Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Arq 12. Mission

14/05/2009 7438 visiteurs 8.0/10 (2 notes)

S oleil brûlant sur étendue désertique. Course folle d'un homme apeuré. Un homme ? Non, plutôt une bête sauvage, un être désespéré, rejeté par les siens, battu, abandonné, laissé pour mort. Sans pitié, la vie d'un monde primitif. Sans remords, les hordes affamées qui luttent pour la survie. Et soudain, une pluie miraculeuse de cristaux, apportant l'espoir d'une existence plus simple. Et pourquoi pas d'une vie intelligente ?

Entrée en matière plutôt absconse, ou comment dérouter au 12e volume d'une série. L'illusion de se replonger, l'espace d'un instant, dans l'univers d'Arthur C. Clarke, n'y change rien : le monde d'Andreas n'appartient qu'à lui seul. Tout l'épisode se déroule dans Arq et l'auteur parvient de nouveau à déjouer toutes les suppositions. Le brouillage de cartes doit être une manie. À moins que ce ne soit une bénédiction, en tout cas pour le lecteur soucieux d'accompagner la lecture d'une dose de réflexion.

Lent, le rythme l'est sans aucun doute. D'autant qu'Andreas, outrage suprême, a l'insolence de prendre tout son temps, de s'autoriser de larges illustrations – superbes de sobriété, et d'une parfaite maîtrise, comme toujours – au lieu de parer au plus pressé, c'est-à-dire satisfaire la curiosité grandissante du lecteur. Les révélations sont bien présentes, c'est une certitude, mais de nouveaux mystères s'y substituent inlassablement. Alors que l'origine d'Arq se découvre quelque peu, de nouvelles questions se posent sur cette même origine. Alors que les personnages plongés dans Arq pensent enfin comprendre leur nouvel univers, celui-ci se plaît à changer de forme. Et ainsi de suite.

Cercle vicieux ? Boucle sans fin ? Impasse pour un auteur trop présomptueux ? Jusqu'où ira-t-il, ce diable d'Andreas ? Jusqu'à nous perdre ? Jusqu'à se perdre ? Certainement pas. D'où vient telle certitude ? D'un schéma qui se dessine malgré tout, malgré la folie, malgré le voile. Et d'une évidence, celle que jamais l'auteur n'a réellement déçu, d'autant moins quand le projet est si ambitieux.

Fin de cycle avec ce nouvel album. L'occasion de respirer, de faire le point. Où en est-on vraiment ? Parfois, tout semble clair. Parfois, c'est à n'y plus rien comprendre. Les certitudes d'hier font les doutes de demain. Misère, et dire qu'il reste encore six tomes à Andreas pour tout compliquer...

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Arq
12. Mission

  • Currently 4.38/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (34 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    minot Le 04/09/2015 à 18:53:21

    Après un tome 11 qui mettait en scène à peu près tous les protagonistes connus depuis le début de cette série incroyable et qui proposait différents schémas de scénarios possibles, Andreas brouille une nouvelle fois les pistes en nous concoctant un épisode se déroulant entièrement dans ARQ. Un album superbe graphiquement, avec des scènes très esthétiques (entre autres les aventures préhistoriques ou la grande bataille ayant lieu à la fin de l'album) et qui une nouvelle fois apporte son lot de surprises, la non des moindres étant l'explication de l'origine de l'Humanité par Andreas, et par là-même les révélations sur l'origine d'ARQ ! Enfin, l'album se termine sur un coup de théâtre qui aura des répercussions immenses sur la suite de la série. Un tome 12 vraiment excellent, donc.