Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sequana 2. Le Pyrogène

23/02/2009 7362 visiteurs 7.0/10 (1 note)

T rahi par Long-Manche, Jean Faure quitte sa planque. Pourchassé par des policiers, il entraîne Alice, qu’il tient toujours en otage, dans les égouts de Paris. Telle la Seine qui s’émancipe de son lit et envahit la capitale, la raison de Monseigneur Chelles ne de cesse de divaguer.

Si le Guetteur mélancolique portait le poids de la mise en place des personnages et du contexte historique dans son aspect documentaire, Le Pyrogène fait la part belle à la fiction et le récit s’anime. Courses-poursuites, parcours dans les sous-sols de la capitale, alliances contre nature, romance … Après s’être croisées, les destinées des différents protagonistes s’imbriquent. La perception de leur psychologie s’affine. Chacun s’implique, agit comme bon lui semble, sans savoir pour autant s’il part ou non à la dérive, se compromet ou pas, sans mesurer les risques. L’étau engendré par la crue se resserre, les situations se compliquent et l’avenir s’assombrit, inexorablement.

Certainement inspiré par le renvoi du titre de l’album fait à une œuvre de Georges Braque, l’un des pères du cubisme, Stéphane Perger se lâche. Il ose tout, se joue de tout, des techniques, des gaufriers, des perspective, du découpage, des cadrages. Il offre avec brio un festival graphique. Si la différenciation des caractères des visages peut être encore améliorée dans le but de faciliter l’identification des personnages, la transcription des atmosphères, le choix des couleurs, le jeu des ombres et la restitution de la sensation de mouvement, sont en tous points parfaits. La peinture dégouline comme le fleuve innonde, et scarifie les âmes. Et que dire de la force narrative des planches 42 à 47 dans lesquelles l’illustration se substitue totalement et naturellement au texte ? Du grand Art !

La déesse de la Seine est toujours en colère. L’intrigue se poursuit, le rythme s’accélère. Si le prochain et dernier tome est supposé lever le voile sur l’étendue des dégâts, Le Pyrogène s'inscrira certainement comme l’ouvrage qui aura permis de révéler la virtuosité graphique de Stéphane Perger.


Pour en savoir plus sur Sequana :

Chronique du tome 1 – Le Le guetteur mélancolique

Preview du tome 2 – Le pyrogène

Par C. Constant
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Sequana
2. Le Pyrogène

  • Currently 3.31/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (26 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.