Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Ingmar 3. L'élixir de vieillesse

03/11/2008 11206 visiteurs 7.0/10 (3 notes)

S e prendre un globicéphale, une sorte de grosse baleine, en pleine poire, ça doit faire très mal. Allez demander à Patrüll, godhi (chef de village), mais aussi père d'Ingmar et d'Epson. Le pauvre vieux, qui n'avait déjà plus toute sa tête, se retrouve désormais paralysé. Une seule solution : aller rendre visite à Eini, sorcière et guérisseuse à ses heures. Les deux frangins se résignent à une alliance de circonstance pour transporter leur paternel vers la chaumière de la mégère. Malheureusement, celle-ci fait boire a Patrüll un elixir de vieillesse en lieu et place d'une potion censée lui redonner les jambes de ses 20 ans. Le godhi se transforme ainsi en mouflet qui prend chaque jour une année supplémentaire. Commence alors une véritable course contre la montre pour trouver l'antidote qui arrêtera le processus diabolique.

Découvrir de nouvelles histoires d'Ingmar est un vrai plaisir. Il faut dire qu'on s'attache au fil des tomes à ce guerrier viking, pas très conventionnel, un peu froussard sur les bords, mais dont les aventures mêlent habilement burlesque, relation fraternelle et lutte de pouvoir, le tout saupoudré d'un brin de théologie. Une autre bonne idée repose sur l'indépendance de chaque tome, sans pour cela empêcher l'évolution de chaque personnage. Ingmar, par exemple, tombé fou amoureux de Cuneen dans Crâne noir, continue de penser à sa dulcinée dans L'elixir de vieillesse. De la même façon, on sent poindre un changement sensible de comportement entre les deux frères ennemis, comme un possible rapprochement.

Le rythme très élevé de la narration empêche tout sentiment d'ennui ou de lassitude. Hervé Bourhis saute souvent du coq à l'âne, ou plutôt de l'ours polaire au gamoréhen. Il manque peut-être, à certains passages, un peu de folie ou d'impertinence qui transformerait une lecture fort plaisante en moment de franche rigolade. D'autant que le dessin de Rudy Spiessert, très épuré, ne s'encombre pas d'artifices et parvient à conserver l'essentiel, comme la trogne, impayable, d'Ingmar ou celle, pas très futée, d'Epson.

Que faut-il craindre d'une série comme Ingmar ? Assurément qu'elle ne parvienne pas à se renouveler, que ses personnages finissent par tourner en rond et rendent leurs aventures beaucoup moins savoureuses. Pour le moment, en tout cas, chaque tome vaut son pesant de globicéphales, même s'il manque parfois un peu de piquant.


Lire la chronique du tome 1
Lire la chronique du tome 2

Par L. Gianati
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Ingmar
3. L'élixir de vieillesse

  • Currently 3.65/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (43 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    schuff Le 12/05/2011 à 21:23:15

    Je confirme sans hésitation les avis précédemment émis : cette série sans prétention mais pleine de fraîcheur et d'humour vaut le détour. Ce petit viking reste injustement méconnu me semble-t-il ?!
    Ingmar mériterait un succès plus large que celui qu'il connaît...pour l'instant. Car le tester c'est l'adopter !