Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le marquis d'Anaon 5. La chambre de Khéops

01/12/2008 11731 visiteurs 6.7/10 (6 notes)

P aris. Suite à une convocation notariale, Jean-Baptiste Poulain découvre que, tout comme cinq autres personnes, il est l’héritier d'un certain Umberto Leone. Peu disposé à accepter une partie de la fortune de cet illustre inconnu sans essayer d'en comprendre les motivations, il se rend au domicile du bienfaiteur. Au milieu d’étranges objets et de notes, la gouvernante du défunt lui apprend que Leone était obnubilé par l’Egypte les dix dernières années de sa vie. Intrigué par l’immense secret que semble renfermer la pyramide de Khéops et par les circonstances étranges du décès de ce mystérieux donateur, Poulain embarque pour le Caire. La chasse aux secrets peut débuter !

Après avoir visité la région natale de Fabien Vehlmann (Les cinq conteurs de Bagdad, Des Lendemains sans Nuage, Dieu qui pue Dieu qui pète, Green Manor, Seuls) le Marquis d’Anaon livre une aventure un peu plus légère, au sein d’un décor bien plus exotique. Malgré le changement de cadre, le lecteur est une nouvelle fois happé par l’atmosphère et devient vite désireux de découvrir les mystères que cache cet endroit. Sur ce plan, les richesses de la civilisation égyptienne et les bas-fonds du Caire n’ont rien à envier aux croyances populaires hexagonales. Nourri par une ambiance envoutante, ce récit parfaitement maîtrisé fait monter le suspens crescendo. Au fil des pages, le lecteur découvre les autres protagonistes et les secrets qu’ils dissimulent. L’intrigue, construite autour des motifs de ce généreux mécène et du trésor enfui dans la chambre de Khéops, est finalement assez simple, mais extrêmement efficace.

La narration et le développement psychologique des protagonistes sont toujours aussi limpides. Le personnage central demeure très attachant et a fortement évolué depuis le début de la saga. Riche de l’expérience de ses précédentes enquêtes, il se détache peu à peu de son statut de "héros malgré lui" et s’affirme de plus en plus dans son rôle d’enquêteur. Si la présence d’une séduisante esclave ajoute un brin de légèreté à l’histoire, l’auteur en profite également pour dresser un portrait peu chatoyant de l’aristocratie française émigrée sur les bords du Nil. A l’inverse de Jean-Baptiste Poulain, cette caste de notables imbus, qui accumulent les excès, finit par dégager un sentiment d’antipathie profonde.

Graphiquement, Matthieu Bonhomme (Messire Guillaume, Le voyage d'Esteban) délaisse les décors enneigés pour le soleil africain. Le style caractéristique de ce dessinateur ayant reçu l’Alph-Art du premier album d’Angoulême en 2003 pour l'Âge de raison continue de faire mouche, surtout au niveau des ambiances que Delf parvient encore à magnifier à l’aide d’une colorisation très appropriée. Notons également, qu’à l’occasion de la sortie de ce cinquième opus, une nouvelle maquette des quatre précédents albums est proposée par les éditions Dargaud, avec des couvertures redessinées pour l’occasion.

Une série qui se situe indéniablement au sommet de la grande pyramide du neuvième Art.

Par Y. Tilleuil
Moyenne des chroniqueurs
6.7

Informations sur l'album

Le marquis d'Anaon
5. La chambre de Khéops

  • Currently 3.86/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (105 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    GuillaumeBD69 Le 20/12/2015 à 21:11:20

    Encore une belle réussite. le récit est agréable et le voyage au cœur de l’Égypte bien mené. Toujours à la frontière entre l'illusion et le réel. Une belle BD. A quand la prochaine ?

    minot Le 08/10/2015 à 10:16:47

    Toujours aussi sympa. L'action se déroule cette fois-ci en Egypte, et les décors du Caire du XVIIIème siècle sont fascinants, créant une atmosphère exotique et envoûtante particulièrement agréable. L'histoire est des plus prenante, le scénario livrant son lot de mystère, d'interrogations, de surprises. Un très bon album au final.

    zemartinus Le 28/10/2008 à 22:42:27

    Pour la première fois dans la série, le Marquis d'Anaon quitte les terres
    françaises (bien que la Savoie n'était pas française à l'époque) pour se rendre
    en terre égyptienne, direction Le Caire, pour tenter de répondre aux questions
    entourant l'énigmatique disparition d'Umberto Leone. Un album en deux temps
    (Le Caire et la remontée du Nil), l'un très réussit, l'autre un peu moins, les
    auteurs n'ayant pas trouvé bon de s'attarder sur le passage "pyramidale" (3
    pages seulement) alors que c'est là que l'album aurait put trouver son point
    culminant.

    Reste malgré tout une ville du Caire superbement rendue par Bonhomme
    jusqu'aux moindres détails et une histoire très bien racontée par le sieur
    Vehlmann, du moins dans la première moitié, le reste étant un peu trop vite
    expédié selon moi (j'ai pas eu ma dose nécessaire de mystère et d'aventure).

    zaaor Le 02/10/2008 à 21:23:54

    Très bien sauf qu'on dirait qu'une suite est prévue...sinon, se termine assez
    abruptement en laissant beaucoup de questionnements!

    À voir s'il y a une suite, sinon c'est assez étrange comme façon de faire. Ou c'est
    moi qui n'y ait rien compris...

    Se démarque des autres; moins facile et plus profond.