Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

No limits 1. No Limits

13/11/2008 14094 visiteurs 7.0/10 (3 notes)

A dolescent en décrochage scolaire, Yann s’adonne au roller, son passe-temps favori, lorsqu’il surprend le baiser qu’échange sa mère avec un inconnu. Cette fois c’en est trop ! Passé le stade de l’effondrement, il bascule dans la violence et dans la prise de risques. Deux hommes l’aideront à recréer du lien social.

Pourquoi les adolescents sont-ils si nombreux à braver les interdits, à se lancer des défis et à aller, parfois, jusqu’à mettre leur vie en danger ? Certains témoins de leurs actes auront tôt fait de les qualifier de voyous. Et pourtant … Il n’est déjà pas si aisé de comprendre et d’arriver à admettre que les contraintes et les exploits ne sont pas forcément synonymes de perte de liberté et de respect gagné, y compris de respect de soi. Alors que dire de la difficulté à s’ouvrir aux règles sociales et à s’intéresser à ce que propose la scolarité ? Surtout lorsque le poids de ce qui est vécu quotidiennement au sein la cellule familiale ôte tout sens à l'idée qu'on se faisait de la vie pour nourrir un sentiment d'incompréhension et enfermer dans une profonde solitude. Or, justement, chez Yann, rien ne va plus. Ses parents se déchirent et son père, au chômage, s’abandonne à l’alcool. Sa sœur fuit cette ambiance en sortant tous les soirs et consomme de l’ectasie. Son petit frère s’est replié sur lui-même. Yann ne sait plus où il en est et a besoin de se sentir vivre.

Les mots sont justes et très évocateurs de la souffrance à laquelle est en prise le jeune adolescent. Les réactions et les situations sont finement choisies et sont livrées telles quelles, sans complaisance et sans être jugées. La mise en page est dynamique, le trait soigné et réaliste. Dérib s’est autant investi dans la réalisation de cet album (édité à l'origine par la Fondation pour la vie) qu’il le fait dans les Buddy Longway ou les illustrations des Yakari. Il fait partie de ces auteurs à la fibre humaniste qui donnent de leur talent et de leur temps pour défendre une cause et affiner la réflexion et le regard de celles et ceux, prompts à condamner, qui oublient un peu vite de regarder ce qui a pu se passer en amont d' actes répréhensibles. Mais aussi pour tendre la main aux êtres qui, à un moment donné, souvent en pleine adolescence, ne savent plus en quel avenir croire, à quoi se raccrocher, partent à la dérive, et leur montrer que rien n’est ni définitif, ni forcément inéluctable.
Que No limits ait été réédité est une bonne nouvelle : s’il était épuisé c’est qu’il a été lu. Il mérite une attention particulière, le problème qu’il aborde étant toujours d'actualité.

Un ouvrage d’utilité publique, pédagogique et concis, qui invite à l’espoir et à la tolérance, à mettre en évidence dans les toutes les librairies, toutes les bibliothèques, et tous les CDI.



A lire, du même auteur et dans la même veine, Jo, qui parle du sida, et Pour toi Sandra, de la prostitution.

Par C. Constant
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

No limits
1. No Limits

  • Currently 2.89/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.9/5 (28 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 11/12/2020 à 13:36:55

    L'auteur nous livre ici un condensé de tous les problèmes que peuvent rencontrer la jeunesse actuelle : alcool, drogue, prise de risque, racisme, racket, violences etc... le panorama est vaste et toutes les questions d'actualité y sont évoquées.
    Nous avons ici un adolescent plus passionné de roller que d'école. Et c'est un moniteur de snow-board qui va lui apprendre le respect de lui-même et des autres.

    J'ai jamais lu une bd aussi "moralisatrice" et aussi "naïve" dans son traitement. Le constat de départ est plutôt sombre et à la fin, on se croirait au pays de Blanche-Neige dans le meilleur des mondes. Comme si les choses étaient si faciles...!

    C'est tout à fait le genre de bd qui pourrait être montré aux jeunes en proie à la violence dans les classes d'école pour un travail de réflexion sur la promotion de l'éducation par l'affection et l'encadrement dans un esprit de respect et de compassion...

    Par contre, mention spéciale pour un dessin assez coloré et au trait précis. Une bd agréable mais sans plus.

    Lyskamm Le 07/09/2016 à 03:37:24

    Cette BD se trouvait au CDI de mon lycée, il y a des années ; aussi, quand je suis tombé sur un exemplaire d'occasion ce matin, je n'ai pas pu me retenir de l'acheter... sans regret !
    Le dessin est très agréable dans un style crayonné, et le fond de la BD est très réussi : Derib arrive à faire de Yann, adolescent plongé dans l'échec scolaire, la délinquance, la drogue et le racisme, un personnage malgré tout attachant, et suscitant plutôt la pitié du lecteur. Un angle de vue susceptible de changer la perception qu'on a des délinquants juvéniles en général... et celle qu'ils ont d'eux mêmes.
    Bien entendu, et heureusement, Derib insiste sur la possibilité pour ces jeunes en difficultés de s'en sortir, à une condition formelle : le choisir.

    On peut simplement déplorer le choix du one-shot pour cette histoire : la complexité du caractère de Yann, de son état psychologique et surtout des relations avec sa famille auraient mérité un plus ample développement, peut-être en deux tomes... certains un aspects semble un peu survolés à cause de la brièveté de la BD.

    Excellent album néanmoins, à lire absolument et surtout pour des adolescents, en difficulté ou non !

    stephaaanie Le 24/09/2013 à 10:47:43

    même SANS LIMITES... on finit toujours par rencontrer un mur, parfois pour notre bien.
    Voilà une BD qu'on pourrait -qu'on devrait- trouver dans tous les lieux traversés par les ados : CDI, club de sport, bibliothèque, chez le dentiste etc. Bien que je n'aime pas beaucoup le coup de crayon de Derib un peu brouillon, il faut reconnaître qu'il offre là un vrai livre pédagogique et humain, comme il sait si bien les raconter.
    Yann, sous ses apparences de gros dur rebelle est un adolescent en vraie souffrance ; le couple de ses parents est en difficulté : son père au chômage boit et du coup sa mère prend un amant, sa grande soeur Sophie a choisit de fuir la maison familiale en tombant elle aussi dans certains travers comme la drogue, son petit frère Luca se replit sur lui-même avec l'image ambiguë d'adorer son grand frère (lui donc) tout en étant décontenancé par ses dérapages, et lui même las de tout, en échec scolaire, revendicatif et vindicatif de sa vie qui le fait souffrir et de ses conneries qui l'entraînent sans cesse dans le cercle vicieux de la culpabilité. Séchant le lycée, il traîne tous les jours en Rollers avec son ami Luis dans les rues de la ville, prenant toujours plus de risques casse-cou pour faire monter l'adrénaline et surtout provoquer les badauds, jusqu'au drame... Heureusement, il va rencontrer plusieurs adultes prêts à l'aider, de son grand-père attentif au directeur du lycée, du flic éducateur au moniteur de ski, qui a eux tous, car c'est souvent comme ça dans vie, vont le ramener sur le droit chemin en commençant par reconnaître et réparer ses fautes, le libérant ainsi de la honte de lui-même, le plus gros poids de son mal-être, et à se reprendre en main.
    Alors que beaucoup de thème graves sont abordés (divorce, drogue, racisme, enivrement du sport extrême, racket, abandon, difficultés scolaires, rébellion, mort..) il n'y a pas d'accusation dans ce livre touchant, où enfants et adultes sont pris comme ils sont avec défauts et qualités, mais où Derib nous amène a une note finale d'espoir ; car oui il est possible de remonter la pente, mais il y a des étapes. Un livre éducatif et utile.

    Hugui Le 18/10/2008 à 15:33:23

    Après les jeunes indiens d'Amérique, Derib revient en Europe pour raconter les déboires d'un jeune adolescent urbain confronté à des difficultés familiales et qui du coup fait de grosses bêtises. En un seul album, on traite du divorce, de la drogue, du racisme, de la drague, de la délinquance, des difficultés scolaires, de la mort, du dépassement par le sport... et cela se termine par une note d'espoir.
    Et avec tout ça Derib arrive malgré tout à raconter une histoire qui se laisse lire avec une certaine émotion et fait passer des messages, car rien n'est manichéen, et les adultes comme les ados ont des qualités et des défauts qui permettent de trouver une issue aux difficultés de la vie grâce à l'entraide et la solidarité.
    Les dessins sont pour beaucoup dans la réussite de cet album d'utilité publique, à lire.