Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La licorne 2. Ad Naturam

31/03/2008 13963 visiteurs 6.3/10 (7 notes)

L e corps humain évolue ! Pas naturellement, mais de manière provoquée ! Par qui ? Pour quoi ? C'est ce que doit découvrir un petit groupe de médecins aux moyens insoupçonnés, les Asclépiades, rassemblés autour de Michel de Nostredame. Leur but ? Constituer une armée de savants pour faire avancer la science et confondre celui qui joue impunément avec l'anatomie humaine.

Si une grande partie de la production actuelle ne fait pas preuve d'une originalité débordante, il y a de ces séries qui, dans leur format traditionnel de 46 planches, relèvent d'une toute autre ambition. La licorne en fait assurément partie, avant tout grâce à son fond historique. Mathieu Gabella (La chute, Idoles...) reprend ici à son compte, dans une vision toute personnelle de l'Histoire, quelques-uns des plus grands chercheurs de leur temps, tous pères de la médecine moderne. La profusion de figures historiques, et c'est dommage, ne lui permet toutefois pas de nous les présenter tous de façon approfondie. Certains d'entre eux font ainsi plus de figuration qu'autre chose et n'apportent pas de réelle valeur ajoutée, que ce soit par leurs actes ou les idées qu'ils peuvent mettre en avant. Fort heureusement, les textes explicatifs placés en fin d'albums, chargés de nous en apprendre davantage sur les différents protagonistes, comblent en partie cette lacune. Ce sont ensuite les motivations des groupes en présence qui assurent l'intérêt de l'intrigue car elles ont pour objet une chose bien mystérieuse : notre propre corps ! Les différentes factions qui s'opposent depuis maintenant deux albums, avec pertes et profits de part et d'autre, suivent toutefois la voie habituelle du thriller ésotérique. On notera ainsi une façon parfois exagérée d'entretenir le mystère.

La peur qui pointe le bout de son nez à la fin de ce deuxième tome est donc de voir Mathieu Gabella dépassé par sa propre création. Saura-t-il donner un sens et un rôle à leur mesure à tous ces disciples d'Asclépios qu'il réunit à tour de bras ? Saura-t-il boucler son intrigue avec la cohérence qui sied à de tels récits pour le moins obscurs ? Réponse avec la suite d'une série qui a soulevé un vif enthousiasme dès la parution du premier volume. Il ne faut toutefois pas oublier que la complexité d'un scénario n'a de sens que si elle s'articule autour d'une trame claire et précise. Le scénariste semble d'ailleurs vouloir aller dans cette direction : le récit gagne en lisibilité ce qu'il perd en densité. Le propos est alors plus diffus, regorgeant moins d'informations qu'auparavant, mais il épargne au lecteur les changements de temps et de lieu intempestifs qui avaient tendance à nuire au rythme de lecture.

Son succès, La licorne le doit assurément à son ambition affichée de mêler réalité et fiction dans une revisite de l'Histoire des sciences médicales. A n'en point douter, le graphisme d'Anthony Jean n'y est pas non plus étranger. Ce dessinateur aperçu pour la première fois dans Le Grimoire du Petit Peuple de Pierre Dubois tente d'imposer son propre style : quelques décors somptueux, des personnages bien typés (mais qui n'échappent pas toujours aux clichés, ne serait-ce que pour une troupe d'élite qui cède à la mode du tatouage à la yakuza), des inventions révolutionnaires parfaitement illustrées, etc. Son meilleur atout, pourtant, ne réside pas là : ce sont les primordiaux, ces êtres faits de muscles et d'os, aux airs de créatures mythologiques, qui forcent le respect. Même si leur rôle dans l'histoire devra encore être éclairci par la suite... Pour en terminer avec le visuel, seule une colorisation parfois trop sombre, bien que techniquement irréprochable, pourrait ternir l'impression résolument positive laissée par cet illustrateur de talent. A noter, aussi, la trop grande confusion de certaines scènes qui gagneraient à être moins chargées, notamment l'apparition en fin d'album d'un monstre tentaculaire qui rappellera de bons souvenirs aux lecteurs de Yoko Tsuno.

Verdict après deux volumes ? Encourageant, ambitieux... mais terriblement risqué. Prions pour que les auteurs ne tombent pas dans leur propre piège...

Chronique du t1 : Le dernier temple d'Asclépios

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
6.3

Informations sur l'album

La licorne
2. Ad Naturam

  • Currently 4.16/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (238 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Miakis Le 21/09/2019 à 16:40:19

    De beaux dessins, quoique parfois un peu trop anguleux et musculuseument exagérés, particulièrement les créatures : elles sont parfois charpentées comme des robots style evangelion.
    Les couleurs sont magnifiques (ça fait du bien...), et j'ai trouvé la médecine à la renaissance comme thème de base de l'histoire est original, et que les auteurs s'en sortent plutôt bien. Et ont fort juducieusement ajouté ces notes historques en fin de livre.

    Comme l'a souligné Ioreck, quelques passages sont bien gores, ça ne m'a pas trop gêné.

    -chris- Le 28/12/2014 à 18:31:16

    Ce deuxième tome présente de nombreux points forts. Esthétiquement toujours aussi bon, il a également l'avantage de recadrer le scénario en faisant avancer efficacement l'intrigue, tout en évitant à la narration de s'éparpiller autant que dans le premier album. Ajoutons à cela quelques idées bien trouvées, comme les tapisseries-énigmes, les très impressionnants primordiaux de plus en plus développés, les réinterprétations des travaux de Léonard de Vinci, et on obtient une très belle réussite... A laquelle il manque peut-être malgré tout un peu d'émotion, d'empathie pour les personnages provoquée chez le lecteur.

    McClane Le 09/07/2011 à 12:03:52

    Gros travail de recherche pour coller le plus possible au XVIème en Europe. L'auteur utilise des personnages importants de l'époque, les faisant s'affronter dans un récit fantastique impliquant l'église, les hommes de sciences, une secte, des monstres et surtout de grands mystères. Dans les dernières pages de l'album les deux auteurs nous expliquent leur processus créatif. Les deux dernières pages de l'album donnent plus de renseignements sur les personnages principaux et leur époque.
    Le scénario se développe, des mystères, la science, la médecine, l'astronomie, l'astrologie, l'église, etc... Tout cela est lié, c'est bien écrit, c'est captivant. Comme à la fin du vol.01 on a hâte de connaitre la suite.
    Je trouve le style graphique plus expressif que dans le vol.01. Il y a beaucoup plus de contraste, c'est bien moins fade. Je trouve que le tout est bien mieux maitrisé, les plans sont bien choisis. Ce vol.02 plus abouti que le vol.01 au niveau graphique.
    Toujours pas de lettrage manuscrit. Au moins la police d'écriture ne change plus de taille selon les phylactères, on retrouve une cohérence artistique.

    BIBI37 Le 05/06/2011 à 22:42:43

    Légèrement un ton au dessous du tome précédent mais içi c'est le fantastique qui prend le dessus sur l'histoire de la médecine.
    Les dessins sont toujours excellents.
    A découvrir d'urgence!!
    9/10.

    quentjoss Le 25/11/2010 à 20:31:04

    Les dessins sont sympas et rendent bien l'ambiance du récit. Je félicite aussi les auteurs pour les encarts historiques à la fin des tomes qui nous permettent de mieux comprendre certaines scènes ;) .

    Par contre, j'ai eu bcp plus de mal avec le scénario, premièrement à faire entrer les primoridiaux dans le contexte de l'histoire et ensuite avec la complexité générale de l'histoire : il m'arrive très souvent de me demander dans quel "camp" se trouve l'un ou l'autre groupe de protagonistes et devoir feuilleter plusieurs fois la bd pour trouver la réponse :-S.

    Pour ma part, c'est donc un début de série originale qui a été un moment agréable à lire. J'essaierai de me faire prêter le Tome 3 mais je n'acheterai pas.

    L Argo06 Le 16/01/2010 à 16:49:18

    Donc, voici le deuxième tome de cette série fantastique, où l'on peut en apprendre d'avantage sur le mystère du projet du mouvement perpétuel...
    J'aime bien cette série, les dessins sont superbes, le scénario est au rendez-vous, et à la fin de chaque tome on est impatient de lire la suite...
    Le seul petit bémol, c'est l'histoire avec les créatures et les hommes que j'adhére moyennement, bien que ce soit du fantastique. Mais bon, ce n'est que subjectif, et cette série reste une très bonne série à lire !!
    7/10

    remi76 Le 08/05/2008 à 23:16:26

    Le tome 1 de la bd m'avait intriguer et bluffer. Ce tome 2 nous installe dans le scénario très complexe de "La licorne" car il faut insister sur ce point le monde est complexe car il mélange renaissance et fantastique ce qui pourrait etre un inconvenient et bien non , l'auteur et le dessinateur nous plongent dans leurs monde et l'on s'habitue à voir ce cotoiller des personnage du XVI siècle et des "etres humanoides" , c'est ce qui fait le charme ce cette série.
    L'album non apprend comment ont étés créer les "etres humanoides" et la menace qui pèse sur le groupe savants qui sont prets à tous pour connaitre la vérité.
    Vivement le tome 3 pour savoir si Ambroise est réellement mort ou pas !!!!

    Icarius-fly Le 13/04/2008 à 16:28:39

    Comment passer à côté de cette série?
    Lorsque pour la première fois j'ai aperçu cette bd dans un rayonnage, je me suis d'abord intéressé au résumé : "bof, un truc sur la Renaissance... je suis pas fan de cette période de l'histoire, qu'est-ce que vient faire Ambroise Paré dans la BD?".
    Et puis la couverture aidant, j'ouvre la BD, je la feuillette... Dire que j'ai failli passer à côté de ça! Anthony Jean est un artiste comme on en fait peu, son dessin sans tomber dans le fouillis, dégage une énergie affolante.
    Quant à ce deuxième tome, je l'attendais... et je n'étais pas le seul. Toujours ce même déchaînement d'effets graphiques, le tout servi par une ambiance sombre toujours au rendez-vous. De plus, le scénario s'étoffe, on commence à rentrer vraiment dans l'intrigue, et la fin de cet opus nous fait saliver d'envie, plus encore que pour le premier. Alors s'il vous plaît messieurs Jean et Gabella, ne nous faites pas revivre le calvaire de l'attente du deuxième tome, on attend vraiment avec impatience le troisième.

    madlosa Le 11/04/2008 à 13:02:38

    La Renaissance est une période riche où s'affrontent l'Art, la Science et la Religion. C'est dans ce contexte sulfureux que se déroule La Licorne. Le scénario tourne autour de la complexité du corps humain et oppose Ambroise Paré, Maitre Nostredame et leurs compagnons dans une course qui les oppose à l'Eglise pour trouver qui a le pouvoir de transformer l'anatomie humaine. Les planches sont d'une rare beauté et rendent parfaitement l'ambiance que l'on se fait de l'univers où évoluait Léonard de Vinci. Ambiance que vient renforcer le magnifique bestiaire imaginé et dessiné par Anthony Jean et qui rajoute une dimension fantastique. Ce deuxième volume confirme la qualité entraperçue dans le premier.

    la liseuse Le 21/03/2008 à 20:07:18

    La licorne, prévue en trois tomes, a de quoi séduire un large public. En effet, le scénariste Mathieu Gabella nous entraîne en pleine Renaissance entre sciences et fantastique. Ce dernier s’appuie sur une importante documentation historique et médicale et nous offre également en fin de tome "Quelques précisions historiques sur les protagonistes de cette histoire" ainsi que des explications sur l’histoire de la médecine. Ambroise Paré, pionnier de la chirurgie moderne va se retrouver au cœur d’une incoyable conspiration lui faisant découvrir par là même un monde inconnu. L’intrigue peut paraître complexe au premier abord mais elle se révèle par la suite palpitante et envoûtante. En effet, les mystères sont nombreux et le voile se lève peu à peu au fil des multiples péripéties et de ses étranges rencontres. L’évolution du corps humain est au centre de toutes les attentions. Un véritable enjeu que religieux, scientifiques et sociétés secrètes vont se disputer.

    Le travail d’illustration d’Anthony Jean est à saluer. Une belle découverte à n’en pas douter ! Le trait est incisif, atypique, tout en angle. Un dessin soigné, minutieusement détaillé jouant avec les formes, tantôt fuselées, tantôt trapues. Sous son incroyable crayonné naissent de formidables créatures mythologiques à l’anatomie pour le moins surprenante. Anthony Jean apporte un bel équilibre entre peinture traditionnelle et colorisation informatique. Une ambiance sombre, mystérieuse appuyée par des couleurs adéquates où les jeux de lumière, de clairs-obscurs sont largement mis en valeurs. Une série à découvrir et à suivre !

    lacale Le 28/02/2008 à 10:03:04

    Les dessins sont sublimes, bonne continuité sur le tome 1, bonne lecture a tous

    garoute Le 27/02/2008 à 17:20:28

    C'est un album de transition, on y voit enfin le pourquoi du comment, le rôle et le but de l'Eglise, mais on se pose encore pas mal de questions.... On sort de la confusion du premier album. Très interessant aussi le cahier graphique en fin d'album ou les auteurs expliquent la fabrication de l'ouvrage, ce qui les a amener à cette histoire. Les petites explications en fin d'album sur la science et la médecine son très interessantes et nous permettent de mieux cerner l'époque. Vivement le tome3 !!