Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les chevaux du vent 1. Première partie

17/11/2008 11853 visiteurs 7.2/10 (6 notes)

H aute vallée du Gange, Himalaya indien. Juin 1850. Kazi est un jeune sourd-muet. Cadet d'une famille de paysans, il survit plus qu'il ne vit dans un environnement hostile, entre la dureté de l'existence et la cruauté des enfants du village. N'y tenant plus, ses parents prennent la seule décision qu'ils pensent possible, mais ce sera pour eux une souffrance autant qu'un soulagement : ils envoient le jeune Kazi dans un monastère, où il recevra une bonne éducation et sera préservé du malheur.

Quinze ans plus tard, alors que le père du jeune moine a légué sa ferme à son aîné, il regrette plus que jamais d'avoir abandonné son fils et souhaite le revoir une dernière fois. Il commence alors un périple qui le fera traverser une région sous domination anglaise, comme un pèlerinage qui l'amènera à appréhender le monde qui l'entoure, et à mieux se comprendre lui-même.

Un destin contrarié, un périple dans une nature sauvage, un sens de l'humanisme et un parcours finalement plus intérieur qu'extérieur... autant de thèmes dont Lax est friand, et qu'il a coutume de rendre essentiels dans la construction de ses récits. Les chevaux du vent en est une confirmation, tant l'histoire de cette famille déchirée fait de l'humain sa pierre angulaire. Comme vecteur des pensées de ce père parti à la recherche de son fils, l'auteur du Choucas, en habitué de la collection Aire Libre, laisse une grande place au silence et à la contemplation de paysages envoûtants. Les décors de montagnes inhospitalières et de sommets enneigés sont pour Fournier l'occasion de surprendre son lectorat. Connu et reconnu pour sa contribution à l'univers de Spirou et Fantasio, l'auteur de Bizu et des Crannibales adopte un style semi-réaliste qui fait admirablement passer les émotions des différents personnages. Parallèlement, il parvient à instaurer des ambiances où la souffrance et la douceur cohabitent étrangement. La clé de ce mélange subtil réside dans une utilisation maîtrisée, tout en retenue, de la couleur directe.

Les chevaux du vent est en fin de compte une collaboration entre deux auteurs de renom, qui ont donné à la bande dessinée quelques-unes de ses plus belles lettres. Est-ce pour cela que le résultat, pourtant très abouti et faisant montre d'un savoir-faire indéniable, n'est peut-être pas à la hauteur des espérances ? Toujours est-il qu'il manque un petit quelque chose pour faire de cette histoire agréable un moment inoubliable. Un peu plus de fougue, un peu plus de passion. Ou tout simplement une narration moins linéaire, qui ferait plus de place à la surprise en abandonnant une construction parfois trop sage. Dans leur ensemble, les textes manquent également d'un peu de piment. Trop distants, trop peu enflammés, ils ne contribuent pas à rendre le destin des personnages plus passionnant.

S'inscrivant sans trop de peine dans une collection qui n'a plus rien à prouver en termes de qualité et de soin apporté à ses différents ouvrages, Les chevaux du vent s'avère plaisant du début à la fin. Il n'en demeure pas moins un goût de trop peu que le deuxième tome aura la lourde tâche d'estomper.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
7.2

Informations sur l'album

Les chevaux du vent
1. Première partie

  • Currently 3.90/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (63 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    brekkie Le 30/07/2010 à 02:51:11

    C'est avec un très grand plaisir que j'ai découvert cette histoire. Elle ne rabâche ne rien les autres récits que l'on connaît de cette région du monde. Un très beau dessin et un bon scénario, tout ce que j'aime. Vivement la suite...

    raphael882401 Le 21/12/2009 à 19:37:38

    Un très bel album, une belle histoire comme on (je) les aime sur l'Himalaya... Le dessin de Fournier me plaît toujours autant et le scénario sur l'histoire d'amour d'un père pour son fils est très crédible et très émouvant. Vraiment je le conseille.