Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Open Space 1. Business Circus

16/06/2008 10918 visiteurs 6.0/10 (5 notes)

L e week-end s’achève déjà et comme chaque lundi (Comme un lundi...), il s’agit de composer avec les collègues, la hiérarchie pesante, les lâchetés du quotidien, les rancœurs et les petites trahisons. Dans Business Circus, James s’attache aux premiers pas d’Hubert, stagiaire multirécidiviste, dans une entreprise de lingerie, une de plus sur un CV long comme le bras. On l’accompagne, un instant, au gré des bureaux, au fil des rencontres, le temps d’une pause à la machine à café, à la photocopieuse ou d’une réunion du comité de direction. Evidemment, c’est l’occasion de croiser les figures imposées de la faune locale : financier jargonnant, chef de vente « beaufisant », en passant par l’anarcho-syndicaliste jouant les insiders, la secrétaire-potiche ou le PDG faussement moderne peinant à réprimer ses élans paternalistes.

Après s’être épanché avec vigueur, justesse et autodérision sur le petit monde de la bande dessinée (Les mauvaises humeurs de James et la Tête X), on attendait de l’auteur une charge bien sentie à l’encontre des thuriféraires du « travailler plus pour gagner plus », une pierre dans le jardin du Medef. Las ! C’est un James peu inspiré qui inaugure ce premier épisode de la série Dans mon open space. A croire qu’une malédiction pèse sur la bande dessinée d’humour thématique dès lors qu’elle s’attache à dénoncer les travers de l’entreprise (Dilbert, Le guide de la survie en entreprise, Caméra Café...). Chaque planche donne lieu à une scène-gag, décomposée en une dizaine de cases, selon un gaufrier immuable, où l’humour est prévisible, les personnages attendus et les décors caricaturaux. James paraît engoncé, gêné aux entournures, comme si le format de l’album – le fameux 48 CC tant décrié par JC Menu et nombre d'auteurs indépendants – l’empêchait de dégager la poésie, la sensibilité, ce mélange de lucidité et de naïveté touchante caractérisant à l’accoutumée ses travaux.

Le traitement du petit milieu de l’entreprise méritait plus de mordant, voire un sous-bassement politique et sociologique un peu plus transgressif que cette satire convenue et superficielle. Les clichés sont à peine évités et si l’on suit les pérégrinations d’Hubert sans déplaisir, l’album le doit sans doute à son agréable et expressif graphisme animalier.

Par D. Lemétayer
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Open Space
1. Business Circus

  • Currently 3.30/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (44 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    yaglourt Le 09/06/2009 à 10:50:21

    Une série légère et un peu vaine sur le thème de l'entreprise.
    Un peu vaine car le sujet a déjà été défriché en long et en large depuis 15 ans par Dilbert (et en 10 fois mieux).
    Cela dit le dessin animalier est très sympa.

    poang Le 23/06/2008 à 17:43:04

    Terriblement réaliste, on se croirait au boulot !!!!
    A peine caricaturé, l'humour grincant de cette bd raconte les relations entre collègues de travail, leurs habitudes et comportements, indispensable pour survivre dans le monde du travail !
    Les situations-anecdotes se succedent et visent toujours juste.

    Un plaisir à découvrir si l'on connais ou si l'on est amene a connaitre la vie des "nouvelles entreprise"

    foux Le 21/05/2008 à 12:53:58

    Cette BD nous offre une vision malines et pleine d'humour du petit monde des grandes entreprises.
    On rit de bon cœur de cette succession de gags légers entre caricature, jeu de situation et humour absurde (le vieux de 50 ans du placard).
    On s'amuse d'autant plus que le trait de James est particulièrement incisif et tout en finesse.
    D'ailleurs, "l'animalisation" des personnages en fonction de leurs rôles et caractères renforce bien la narration.