Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

(AUT) Muñoz 3. Conversations avec Muñoz et Sampayo

20/03/2008 7773 visiteurs 6.0/10 (2 notes)

"Le blanc est toute la lumière, le noir est toute l'ombre". C'est en ces quelques mots que José Muñoz définit une œuvre qu'il a entamée voici plus de cinquante ans, de l'autre côté de l'Atlantique. L'homme cultive ce paradoxe, cette dichotomie créatrice, depuis sa plus tendre enfance. Une enfance passée en Argentine, aux frontières de la ville et de la pampa, entre ombres et lumières. Puis un exil en Europe, une rencontre avec un autre auteur déraciné, Carlos Sampayo. De cette union naîtra le personnage qui les rendit célèbres, Alack Sinner.

Goffredo Fofi, journaliste et écrivain italien, revient dans cet ouvrage sur la carrière des deux argentins. Le résultat de cette entrevue est une véritable conversation, riche, foisonnante, peut-être un peu décousue, mais fort intéressante, aux antipodes d'une banale interview. Le livre est divisé en trois sections ("Avec Muñoz", "Avec Sampayo", "Muñoz et Sampayo vus par"), elles-mêmes divisées en chapitres, censés ordonner les débats philosophiques des trois intellectuels.

Car il ne faut pas s'y tromper, Conversations avec Muñoz et Sampayo est loin, très loin d'être facile d'accès. L'Argentine n'est pas seulement éloignée d'un point de vue géographique, elle l'est également par sa civilisation, son histoire. Ainsi, les références des deux auteurs, les longs passages se rapportant à Roberto Arlt, écrivain argentin du début du XXe siècle, à Francisco Solano ou à Guido Crepax peuvent paraître totalement hermétiques. L'intérêt du livre vient plutôt des nombreuses photos d'époque en noir et blanc, des peintures, remarquables, réalisées par Muñoz, mais aussi d'une émouvante aventure humaine donnant vie au personnage clé de son œuvre, Alack Sinner. Le détective privé contient à lui seul toutes les influences de ses créateurs, toutes leurs contradictions, leur idéalisme, leur fragilité. La dernière partie du livre est consacrée à quelques auteurs de bande dessinée européenne (Cestac, Baudoin, Tardi...), à leur première rencontre avec Muñoz et Sampayo ou à la façon dont ces derniers ont influencé leur travail.

Conversations avec Muñoz et Sampayo est avant tout réservé aux admirateurs des deux artistes mais aussi à ceux ayant quelques connaissances de la culture argentine. Pour les autres, il est vivement conseillé de découvrir leur œuvre par un autre moyen, que ce soit par la lecture d'Alack Sinner, ou plus récemment, par celle de Carlos Gardel.

Par L. Gianati
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

(AUT) Muñoz
3. Conversations avec Muñoz et Sampayo

  • Currently 2.17/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.2/5 (6 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.