Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Double masque 4. Les deux sauterelles

02/03/2009 7037 visiteurs 4.0/10 (1 note)

P aris 1804. A l’aube de l’Empire, Fouché est réintégré à la tête de la police par Bonaparte qui craint un coup-d’état. Le futur empereur n’ayant pas une confiance totale envers ce sombre personnage rappelle également la Torpille pour enquêter dans les bas-fonds. Ce dernier est toujours à la recherche d’une mystérieuse femme africaine qui semble en savoir beaucoup sur les masques des puissants de ce monde.

Jean Dufaux (Niklos Koda, Djinn) continue de remplir les zones blanches de l’Histoire. Dans Les Deux Sauterelles, il est parti de l’excécution réelle du Duc d'Enghein et a imaginé le « complot » qui aurait causé la décision finale de Napoléon. L’idée est plaisante mais, malheureusement, les conspirateurs ne faisant pas preuve de beaucoup d'imagination dans leur entreprise, l’intrigue reste très banale. Du côté des masques qui donnent le titre à la série, il n'y a pas non plus grand-chose à se mettre sous la dent. Dufaux, à l’instar de Cothias dans Les Septs Vie de l’Epervier, utilise l’artifice scénaristique du démiurge pour maintenir le suspens, le mystérieux Fer-blanc tire les ficelles de la destinée des hommes .

Sur le plan graphique, Martin Jamar (Les Voleurs d’Empire) continue d’étonner et de séduire. Son trait ne cesse de s’affiner au fil des tomes. Sa mise en page devient de plus en plus ambitieuse avec des angles de vue recherchés. Sa mise en couleur est également exemplaire dans la restitution des différentes atmosphères (intérieur à la bougie, nuit, aube, crépuscule) du récit.

Les Deux Sauterelles souffre d’une intrigue bien faible. C’est dommage, car le cadre historique et la gallerie de personnages sont en eux-même passionnants et le très beau dessin de Jamar ne peut pas tout rattraper.


Chronique du tome 2

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Double masque
4. Les deux sauterelles

  • Currently 4.02/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (58 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Nips Le 20/12/2011 à 14:12:27

    Série qui ne rencontre pas le sucés mérité.
    Une dose de culture , une pointe de mystère, une pincée de sentiments, servis par un dessin précis.

    quercus Le 03/12/2008 à 19:38:38

    Cette autre série historique est vraiment très bien réussi.

    On a droit à une histoire qui se passe à l'époque de Napoléon Bonaparte en France, mais avec une pointe de suspence et une prise de liberté sur l'histoire très bien maitrisé des auteurs et tout comme pour Murena, une pure réussite.

    Le dessin de Jamar me plait énormement.

    cachou Le 13/11/2008 à 21:24:25

    Tout d'abords je tiends à dire que je trouve la couverture vraiment très belle, et aussi que le dessin de Jamar est encore plus splendide que les précédents albums.

    François de son coté essaye d'en savoir plus sur cette africaine mystérieuse liée à la fourmie et à Bonaparte.

    Napoléon se sentant en danger prend les devants et fait exécuter un duc.

    Plus tard, François cherche les assassins de son amie Kittie.

    Vivement la suite.