[phpBB Debug] PHP Notice: in file /home/web/v5-bdgest/system/libraries/Cache/drivers/Cache_file.php on line 65: unlink(/home/web/v5-bdgest/application/cache/albums_fiche/): Is a directory
Les passants du clair de lune 1. La fraternal compagnia
Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les passants du clair de lune 1. La fraternal compagnia

18/06/2003 7572 visiteurs 6.6/10 (5 notes)

L a collection loge noire comprend plusieurs séries fort intéressantes et on peut déjà dire que "Les passants du clair de lune" en fait partie.

L’histoire se déroule au 16ème siècle. Alvise Cornaro, un notable de la ville de Padoue et Angelo Beolco dit Ruzante, poète de génie et amis de Cornaro, sont tous deux victimes d’une tentative d’empoisonnement. Cornaro s’en sort de justesse, ce qui n’est hélas pas le cas de son ami Ruzante. En effet, Cornaro est un rival politique d'aristocrates vénitiens et marchands beaucoup trop entreprenants qui n’ont pas intérêt de le laisser vivre. Après cette tentative d’assassinat manqué, Cornaro décide de se venger de ses ennemis et c’est alors qu’entre en scène un groupe d’étranges individus masqués qui l’aideront dans sa tâche. Mais qui sont-ils vraiment ? Quel étrange secret se cache derrière tout ça ?

Thomas Mosdi, connu pour avoir scénarisé des séries comme « graine de folie » ou encore « Xoco » et Laurent Paturaud, dessinateur débutant dans la bande dessinée plantent dans ce premier tome le décor d'une série aux perspectives d'évolution très intéressantes. Avec un scénario plein de mystère et de magie, cet album donne véritablement envie au lecteur d'en apprendre plus sur cette histoire et sur ses mystérieux personnages. En effet le suspense est admirablement entretenu, ce qui entraîne le lecteur dans cette aventure fascinante au point qu’il est impossible de décrocher de l’album.

Après une introduction plutôt floue, les personnages trouvent rapidement leur place dans cette histoire complexe et c'est avec plaisir que l'on plonge au cœur de l'intrigue. Dans cet album, trois groupes de personnages s'opposent et chacun est vraiment très intéressant avec son rôle et ses mystères propres. Tous ces groupes se croisent, s'affrontent tout au long de l'album sur fond de magie, de meurtre, de vengeance, d'amour et de haine. En tout cas une chose est sûre, une fois l'album refermé on se retrouve avec davantage de questions que de réponses et dès lors on n’a plus qu'une envie : lire la suite pour en savoir plus.

Le dessin quant à lui est superbe. Il accentue l'ambiance mystérieuse et si particulière suggérée par le scénario. Il est également expressif, ce qui ne laisse pas le lecteur de marbre. Les décors sont vraiment travaillés et détaillés avec de temps à autre de vraies réussites, notamment page 17 où le soir de pleine lune est sûrement le passage le plus abouti de cet album à mon avis.

En ce qui concerne la mise en couleur, cette dernière est vraiment très efficace et renforce le dessin (voir toujours page 17 ou page 42). L’alliance de ces deux éléments donne un travail remarquable pour le plus grand plaisir de nos yeux.

Voici donc un album qu’on a véritablement plaisir à lire et à regarder même si le scénario doit être davantage développé pour réellement marquer les esprits. En tout cas on peut dire que cette série a de l’avenir.

Par Christophe C.
Moyenne des chroniqueurs
6.6

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.