Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Superman - La mort de Superman (omnibus) La mort de Superman

06/11/2008 23604 visiteurs 6.0/10 (1 note)

P endant qu’une bande de monstres planifie d’envahir la ville de Metropolis, une mystérieuse créature réussit à se libérer de sa prison dans l’Ohio. Baptisé Doomsday, le phénomène se dirige inexorablement vers Metropolis, tout en semant la mort et la destruction sur son passage. Suite à la débâcle d’une Ligue de Justice incapable d’arrêter la progression de cette haine incarnée, les regards du monde entier se rivent sur Superman, dernier rempart face à cette menace de fin du monde. Un combat titanesque s’engage entre les deux êtres les plus puissants que la Terre ait jamais portés.

Tout débute en 1992. Alors que les ventes de Superman en kiosque stagnent, DC Comics décide de relancer le personnage et de surprendre les lecteurs en bousculant la routine. La mort annoncée du principal héros de l’univers DC aura l’effet escompté, avec un fascicule, intitulé La Mort de Superman, vendu à plus de quatre millions d’exemplaires et un regain d’intérêt pour le dernier des kryptoniens. A l’instar de la mort de Captain America dans Civil War, l’évènement fait la une des médias à travers le monde et demeure l’un des faits marquants dans l'histoire des comics. L’intégralité de cette saga, qui s’étale sur tous les titres mettant en scène Superman, est enfin reprise en version française dans cet Omnibus de près de 800 pages. Ce récit, signé Dan Jurgens, Karl Kesel, Jerry Ordway, Louise Simonson, Roger Stern et Gerard Jones au scénario et dessiné par Jon Bogdanove, Tom Grummett, Jackson Guice, Dan Jurgens et Mark D. Bright, est composé de trois parties distinctes: La mort de Superman (paru en VF dans la collection Privilège de Semic), Un monde sans Superman et Le retour de Superman.

L’intrigue de La mort de Superman se résume en deux lignes. Certes, la mort d’un super-héros d’un tel calibre n’est pas vraiment chose fréquente dans l’univers des comics, surtout qu’il ne s’agit pas d’un humain ayant quelques superpouvoirs, mais d’un extraterrestre quasi omnipotent et jugé indestructible. Le plus surprenant est probablement que les auteurs parviennent à leur fin sans utiliser de kryptonite. Pour ce faire, ils créent un vilain, sorti de nulle part, dont la tactique pour éliminer Superman est beaucoup moins élaborée que celles utilisés par la famille Luthor ou par les nombreux méchants qui se sont cassés les dents sur le plus grand héros de tout les temps. Pas de plans, pas de complot, pas de cailloux verts ou rouges, juste du rentre-dedans du début à la fin de l’histoire. Le scénario, axé sur le combat et usant d’un monstre sans origines, qui ne prononce pas un mot et qui ne justifie jamais ses actions ou motivations, est donc on ne peut plus basique. Pourtant, cet affrontement incessant dont l’issue est connue d’avance n’est pas vraiment lassant et a même un côté épique assez sympathique.

Après un premier volet d’une linéarité et simplicité extrême, la suite (Un monde sans Superman et Le retour de Superman) permet aux auteurs de montrer la réaction des proches de Superman tout en développant plusieurs intrigues parallèles concernant sa succession. L’acte héroïque d'autosacrifice fait donc place au deuil, aux regrets et aux souvenirs. Si le monde a perdu son héros et le Daily Planet un journaliste hors pair, Martha, Jonathan, Lana et Lois doivent combler un vide beaucoup plus grand. Tout en jouant sur l’aspect dramatique de la disparition du dernier fils de Krypton, cette deuxième partie donne surtout l’occasion à DC d’introduire de nouveaux personnages, tous prétendant, à des degrés divers, être Superman. A l’image d’Elvis, qui n’a jamais été plus vivant qu’après sa mort, des pseudo-supermen (Superboy, le Superman cyborg, l’Homme d’Acier, alias John Henry Irons, et l’Eradicator) viennent se mêler au bal du renouveau de DC. Au milieu de ces néo-héros, le lecteur n’a plus qu’à choisir le remplaçant qui lui convient le mieux. Si le scénario de cette suite est déjà plus élaboré, l’aspect conceptuel, qui consiste à faire périr un héros pour le faire réapparaître tel un gros lapin blanc sorti d’un chapeau par la suite, se fait tout de même fortement ressentir tout au long de cette saga visant surtout à ressusciter un protagoniste scénaristiquement disparu et sur la voie de l'oubli.

Au niveau du graphisme, malgré quelques illustrations qui marqueront les esprits, tels le corps gisant de Superman devant l’immeuble du Daily Planet ou la couverture du fatidique épisode #75 de Superman, le dessin ultra-classique manque souvent de personnalité. Mais malgré une intrigue audacieuse qui ne déborde pas d’originalité et une mise en image qui n’a rien de spectaculaire, La mort et le retour de Superman est un album imposant relatant la mort mythique d’un icône majeure de chez DC, que tout fan de Superman se doit de posséder.

Par Y. Tilleuil
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.