Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

D essine-moi le bonheur !
La requête semble à la fois d'une simplicité enfantine et d'une grande complexité. C'est pourtant celle posée par Pauline Bignon à une douzaine d'auteurs de bandes dessinées. Fille d'Alain Bignon, scénariste et dessinateur décédé avant d'avoir achevé la Voix des Anges, elle a souhaité établir un pont entre l'Amérique du Sud et le vieux continent sur ce thème universel.

La concrétisation de ce projet a pris, pour la jeune fille et Frank Cedolin, son compagnon de route, la forme d'un périple de six mois passés à arpenter à vélo le continent sud-américain pour aller à la rencontre de ces auteurs. En concrétisant cette idée un peu folle, ces scénaristes et dessinateurs de talent rendent un hommage certain à leur ancien confrère. Pourtant, en y regardant de plus près, il apparaît également qu'ils ont été attirés par la difficulté de l'exercice car ce thème ramène inévitablement à quelque chose de très personnel.

Ce genre de recueil est toujours l'occasion de découvrir des auteurs osant partir à l'aventure loin de leurs territoires de prédilection. Ici, l'exercice revêt un aspect plus particulier car chacun d'entre eux y dévoile une partie de soi, une vision intime du bonheur, cet état si subjectif. Chacun se raconte, en toute simplicité, sans faux-semblants. Les prestations européennes sont remarquables, notamment celle de Cabanes avec une analyse d'un tableau de Matisse. Lepage expose sa joie d'être père et le besoin de solitude qui a suivi pour en savourer pleinement l'instant. De l'autre côté de l'Atlantique, cette perception est différente et revêt, par exemple, celle d'un pavé jeté contre un bus ou encore un écrivain heureux uniquement en composant des histoires tristes.

Tous se sont exprimés à travers ces styles qui les caractérisent, le résultat est un album riche en couleurs souvent chaudes comme si le bonheur pouvait s'apparenter à une gamme de coloris donnée. Varié, original, parfois émouvant, Dessine-moi le bonheur est un album à découvrir. Tout simplement.


>>> Découvrez le site consacré au projet

Par D. Ollivier
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 03/09/2021 à 21:07:36

    Dessine-moi le bonheur comme on peut dessiner un mouton. Le concept de demander à différents auteurs connus de dessiner 4 pages sur ce thème était plutôt une bonne idée. Le point commun de tous ces auteurs étaient d'être soit d'Amérique du Sud, soit passionné par ce continent merveilleux. Le choix demeure assez restreint.

    En effet, l'instigatrice de ce projet Pauline Bignon, fille d'un auteur de bd décédé à savoir Alain Bignon (La Voix des anges) avait fait un périple à vélo à travers l'Argentine, le Chili, la Bolivie et le Pérou. Il y avait comme une soif de conquête pour rencontrer des auteurs dans une aventure humaine spirituelle et personnelle. C'est la route du bonheur !

    Qu'est ce qui cloche alors ? Tout simplement les récits ! On s'aperçoit que la vision du bonheur par les auteurs n'est pas la même que le commun des mortels. Je m'explique.
    - Pour Max Cabanes (le fameux Dans les villages), le bonheur se traduit par le tableau d'un couple qui est prisonnier d'une conjugalité sans sexe et qui se déteste éperdument.
    - Pour Lepage, cela sera de se perdre dans un champ de caillou au milieu des montagnes du Népal dans une solitude quasi-absolue. Cela passe encore.
    - Pour Rodolphe et Léo qui nous offrent un épisode inédit de Trent, cela sera dans le mensonge de se créer une famillle imaginaire alors qu'on est tout seul.
    - Pour Mosquito, rien de mieux que de jeter un pavé contre un bus qui a refusé de vous prendre alors qu'on travaille dans le bénévolat social pour la mission catholique du tiers-monde.
    -La palme revient quand même à ces auteurs sud-américains De santis et Valiente pour qui il n'y a pas de plus grand bonheur que d'écrire des histoires tristes. Sic !

    Tout cela me fout véritablement le cafard. Ils sont dérangés ou quoi ?! C'est cela le bonheur pour eux ? Si j'étais prof, je mettrais hors sujet à leur copie. Ou bien pour eux le bonheur rime avec souffrance. Je conçois que le bonheur peut revêtir bien des apparences. Je ne partage tout simplement pas leur vision du bonheur. Vous m'en excuserez.

    nicleod Le 06/09/2008 à 12:54:46

    Très beau bouquin que je recommande à tous les amoureux de la BD sans
    frontières... et tout particulièrement à ceux qui rêvent du continent sud-
    américain.

    Un bel hommage aux auteurs de la-bas (trop) souvent oubliés.
    L'idée de faire plancher des auteurs de continent de culture et d'âge différents sur
    un même thème est par ailleurs remarquable