Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La voix des hommes qui se mirent Voix des hommes qui se mirent (la)

04/05/2009 9128 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

E t les hommes se mirent à parler, à se regarder le nombril et à remettre en question leur armure machiste. Échec sentimental, perte de l'assurance légendaire face à la séparation, coming out ou délectation d'un instant précis de la relation amoureuse, Massimo, Romain, Manuel et les autres, dévoilent leur vie privée et surtout leurs faiblesses.

Après L'accablante apathie des dimanches à rosbif et pour leur deuxième album en commun, Vassant et Larher continuent de concourir dans la catégorie du titre le plus improbable de la bande dessinée. Pourtant, derrière cette phrase alambiquée, se cache un récit d'une simplicité éclatante : et si les hommes, eux aussi, pouvaient avoir une once de sensibilité et être atteint psychologiquement, en positif ou négatif, par l'amour ? Et bien oui mesdames, les auteurs nous le prouvent si vous en doutiez encore : les hommes ont un cœur ! Patchwork de situations plus ou moins cocasses, La voix des hommes qui se mirent met en scène des hommes qui n'hésitent pas à se confier à une caméra virtuelle. Chaque confession débute par une présentation rapide du protagoniste façon casting filmé, puis vient la mise en situation. Les histoires ont toutes la particularité de pouvoir être vécues par chacun de nous et nourrissent le propos de vérité et de crédibilité. La faiblesse des hommes à ressentir les choses du cœur est une légende que seuls certains d'entre eux n'osent pas encore s'avouer. Les femmes le savent bien, elles. Se pose alors la question du public auquel est destiné cet ouvrage. Aux derniers machos ? Pour qu'ils puissent enfin reconnaître leur "égalité" sur ce point avec la gente féminine. Aux autres hommes, catalogués comme "normaux" ? Pour qu'ils s'assurent qu'ils ne sont pas uniques au monde. Aux femmes ? Pour qu'elles savourent ces moments de sensibilité et ne se sentent plus les seules à être cataloguées dans ce registre si particulier de l'émotivité. La case reste à cocher, plusieurs choix sont possibles.

Les histoires s'enchaînent sans autre lien que celui de la confession de la chose amoureuse, le dernier chapitre se démarquant par sa longueur, son ton et le mode "discussion à bâtons rompus" entre copains. Si les récits pris un par un restent de bonne qualité, l'ensemble peut lasser et il est recommandé de fractionner sa lecture. L'humour souvent présent fait régulièrement place à la nostalgie d'un moment heureux du passé ou au tragique de la désillusion de celui qui comprend enfin qu'il n'est pas irremplaçable et que le retour en arrière n'est plus possible. Le trait, comme hésitant, de Sébastien Vassant accentue le sentiment d'intimité partagée et intime prise sur le vif. Néanmoins la qualité des textes, reflet de la facilité d'élocution des protagonistes, laisse tout de même planer le doute sur la capacité du commun des mortels à se confier en ces termes. Point d'improvisation donc et une notion de simplicité parfois un peu trop écartée.

La voix des hommes qui se mirent est un exercice linguistique, s'appuyant sur des phrases sures de leur impact, couplé avec une ambiance de confessionnal où l'isoloir serait remplacé avantageusement par la "petite lucarne".

Par T. Pinet
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

La voix des hommes qui se mirent
Voix des hommes qui se mirent (la)

  • Currently 2.81/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.8/5 (16 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.