Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Black Op 4. Tome 4

20/05/2008 9125 visiteurs 6.6/10 (5 notes)

L es agents du KGB sont arrivés aux Etats-Unis, attendant les dernières instructions avant de passer à l'action et lancer l'opération Black Op. De son côté, Floyd Whitman poursuit l'enquête qui n'a plus rien à voir avec une simple affaire d'irrégularité électorale et qui le conduit de plus en plus vers ses anciens amis, ou supposés l'être, et ses anciens ennemis. Son passé ressurgit également d'une manière inattendue avec la présence de Lovna, son amour perdu.

Tome après tome, le succès de Black Op ne se dément pas et l'intérêt croit au fil de l'histoire, tel un grand cru qui se révèle avec le temps. Ce quatrième opus ne souffre d'aucun ralentissement avec une intrigue tenant le lecteur en haleine. Il était légitime de craindre un certain essoufflement avant le dénouement comme c'est souvent le cas dans ce type d'entreprise. Le suspense est toujours présent, même s'il n'est pas insoutenable au point d'imaginer des gouttes de sueur perlant sur le front à chaque page tournée. En scénariste expérimenté, Desberg maîtrise l'intensité de son récit, jouant à merveille, à l'image d'un chef d'orchestre, une partition sans fausse note. Car l'exercice n'est pas aisé, il ne se contente pas de présenter une aventure avec quelques explications du passé éclairant ainsi le personnage principal. Non ! Il réussit à écrire deux histoires à la fois bien distinctes et très imbriquées. Ce nouvel album est particulièrement réussi de ce point de vue, alternant habilement les scènes se déroulant dans les années soixante et l'époque actuelle.

Black Op est une série dont le scénario présente une dimension géopolitique aux accents réalistes, et c'est certainement ce qui en assure le succès avec cet écho fait à de nombreux romans, de Tom Clancy notamment ou encore des séries TV telles que 24 ou Alias. Desberg, après nous avoir présenté une hypothèse (la CIA combattant le communisme grâce à la mafia russe) montre les conséquences cinquante ans plus tard. Ce quatrième tome développe plus particulièrement cet aspect des évènements. La situation actuelle des USA serait le résultat de manipulations orchestrées aux plus hauts niveaux de l'Etat.

La partition de Labiano continue d'être jouée avec justesse. Pourtant, ce n'est pas forcément l'auteur auquel on pensait en premier lieu pour ce type de récit qui semble nécessiter un certain réalisme à l'image de Jigounov sur Alpha. Il faut pourtant reconnaître que le style semi-réaliste finit par convaincre. L'évolution de son trait depuis Dixie Road est manifeste, plus ferme, cherchant l'efficacité plus que l'effet. L'exercice auquel il s'est attelé est plutôt périlleux car il lui faut constamment jouer avec deux époques et surtout alterner des personnages à des âges bien différents de leur vie. Le tour de force ne concerne pas uniquement un ou deux mais bien l'ensemble des protagonistes.

Ce quatrième album tient toutes ses promesses. Le cinquième tome apportera son lot de révélations jusqu'au dénouement final que l'on espère à la hauteur de l'ensemble. La tâche est rude pour Desberg, car une issue sans envergure ou sans de nouveaux rebondissements risquerait de laisser une impression décevante. Pourtant, la qualité présente jusqu'ici ne peut qu'augurer d'une suite à la hauteur des précédents tomes.

Par D. Ollivier
Moyenne des chroniqueurs
6.6

Informations sur l'album

Black Op
4. Tome 4

  • Currently 3.88/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (99 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    BIBI37 Le 05/02/2012 à 19:30:43

    Tout bonnement excellent.
    Un scénario riche en rebondissement et assez fin finalement.
    Une très belle galerie de salauds.
    Une histoire qui finalement aurait pu être vrai tellement elle est réaliste.
    Du grand Desberg.
    8/10.

    le spectre Le 03/06/2008 à 09:08:24

    Pour la série complète :
    Nous avons ici une histoire de règlements de compte personnels liés aux affaires d'espionnage et c'est du trés bon sauf...pour le quatrième tome mais j'y reviendrais.
    Le scénario a base de flash back est trés bien romancé est éminament mis en scène avec brio par le découpage et la mise en parallèle de case passé/présent.
    Trés agréable le trais colle bien a l'histoire et le vieillissement des personnages est bien figuré sans les déformer.
    Par contre le tome 4 n'apporte rien de capital a l'histoire et rallonge artificiellement la série

    cachou Le 24/05/2008 à 19:31:10

    Une superbe série ou l'on voit un agent de la CIA Floyd Witman, qui se fait trehir par ses alliés avec qui il faisaient des arrengements pour faire gagner beaucoup d'argent à la CIA.

    Les flashs backs sont bien maitrisés.

    Le dessin de Labiano lui est bien, et conviend parfaitement à l'histoire.

    Hugui Le 04/05/2008 à 19:33:22

    L'histoire est intéressante, bien que compliquée, mais je ne suis pas un grand fan des dessins.


    voltaire Le 25/04/2008 à 21:08:17

    Je reste un ferme inconditionnel de cette série.
    L'évolution des personnages me paraît tellement vraie et désespérante.
    Ainsi Jo-Ann qui dans les années 60 semblait prête à tout plaquer pour vivre le grand amour avec Floyd, est maintenant habituée au confort et au luxe et n'est pas prête à y renoncer. Faudrait-il pour cela tuer son ancien amant.
    Quant à Lovna qui est passée par tous les stades de l'enfer (de son enfance à sa vie de femme) nous la retrouvons comme brisée et amère de ne pas avoir pu connaître l'once de bonheur que la chance lui a toujours refusé (et cela dès le premier album où elle n'est encore qu'une enfant).
    Dire qu'il faudra attendre 2010 pour connaître la fin de la série !
    (c'est pô juste !)

    madlosa Le 21/04/2008 à 23:07:43

    Black Op est une série très réussie. Le scénario et les dessins rendent parfaitement l'insouciance de ces jeunes gars jouant avec de l'argent facile. Mais voilà la série pourrait aussi s'intituler "ne réveillez pas le monstre qui dort" ou encore "l'apprenti sorcier". Enrichir la mafia russe pour éliminer le communisme, c'est utiliser la peste pour tuer le choléra et Floyd s'en rend progressivement compte surtout lorsque le sort de Lovna est en jeu. Les auteurs utilisent encore avec brio les flash back qui nous permettent de suivre avec passion l'évolution des alliances sur fond de trahison qui vont mettre en sérieux danger Floyd Lovna Ray et bouleverser leurs existences. Alors oui Black Op 4 c'est du solide !