Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Pico Bogue 1. La vie et moi

19/06/2008 14086 visiteurs 7.7/10 (7 notes)

I l y a Pico, Ana Ana , papa, maman, papic et mamite, soit une famille comme bien d’autres, en somme. Mais pour de vrai, pas tout à fait…

Petit rouquin à la tignasse ébouriffée, Pico Bogue partage son temps entre l’école, ses deux copains, sa petite sœur et ses parents. Doté d’un sens aigu de la répartie, il possède l’art de retourner toute sorte de situations à son avantage. Rien ne le démonte et il ne perd jamais la face. Il peut aussi bien se dédire que renvoyer les adultes à leurs propres contradictions sans que cela lui procure le moindre état d’âme. Son œil est aiguisé, sa logique implacable. Le caractère de sa soeur, Ana Ana, est de la même trempe. A la fois déconcertant, émouvant, énervant, amusant et épuisant pour les parents, les grands parents, les enseignants …

Voilà pour ce qui constitue le décor des soixante et onze historiettes qui s’étalent le plus souvent sur l’espace d’une demi-page et mettent en scène autant de gags et de tranches de vie. Le décor seulement, car Pico Bogue ne peut se résumer à une simple restitution des facéties des jeunes enfants. Certes les attitudes et les situations, la maladresse de certaines réflexions, le coté à la fois candide et effronté respirent le vrai et le vécu mais ils s’inscrivent en décalage avec le niveau de réflexion, de maturité et de vocabulaire supposé être celui d'un enfant de cet âge.

Et c’est bien là que se situe la singularité de cet ouvrage. Dominique Roques, la scénariste, pose son regard d’adulte sur les tribulations des bambins, investit les lieux, les détourne parfois, et réécrit certains dialogues ou chutes sur un mode "sénior". Il en ressort une impression semblable à celle que l’on pourrait éprouver en regardant un film muet sous-titré dont la teneur du texte serait en discordance avec l’image.
Ceci étant, le contenu ne se limite pas à une simple succession d’effets. Il se dégage de la façon dont les adultes gèrent les séquences une sorte d’état d’esprit qui pourrait tenir lieu de principe sur le plan éducatif : il est important de laisser du temps et de l’espace pour que jeunesse se passe.

Le dessin d’Alexis Dormal soutient parfaitement le contraste. Il s’applique à caler les apparences sur le monde enfantin. Tout d’abord au moyen d’un trait brouillé, griffonné ou imprécis, une colorisation inachevée, qui restituent à merveille le coté un peu émoustillé, frondeur et effervescent. Ensuite par le rendu miniature, le choix des situations et la justesse des attitudes. Enfin, l’utilisation de la peinture directe et le choix des couleurs confèrent au graphisme un aspect empreint de poésie et de tendresse qui convient bien.

Vraie histoire de famille du coté des auteurs (la maman est au scénario et le fils aux pinceaux) Pico Bogue pourrait être appréhendé comme une pièce de théâtre humoristique au décor en trompe-l’œil. Si la qualité des multiples sketches proposés dans La vie et moi est de facture inégale l’ensemble retient l’attention grâce à la singularité de son traitement et aux qualités graphiques déjà très affirmées. Une plongée rafraîchissante dans le monde détourné des enfants.


Lisez l'interview des auteurs

Par C. Constant
Moyenne des chroniqueurs
7.7

Informations sur l'album

Pico Bogue
1. La vie et moi

  • Currently 3.93/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (96 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Rody Sansei Le 07/12/2015 à 12:11:12

    Du sous Calvin & Hobbes (l'influence est on ne peut plus évidente)... mais c'est mignon et pas mal du tout quand même. et tout comme C&H, les enfants de moins de 12 ans passeront à côté de la plupart des gags.

    pouetepremier Le 29/09/2014 à 22:02:04

    ça ressemble a Éloïse (a Paris) de Kay Thompson. j'avais adoré a 10 ans
    mes filles on adoré Pticon bug au même ages....merci aux 48 heures BD quand meme

    lolabarjavel Le 22/10/2012 à 22:41:05

    Alors que j'attendais impatiemment que mon cher et tendre se décide enfin à choisir un roman, voilà que je tombe par hasard sur ce cher Pico.

    J'ai été séduite par l'humour décapant sorti tout droit de la bouche de deux tortionnaires haut comme trois pommes ! C'est d'une fraîcheur exquise, le dessin est très expressif - on retrouve avec émerveillement les véritables bouilles d'enfants, les dialogues sont aiguisés, les réflexions sont à se tordre de rire.

    J'avais oubliée qu'une bonne bande dessinée pouvait valoir une centaine de romans... depuis, je m’intéresse à nouveau à ce genre (que j'avais abandonnée à l'âge de 11 ou 12 ans après avoir épuisé tout les "Astérix et Obélix") et je me fournis de plus en plus de cette drogue douce.

    macluvboat Le 07/02/2010 à 15:23:31

    Pico et sa soeur Ana Ana vont en faire voir de toutes les couleurs à leurs parents, grand-parents, maîtresses, amis, épicier,..... Dans la lignée de Calvin et Hobbes, ces petites histoires sur la vie au quotidien de cette famille sont délirantes et pleines de bons mots. Pico et sa soeur s'en donne à coeur joie pour retourner toutes les situations en leur faveur. Et comme le dit Pico 'Je suis le cerveau et vous êtes le tube digestif'....

    A lire pour un bon moment de détente.

    Hugui Le 30/08/2009 à 11:09:45

    Une famille ordinaire (le papa, la maman, le fils et la fille), des anecdotes de la vie quotidiennes, mais le sourire vient du décalage entre cette banalité et les réflexions des gamins beaucoup plus futés que leur âge. Et comme le dessin est très mignon, cela fait une bd très attachante qu'on pourra lire et relire.

    Lelf Le 22/08/2008 à 18:07:57

    Dans cette BD, la maman (Dominique) et le fils (Alexis) nous offrent leur complicité familiale sous les traits du jeune Pico Bogue.

    Pico a de ces réflexions à la logique typiquement enfantine. Si certains peuvent regretter que le jeune garçon énonce parfois des propos trop mature, je trouve personnellement que ce décalage entre le dialogue et le personnage principal donne encore plus de charme à la BD.

    Les dessins sont absolument fabuleux, donnant aux gags un environnement magnifique. On rit tout au long de la lecture et on attend avec impatience le retour de Pico pour un deuxième opus.

    lapatronne Le 04/08/2008 à 10:04:01

    j'ai acheté cet album par hasard vendredi, vendredi soir, je l'ai passé à mon ami, samedi je l'ai proposé à mes fils, à mon neveu, dimanche il a atterri dans les mains de ma belle-soeur, de mon beau-frère et je l'ai laissé dimanche soir à ma belle-mère.
    Tous sont unanimes :
    Finesse et élégance, drôle et intelligent, du meilleur goût en matière d'humour.
    Comme Sempé !
    Bravo, nous nous sommes régalés.

    Lalec Le 22/05/2008 à 12:04:04

    Quelle belle surprise que cet album ! On y retrouve avec délice l'ambiance d'un Petit Nicolas ou d'un Mafalda, le tout à la sauce actuelle. Pico et sa petite sœur Ana Ana sont délicieux : le trait de dessin est tout simplement remarquable, comme si le dessinateur avait saisi une expression de l'instant présent. Ils a vraiment réussi à rendre des "bouilles" de gosses comme s'ils étaient devant nous.
    Et puis pour l'histoire, ou plutôt les histoires, sont là aussi d'un grand niveau. Certaines sont tendres, corrosives, émotives et surtout très drôles. Vivement la suite !