Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

G ipi confesse volontiers qu’il a toujours écrit des histoires pour comprendre ce que dans sa vie il n’arrivait pas à saisir. Aussi y mettait-il beaucoup de lui-même, même s'il préférait à l’auto-analyse, en habitué de l'école buissonnière, emprunter les chemins de traverse. Il se risque ici sur un terrain bien plus accidenté, faisant de son itinéraire le sujet de son dernier livre, comme s'il fallait donner sens au passé pour faire surgir la vérité. La route est sinueuse, la narration impressionniste et pleine d’ornières. En s’exposant de la sorte, Gipi se livre sans fard et s’abandonne tout entier. L’homme convoque ses souvenirs, improvise, se déverse comme s'il voulait se laver de son enfance. Les digressions abondent, le dessin jaillit et, dans ce mouvement, il y a une forme d’écriture automatique que seul guide l'afflux des émotions. Gipi lâche prise, son crayon aussi. Si la vie est mal dessinée, c’est que l’auteur a poussé de guingois. Il y a pourtant de la pudeur dans cette mise à nu, une forme de retenue, ainsi que beaucoup de drôlerie et de grâce. A moins qu’il ne s’agisse en vérité d’un obstacle plus difficile à surmonter. Écorner son image, affronter son reflet demande tant d’abnégation qu’il est parfois préférable d’user de la métaphore pour évoquer certaines fêlures. L’exercice - la tentative d’exorcisme - a ses limites et les vieux démons sont coriaces. L’histoire des pirates entre en jeu et la tentation narcissique l’emporte. Incapable peut-être de se pardonner, d'excuser sa lâcheté, Gipi renonce un instant. La thérapie échoue devant l’incapacité de l’auteur à parler de l’amour comme à le vivre.

>>> Les premières planches sur BDGest'.

D'autres chroniques des albums de Gipi sur BDGest':

>>> S.

>>> Notes pour une histoire de guerre.

>>> Le Local.

>>> Extérieur nuit.

Par D. Lemétayer
Moyenne des chroniqueurs
6.2

Informations sur l'album

Ma vie mal dessinée

  • Currently 3.92/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (36 votes)

  • Gipi
  • <N&B>
  • 01/2009
  • Futuropolis
  • 978-2-7548-0250-5
  • 139

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.