Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

A nne Nivat, journaliste honorée par le prix Albert Londres, appartient à la catégorie "grand reporter". Après avoir été pendant dix ans la correspondante à Moscou pour divers organes de presse, elle a couvert la guerre en Tchétchénie, en Algérie et en Afghanistan. A l’heure de l’information paillette et des pseudo-stars du 20 heures, elle se concentre sur ce qui est la base de son métier : le témoignage. Un journaliste se doit de raconter les faits avec la plus grande objectivité et le moins de jugement possible. Une approche difficile, qui demande un énorme investissement personnel parfois lourd à porter.

Daphné Collignon (Le rêve de pierre, Cœlacanthes) entreprend de dresser le portrait d’Anne Nivat. Le personnage est complexe. Passer des zones les plus dangereuses de la planète à un quotidien « normal » ne se fait pas sans quelques dommages. Comment faire pour expliquer ce petit bout de femme à l’éthique exemplaire ? Daphné Collignon a choisi l’esquisse, les petites touches en variant les genres et les styles. Cahier de croquis et notes manuscrites, entretiens dessinés, extraits de livres et photographies plus ou moins retravaillées se succèdent pour décrypter ce personnage. La juxtaposition de tous ces genres déroute quelque peu, l’auteure ne semble pas avoir voulu se résoudre à choisir une direction pour traiter son sujet. L’ouvrage s’ouvre sur des carnets de terrain - très bien composés - mêlant des croquis rapides au trait léger et des notes « personnelles » manuscrites qui soulignent les interrogations de la dessinatrice sur la voie à suivre pour ce projet. Tout au long de l’album cette situation semblent perdurer. Les sections et les informations se suivent dans une volonté apliquée de ne rien oublier sans qu'aucun fil conducteur narratif soit clairement établi.

Correspondante de Guerre, album publié en association avec Reporters sans frontières (une partie du revenu des ventes est versée à l’association), est malgré ces réserves, une bande-dessinée intéressante. Il met en avant une femme passionnée et passionnante, auteure de plusieurs livres remarqués (Chienne de guerre, Algérienne, Bagdad zone rouge) qui méritent d'être découverts.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Correspondante de guerre

  • Currently 2.80/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.8/5 (10 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.