Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

D ans ce recueil à la présentation soignée, Kazuichi Hanawa illustre un certain nombre de contes qui sont autant d'immersions dans la culture populaire du Japon de jadis. Le personnage principal de toutes ces saynètes est toujours une petite fille qui ne ménage pas sa peine pour gagner sa croûte. Une bonne manière de mettre en lumière la dureté de la vie paysanne à cette époque sans plomber l'ambiance à grands renforts de cris et de larmes, la fillette gardant, malgré les difficultés, une joie de vivre et une envie d'apprendre inébranlables.

Et il y a effectivement de quoi apprendre, dans cette nature qui réserve bon nombre de surprises ! Les différentes aventures ne s'appuient pas uniquement sur la vie quotidienne et le travail mais aussi sur les croyances locales : la petite fille va ainsi rencontrer les êtres de légende qui peuplent l'imaginaire japonais et s'autorisent quelques incursions dans la réalité. Avec, à chaque fois, une belle morale à en tirer pour tout enfant sensible au bien commun et à la défense des plus faibles. L'auteur aborde ici plusieurs thèmes, se permettant même de nombreuses plongées dans le fantastique pur.

Le type de graphisme choisi et parfaitement réalisé par Kazuichi Hanawa pour mettre en images ces Contes du Japon d'autrefois est particulièrement judicieux. Précis, détaillé, il est à son avantage dans la représentation de décors fournis, notamment le temps de quelques doubles pages de toute beauté. La couverture en est une très belle mise en bouche. De plus, cette densité n'empêche pas un bon rendu du mouvement. Tous les personnages, acteurs ou simples figurants, sont donc véritablement animés sous les yeux du lecteur.

Il s'agit donc bien d'un ouvrage de bonne facture, à réserver toutefois à ceux qui s'intéressent de près ou de loin à l'histoire de la culture japonaise. Les autres risquent de ne pas y trouver leur compte, notamment par le caractère parfois invraisemblable et souvent désuet des différentes histoires.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
5.3

Informations sur l'album

Contes du Japon d'autrefois

  • Currently 3.29/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (7 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 24/08/2021 à 08:05:07

    Les contes japonais peuvent être assez diversifiés. On peut connaître l’horreur mais également l’étrange. Là, cela va trop loin. Il est souvent question d’extraterrestres qui se mélangent avec le folklore du Japon d’autrefois ce qui constitue un curieux mélange de genre. Les situations ne sont guère crédibles dans ce contexte. Mais surtout, il manque une véritable mise en scène. Même le dessin parait particulièrement vieilli. Cela donne un aspect assez fade à l’ensemble.

    J’avoue que le premier récit démarrait plutôt positivement. Cependant, la suite ne tient pas la route. C’est souvent répétitif. On se demande si c’est toujours la même jeune fille qui est aux commandes. A la fin, il reste un sentiment de lassitude. Non, décidément, ces contes apparaissent bien fades. Certes, il y a toujours pire…