Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

U n arbre qu'il faut abattre, une petite fille triste, une fille retrouvée après 23 ans, un frère qui refuse d'accepter sa retraite, deux frères et soeurs séparés, une vieille dame vivant chez son fils, deux enfants à la recherche de leur chien, une jeune veuve, tels sont les personnages des 8 histoires individuelles parues entre mai et août 1993 et réunies dans cet album.

Ce n'est pas la première fois que l'on découvre l'oeuvre de Jirô Taniguchi sous l'angle de récits cours, il suffit de se rappeler "L'homme qui marche" et ses fantastiques silences.
Ici, les histoires présentées sont loin d'être muettes, mais le rythme n'en est pas pour autant aussi trépidant que dans les BD traditionnelles. Une fois encore, la réalité posée de la vie quotidienne est respectée.

La grande différence de "l'orme du Caucase" par rapport aux autres albums connus de Taniguchi est l'omniprésence constante de la solitude qui imprègne chaque page. Car c'est là le thème général de ces histoires, la solitude sous toutes ces formes. On découvre alors les spécificités japonaises dans les relations après un divorce, ou la place des personnes âgées dans la société.

Au final, on sort de cet album avec une certaine mélancolie, pour ne pas dire de la tristesse. C'est beau, mais déconseillé aux personnes déprimées.

Par Signé Fufu
Moyenne des chroniqueurs
6.8

Informations sur l'album

L'orme du Caucase

  • Currently 4.13/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (71 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    chapeti Le 20/06/2007 à 06:12:53

    Je suis plutot quelqu'un qui déprime, mais justement, cet album donne du punch ; encore une fois, même si la solitude est là, on trouve toujours un petit quelques chose qui prouve que le bonheur, l'amitié, l'amour, la compassion ne sont jamais aussi loin que l'on croit. Encore une BD qui nous "bouscule" un peu, ça fait du bien!

    Hugui Le 14/04/2007 à 20:12:38

    Beaucoup d'émotions dans ces histoires courtes mais toutes réussies. Quel talent pour savoir traduire les sentiments intimes par le dessin et peu de mots ! Pas le meilleur de Taniguchi, mais très bon.

    dhamelin2000 Le 24/01/2007 à 14:40:24

    Sublime recueil d'histoires courtes de la part d'un auteur qui a compris la fragilité de la sensibilité humaine.
    Magnifique

    zaaor Le 21/01/2005 à 03:29:30

    Il est rare qu'une Bd puisse nous transporter autant. Ici, l'auteur par de courtes nouvelles nous fait voyager au coeur de la race humaine et de ses coutumes étranges: solitude, accomodation, rancoeur, incompréhension, chagrin et rédemption...

    Une Bd qui se dévore en une seule soirée, mais qui prendra beaucoup plus de temps pour être oubliée. À défaut de paraître trop émotive, mon regard s'est embrouillé lors de l'acte final de la dernière nouvelle. Du grand art par un génie qui a bien compris les travers de ce que nous appelons humanité.

    rork Le 15/07/2004 à 10:22:31

    Une petite merveille, un bijou, voilà ce que j'ai a en dire. Ce Manga du maitre Jirô Taniguchi est une invitation à la poésie et à l'émerveillement. Chaque petite histoire vous emplira d'émotion et vous donnera de nouvelles clés pour apprécier le bonheur du quotidien et vous aidera a mieux cerner, en filigrane, la mentalité japonaise . Une véritable réussite. Quant au dessin il est toujours aussi magistral dans la finesse des détails et dans l'expression des personnages. C'est le plus bel album que j'ai lu cette année ...