Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le passeur (Verelst/Bingono) 1. Les Orphelins du Reich

19/06/2008 7523 visiteurs 5.0/10 (1 note)

Z urich, 1940. Richard Stoltz est aviateur. La guerre a eu raison de sa petite entreprise de transport qui se trouve au bord de la faillite. C'est son ami Tessen, clerc de notaire, qui trouve la solution afin d'éviter la banqueroute. Ils organisent un pont aérien entre l'Allemagne et la Suisse afin d'aider les officiers allemands à mettre leur trésor de guerre en sécurité.

La collection Cockpit des éditions Paquet repose sur des récits d'aviation en tentant des variations autour de ce thème.. Le Passeur, dernier en date, se situe dans la même veine tout en bénéficiant d'un contexte historique précis : la Seconde Guerre Mondiale. Pierre-Paul Verelst (New-messiah.com, Think Thank) présente l'histoire d'un homme devenu héros à la fois par la force des choses et par fidélité à ses convictions, pour lutter contre le nazisme et combattre sa politique d'extermination des juifs. Dès les premières pages, le lecteur est plongé dans le vif du sujet, l'auteur ne s'embarrasse pas d'une longue présentation des personnages, au profit d'une intrigue correctement menée. Pourtant, la lecture pâtit de l'absence de repères temporels. Certaines transitions ne sont pas suffisamment évidentes et auraient méritées quelques précisions, notamment lorsque l'histoire se focalise sur le mari de Véra. Enfin, comme tout récit d'aviation, celui-ci fait la part belle aux combats aériens, qu'il s'agisse de la Luftwaffe bombardant l'Angleterre ou les dangers encourus par Stoltz dans ses périlleuses missions.

Le dessin de Brice Bingono (Paradise), chargé d'illustrer cette ambiance de guerre, est un peu lourd, parfois très chargé et souffre de quelques approximations au niveau des personnages. En revanche, le résultat en matière de scènes aériennes est très honorable. Pour une première dans cet univers, les combats et autres vols sont plutôt réussis.

Les Orphelins du Reich
est une histoire agréable abordant des aspects méconnus de cette Seconde Guerre mondiale, qu'il s'agisse du transfert d'enfants juifs vers la Suisse afin de leur éviter un tragique destin ou des trafics d'or vers les banques helvétiques par les officiers allemands. Une histoire humaine simple et efficace.

Par D. Ollivier
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Le passeur (Verelst/Bingono)
1. Les Orphelins du Reich

  • Currently 3.15/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.2/5 (26 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Kasp Le 29/05/2009 à 12:14:41

    L'intérêt de ce premier volume tient dans son sujet : en 1940 un aviateur suisse aide des enfants juifs allemands à franchir la frontière avec son avion personnel.

    Avec un pré requis pareil je m'attends à une histoire humaine forte. Hélas, je reste un peu frustré, parce qu'elle n'est pas au rendez vous. Tous les ingrédients sont pourtant là dans le scénario ; mais la "mise en dessin", le découpage des scènes et donc le rythme ne sont pas à la hauteur. Un vol de nuit qui tourne mal aurait peut être demandé plus de cases, un "les enfants ont eu très peur" aurait demandé des gros plans plutôt qu'un texte...
    Côté dessin, je ne suis pas super fan. Les expressions de visage sont très souvent inspirées des sériesTV animées japonnaises. Les gamins ressemblent à des gnomes diformes et les allemands aux méchants dans Yu Gi Yo. Trop caricaturaux pour être crédibles. Comment avoir peur pour le héros ou pour les enfants ? Que penser du jeune pilote allemand qui se sacrifie, si ce n'est que ses dialogues sont très cliché...

    Tout ça fait qu'on survole (c'est le cas de le dire) ce premier volume sans jamais vraiment s'identifier aux personnages, alors que je le répète l'histoire est bien là. Espérons un 2ème opus plus travaillé.