Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

D es Etats-Unis à la Corée, du Japon à l'Argentine, en passant par l'Afrique du Sud, la Côte d'Ivoire ou encore la France, douze auteurs ont accepté d'offrir un regard décalé sur leur pays. De manière personnelle, ils ont répondu à la commande. Il en résulte un mélange de genre profondément humain.

Malgré une couverture froide et peu attirante, Le Tour du Monde en Bande Dessinée est une très belle initiative. Les Editions Delcourt ont pu réunir, grâce aux moyens de communications modernes, douze auteurs d'horizons variés à la fois par leurs styles ou leurs origines géographiques. Chacun s'est impliqué pour décrire le plus justement possible, avec intensité, un aspect particulier de son pays. Clément Dubrérie (Aya de Yopougon) et Marguerite Abouet (Aya de Yopougon) abordent sous l'angle ironique le sujet délicat de l'immigration, avec un regard très lucide sur la situation. De son côté, Etienne Davodeau (Un homme est mort, Rural…) établit un parallèle entre le gazon parfaitement entretenu de Monsieur Clair et l'état du monde. Bien qu'il ait eu peu de pages à sa disposition, il parvient à poser un regard juste et amener ainsi le lecteur à réfléchir à ce monde qui ne semble pas tourner rond. La vision de Miriam Katin (Seules contre tous) est celle de son quotidien durant la campagne électorale de Barack Obama, avec un côté à la fois décalé et juste face aux changements à venir et l'espoir ainsi suscité. Le récit de Séra (L'Eau et la Terre) est sans doute le plus intense car il s'est glissé sur les pas d'un des sept survivants du camp d'extermination S21 au Cambodge. L'auteur y montre un pays où le poids de l'histoire continue de peser lourdement malgré les années passées, dans des procès qui s'éternisent ou la douleur quotidienne d'un vieil homme qui lui rappelle sa chance d'être en vie, mais également le traumatisme toujours vivace d'avoir vécu ce calvaire.

Expérience originale qui n'est pas sans rappeler Greenpeace - dessins pour le climat (Glénat) dans sa finalité, Le Tour du Monde en Bande Dessinée est un recueil de qualité présentant des récits engagés. Cette initiative intéressante devrait se poursuivre au rythme d'un album par an.

Par D. Ollivier
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.