Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Otomi 1. Otomi

24/03/2009 7420 visiteurs 6.0/10 (1 note)

A près Rashômon, MK Deville et Philippe Nicloux continuent d’explorer l’œuvre du très prolifique Ryūnosuke Akutagawa. Ils adaptent cette fois deux de ses nouvelles, intitulées La chasteté d’Otomi et Le Martyr.

Dans la première, un mendiant et une servante s’affrontent au cours d'un jeu érotique avec un chat comme seul témoin. Dans la deuxième, un orphelin est recueilli par l’église de Santa-Lucia, qu’il devra fuir après s’être accusé d’avoir mis enceinte une jeune fille. Comme dans Rashômon, le code de l’honneur prend une place très importante dans les deux récits, et dans une moindre mesure, la place de la femme dans une société très traditionnaliste. La chasteté d’Otomi joue beaucoup sur l’ambiance dans un huis clos parfois oppressant mais qui peine à traduire la sensualité du duel, malgré une couverture très accrocheuse. Quant au Martyr, certainement la plus réussie des deux adaptations, elle permet de mettre en valeur le dessin en noir et blanc de Nicloux, plus à l’aise dans les scènes de violence.

Peut-être moins abouti que Rashômon, Otomi offre néanmoins une nouvelle occasion d’apprécier le charme désuet d’histoires inspirées de contes anciens du Japon.

Lire la chronique de Rashômon

Par L. Gianati
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Otomi
1. Otomi

  • Currently 2.75/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.8/5 (8 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 05/09/2020 à 15:24:21

    Après Rashômon, voici la deuxième adaptation en bande dessinée des contes de Ryünosuke Akutagawa dont j'aborde la lecture par les mêmes auteurs à savoir Deville et Nicloux.

    Là encore, il y a deux nouvelles qui sont adaptées: "la chasteté d'Otomi" qui donne le titre de ce one shot ainsi que "le martyr".

    J'ai nettement préféré le second récit qui m'a semblé plus agréable et plus intéressant. La première nouvelle s'inscrit en effet dans un cadre historique qui est à peine évoqué. Par conséquent, le lecteur aura du mal à être plongé dans l'histoire en comprenant toutes les subtilités. Finalement, le scénario manque un peu de saveur.

    La seconde nouvelle réserve par contre bien des surprises avec ce pauvre orphelin adopté par l'Eglise et qui se laisse accuser par une jeune fille de l'avoir engrossée. Le final me parait époustouflant.