tient de la magie.



Découvrez la PREVIEW de Bulles & nacelle

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
7.5

Informations sur l'album

Bulles & Nacelle

  • Currently 3.60/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (55 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 05/09/2020 à 12:58:48

    J'ai l'habitude de bien noter les séries de Renaud Dillies que j'aime généralement franchement bien. Or ici, cela n'a pas été l'extase faute à un scénario trop simple et sans véritables péripéties.

    Cela reste dans l'ensemble trop naïf, voir carrément mignon en mode trognon. Bien sûr, j'ai été séduit par certains passages très poétiques notamment à la page 53. C'est beau et contemplatif à la fois.

    Cela ne sera sans doute pas assez pour séduire véritablement le lecteur que je suis. Le thème de la solitude n'est pas exploité dans le bon sens du terme à mon humble avis. On aurait aimé par exemple que cette petite souris trouve son âme soeur mais ce n'est visiblement pas le but de sa quête. Il manque un peu l'émotion qui existe à plus forte dose dans les autres oeuvres de Dillies. L'approfondissement des sentiments n'aura pas lieu cette fois-ci.

    macluvboat Le 03/11/2011 à 21:41:37

    Un conte trés joli, trés bien dessiné mais aprés, il faut rentrer dedans, être envouté et cela fut dur...