Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

J uin 1956. Le capitaine Lebornec, aide de camp du général de Gaulle, chargé de recueillir les mémoires du grand homme durant les vacances que ce dernier s’est octroyées en famille sur les plages bretonnes, fait l’inventaire du contenu du cabas qu’il transporte. L’attirail semble complet : thermos, protection solaire, de quoi écrire, des tongs … Des quoi ? « Des tongs mon Général ! »…

D’emblée, le ton est donné et la magie opère. Des premiers bruits sur le sable au retour au pouvoir, les gags s’enchaînent, sur demi-planches, sans discontinuer. Truffé de références – appel du 18 juin, prix Nobel de Churchill, Wehrmacht, descendant direct du chien-loup d’Hitler, réellement offert à l’épouse du Général et rebaptisé pour l’occasion...- De Gaulle à la plage ne se veut pas historique, politique ou satirique. Il n'est jamais grinçant, juste caricatural.

Pour produire les effets recherchés, Jean-Yves Ferri emprunte plusieurs voies. Il s’appuie tout d’abord sur le décalage, la distance et la prestance que dégagent de façon naturelle les mensurations de l’homme. Comme quand, du haut de sa grande taille, De Gaulle assène un « avancez voyons, puisque je vous dis que nous avons pied » à Lebronec, piètre nageur, au bord de la noyade, ou lorsque le général poursuit route et conversation sur un air détaché, le chien Wehrmacht restant suspendu au bâton qu’il voulait lui lancer.

Il joue, ensuite, sur la simplicité et la crédibilité des situations et des dialogues. Si plusieurs historiens se sont attachés à rapporter et à analyser les actes politiques du Général, l’existence d’ouvrages relatant le déroulement d’échappées balnéaires reste soumise à vérification. Pourtant, nombreux seront ceux qui reconnaîtront « le Grand Charles » sous les traits dessinés par l’auteur et penseront plausibles, tant ils paraissent naturels, l’emballement dans les interventions orales de l’ancien homme d’Etat, sa sensibilité aux formes avenantes des belles jeunes femmes, les piques lancées et la surveillance rapprochée exercée par son épouse, la nature des relations qu’il entretient avec son fils Philippe ou avec l’ancien Premier ministre anglais, la facilité avec laquelle il gère certaines situations.

Il utilise, enfin, l’humour premier degré et ménage, avec subtilité, des chutes à des scènes burlesques qui provoquent l’hilarité.
L’aspect fin du graphisme, allié aux tons pastel de la mise en couleur renforcent la sensation de simplicité, y ajoutent une touche de douceur, de sensibilité, de poésie et complètent le zest de nostalgie que confèrent le dos toilé ainsi que le quatrième plat à l’ouvrage, créant par là-même une harmonie d’ensemble.

Un album drôle, très réussi, frais et sain, fait d’un mélange d’humour premier degré et de poésie, qui démontre que charmer, faire sourire et rire à partir d’un homme d’Etat, sans médire, relève du possible.

Par C. Constant
Moyenne des chroniqueurs
7.3

Informations sur l'album

De Gaulle à la plage

  • Currently 3.94/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (83 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    edwood59 Le 25/04/2012 à 09:04:40

    Un bon moment à passer avec cette lecture … Dessin agréable, humour décalé plutôt fin !!! Ferri est un bon scénariste, j'attends de voir son travail sur le prochain Astérix !!!

    bubulle51 Le 22/05/2009 à 08:04:27

    Un très bon moment à passer sur cette BD. J'ai ri ou souri très souvent. On sent bien le scénariste, il fallait tout de même y penser. Je l'ai aussi mis dans les mains de beau-papa qui a trouvé cela très drôle.

    mourad Le 01/10/2008 à 09:54:08

    De gaulle en short... rien que cette idée devait faire rire la jeunesse du moment. C'est une drôle de proposition que de mettre en scène le célèbre général... à la plage. Degaulle suivi de son ordonnance, Le bornec, du Berger allemand Wermacht (fils du chien d'adof Hitler) et enfin Yvonne, tout ce beau monde sous un parasol sur une plage... de Normandie(???) Une série de strips (6 dessins) toujours tordants. Le trait est souple et agréable, appréciable en couleur.( la version en noir et blanc dans libé ne tenait pas). Une bonne dose d'humour (vraiment) c'est tellement rare dans la bande dessinée qu'il ne faut pas la laisser passer. Très bon album.

    depil Le 06/06/2008 à 18:39:00

    Merveille de subtilité, le dessin est à l'apanage du scénario. Son trait incroyablement souple et précis parvient à faire passer les petits riens d'une histoire suffisamment décalée pour rester dans la sobriété. On rit vraiment si l'on se laisse porter par l'univers en soi de Ferri. Le quatrième de couverture développe le concept (De Gaulle en Chine, astronaute, passe à l'Olympia, etc) et l'on ne peut que souhaiter de pouvoir les lire un jour...

    trashguy Le 17/03/2008 à 02:37:38

    De gaulle a la plage c'est un peu marrant, un peu... L'idée de jouer avec le presonnage , de manipuler son image rigide avec un poil d'irrévérence c'est séduisant mais au fond ici cela manque de mordant. Non pas que la bd soit fade mais l'humour reste très ( trop ? ) consensuel , certains aimeront mais personnellement il m'en aurait fallu un peu plus, une vision plus décallée ou plus "trash". Résultat je souris mais jamais ne ris.

    voltaire Le 26/01/2008 à 18:29:26

    Pour faire une BD humoristique sur De Gaulle, il faut être sacrément culotté. Et puis il faut un minimum de talent pour ne pas sombrer dans le ridicule. Ferri n'a pas ce minimum de talent ... il en a un maximum.

    Sa suite de gags d'une 1/2 page formant une suite continue est d'une totale drôlerie. Attention, ce n'est pas aussi irrésistible que Gaston Lagaffe mais c'est toujours délicieux et arrache à chaque fois au moins un sourire.

    Il fallait donc être gonglé et talentueux. Ferri est tout cela à la fois !