Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le sursis Intégrale

19/09/2008 27018 visiteurs 8.0/10 (12 notes)

D ans la petite bourgade de Cambeyrac, en Aveyron, la guerre occupe tous les esprits, mais la vie ne s'arrête pas pour autant : pastis en terrasse et partie de boules devant le café, la vie pourrait être plus dure... C'est sans compter sur l'ordre de mobilisation, qui envoie tous les jeunes gars du coin au massacre, et les incursions de l'armée allemande dans les rues du village, qui ont vite fait de rappeler la population à une triste réalité.

Ainsi se déroule le fil de l'histoire, entre l'obstination de certains à ignorer le conflit et la volonté d'autres à y prendre une part active. Les habitants de Cambeyrac s'en trouvent divisés, entre ceux qui attendent l'arrivée des Alliés avec impatience et ceux qui ne cachent pas leur sympathie pour la cause de l'occupant. À l'image de tout un peuple et chacun à leur manière, tous s'engagent dans une lutte fratricide qui voit les camarades d'antan s'opposer les armes à la main. Dans ce contexte pour le moins délicat, Julien tente d'écrire sa propre histoire. Déserteur, il se réfugie dans un pigeonnier avec vue sur la place, se faisant le témoin privilégié des débats entre villageois. Pourtant, de son nid d'aigle, c'est surtout la belle Cécile qu'il observe, elle qui, dans sa jolie robe rouge, illumine ses journées par ailleurs bien monotones.

Greffer une romance à un récit historique aux accents politiques très prononcés, voilà un exercice très classique mais périlleux dans lequel Gibrat se montre à son avantage. Soucieux de détailler le caractère de ses personnages par de longs textes joliment tournés ou de belles réparties cinglantes, l'auteur renforce constamment la crédibilité des situations et l'attachement – ou au contraire le dégoût – que le lecteur éprouvera sans doute envers les protagonistes d'un récit aux allures de drame.

L'éloge ne serait pas complet sans évoquer le dessin de Gibrat. Fin et élégant, il s'accompagne d'un large panel de couleurs lumineuses et bien dosées pour peindre des paysages qui, des ors de l'automne au blanc de l'hiver, rivalisent de beauté. La représentation des personnages, bien typée mais se gardant des clichés, ne se départit pas d'un caractère quelque peu figé qui pourrait être reproché à l'auteur. Mais une telle réserve paraît dérisoire devant tant de charme. En la personne de Cécile, Gibrat ne sera-t-il pas parvenu à créer une héroïne qui, loin de la figure classique de la femme fatale, aura su marquer durablement l'esprit d'innombrables lecteurs ?

À l'heure de fêter les vingt ans de sa collection de prestige, Dupuis ne pouvait décidément pas passer outre une série culte qui a donné à son créateur une nouvelle dimension. Alliant avec classe un fond historique superbe de réalisme et une fiction qui sait faire preuve d'une juste retenue dans le romantisme, Le sursis a certainement sa place au pinacle de la bande dessinée contemporaine.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Le sursis
Intégrale

  • Currently 4.36/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (162 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    DamBDfan Le 16/02/2014 à 18:27:17

    Gros classique de la collection Aire Libre réalisé par un auteur majeur de la BD, Jean-Pierre Gibrat dont je ne connaissais pas l'oeuvre, il était grand temps pour moi de découvrir tout cela.
    C’est chose faite et effectivement, c’est superbe. L’histoire sur fond de guerre est passionnante, avec une bonne touche de sentimentalisme, mélancolie et de poésie qui servent à merveille l’ambiance de ce petit village aveyronnais.
    Les personnages sont extra, avec une forte personnalité et la narration est plus que parfaite.
    Les dessins et couleurs sont sublimes et représentatifs de ce que j’aime en BD.
    Un diptyque à lire bien évidemment.

    MINOUCH Le 25/12/2013 à 12:56:42

    Qu'ajouter aux critiques qui me précèdent ? cet album est un must de sensibilité, les caractères des personnages sont ciselés, l'ambiance seconde guerre, village, résistance, parait à portée de doigts, les dessins sont des œuvres d'art... Et que dire des textes, soignés, précis, dans un français impeccable ...A consommer sans modération (comme tous les Gibrat !), un chef d'œuvre!

    roch59 Le 10/02/2013 à 20:00:15

    Tout ou presque a été dit....Dessin et scénario excellents....Très bon rythme et découpage... Cécile est irrésistible, Julien et les aveyronnais inénarrables....Il fallait trouver "la Stalinette"...Gibrat l'a fait....Ce diptyque, une véritable jouissance de l'esprit...

    GimpUser Le 02/12/2012 à 16:05:19

    Je viens de découvrir l'intégrale (avec, dans le même temps, la 2nde partie : le vol du corbeau).

    Comment ai-je pu passer à côté de ces albums sans les voir alors que j'achetais, à l'époque de leur parution, des albums insipides n° 8, 12, 49 ou 2359ème de séries X ou Y ?

    Le graphisme est remarquable, la colorisation façon aquarelle se démarque de tout ce qui se fait actuellement.

    Reste l'histoire. Tout a été dit dans les avis précédent.
    Il faut absolument lire ces albums. Les livres ont même une odeur d'encre et de papier très différente des autres bd. L'ensemble est un pur régal.

    sulli Le 27/02/2012 à 10:41:13

    En 1943, Cambeyrac dans l’Aveyron est un village qui d’ordinaire vit paisiblement au rythme des parties de pétanque et des rires au bistrot du village. Mais les temps sont troublés par la guerre qui ne manque pas de rappeler aux habitants sa triste réalité.

    la suite :
    http://bdsulli.wordpress.com/2012/01/17/le-sursis-2/

    jisse33 Le 30/03/2011 à 10:43:28

    Le dessin de Gibrat peut paraitre déjà vu, mais cet album est magnifique. De l'histoire d'amour aux personnages tout y est merveilleux. A lire et à relire.
    Indispensable

    guppy Le 09/01/2009 à 11:50:10

    Voici une très belle intégrale avec de superbes croquis en annexe. Je ne connaissais pas Jean-Pierre Gibrat et je dois avoué avoir été conquis surtout au niveau du dessin. Un dessin très réaliste, on croirait avoir affaire à des photos par moment. Au niveau du scénario, petite déception : un peu trop huis clos à mon goût et pas vraiment de surprise, on devine l'issue de l'histoire. Il y avait certainement moyen de faire mieux en un seul tome. Dommage...