Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le bois des Vierges 1. Tome 1

10/03/2008 20660 visiteurs 7.4/10 (7 notes)

L e mariage d’Aube, fille du seigneur Arcan, et de Loup-de-feu, vaillant capitaine fils de Loup-de-Traille, doit sceller un pacte historique entre Hommes et Bêtes, visant à rétablir la paix entre eux et à garantir la fin des conflits qui les déchirent depuis des siècles. Mais, tandis que la fête bat son plein, dans l’ombre de la chambre nuptiale le drame se noue. La jolie mariée et son frère Salviat assassinent l’époux drogué et sans défense. Poursuivie par les Bêtes en furie, Aube parvient de justesse à se réfugier dans le mystérieux Bois des Vierges où seules les pucelles peuvent pénétrer. Une guerre meurtrière s’engage entre les deux clans. Bêtes de Haute Taille comme Hommes entendent l’emporter et ce, par tous les moyens. Les premiers décident de faire appel à Loup-Gris, leur ancien commandant banni car marié à une Basse Taille. Les seconds envoient un messager chercher l’aide du seigneur Clam, grand pourfendeur de Bêtes et maudit.

Une collaboration entre deux auteurs reconnus tels que Jean Dufaux (Croisade, Djinn, Giacomo C., Murena, Nikos Koda etc.) et Béatrice Tillier (Fée et tendres automates, Mon voisin le Père Noël, Sheewöwkees) sur Le Bois des vierges éveille autant d’espoirs que de craintes. Le premier tome répond aux attentes du public et parvient à étouffer les velléités des plus méfiants. Car Jean Dufaux montre qu’il a encore des choses à raconter et qu’il sait le faire en titillant la curiosité de son lecteur. Il choisit cette fois d’allier un fond de réalité historique à un univers fantastique dans lequel hommes et animaux se font face. Certes, ce n’est pas nouveau et on peut citer plusieurs exemples de telles associations, à commencer par De cape et de crocs, mais il apporte en plus une classification des Bêtes. Celles de Haute Taille forment ainsi une noblesse et se composent essentiellement des loups, mais aussi des ours, des lynx, vus comme des renégats, et des renards, eux aussi mal perçus et considérés comme des Basse Taille. Ces derniers pourraient êtres assimilés à une paysannerie et comprennent tous les animaux qui ne sont pas carnassiers. Cette hiérarchie aux accents d’Ancien Régime trouve parfaitement sa place dans le monde renaissant du Bois des vierges. Cette ambiance de la Renaissance, le lecteur la retrouve également dans le contexte qui lui est proposé : celui d’un conflit ancestral entre Hommes et Bêtes, qui n’est pas sans évoquer les guerres de religion ou toute autre croisade.

C’est sur le mode d’un conte que narrerait un troubadour que l’histoire se déroule. L’action commence très rapidement et, tout aussi vite, les personnages et les enjeux sont présentés. Cette cadence endiablée qui laisse à peine le temps de souffler convient cependant à l’urgence des événements et les plus aguerris la suivent sans difficulté. Néanmoins un petit effort de mémoire peut s’avérer nécessaire à mi-parcours afin de bien tout resituer une fois passée la cavalcade échevelée des premiers combats. Le récit suit alors les menées de chaque camp, passant de la mission confiée à Loup-de-Traille de convaincre son fils banni de rejoindre le rang des Bêtes de Haute Taille, à celle d’Hugo de retrouver les seigneurs Arcan et Clam. Il faut donc être attentif aux sous-entendus et aux moindres éléments pour assimiler toute l’ampleur de l’intrigue et des alliances qui sont suggérées. Enfin, reconnaissons une certaine frustration, l’album refermé, quant à ce qu’est et ce qui se trame dans ce fameux bois des vierges. Indéniablement, là-dessus, le scénariste nous fait languir.

Mais ce qui frappe le plus dans ce premier tome, c’est le graphisme somptueux qui donne un corps et une âme à l’histoire. Le trait fin et subtil de Béatrice Tillier ravit l’œil. Le fourmillement des détails dans les costumes masculins et féminins laisse béat d’admiration devant tant de talent et d’élégance raffinée. Le travail de la dessinatrice sur les gueules des animaux dénote des recherches approfondies et minutieuses. Les cadrages cinématographiques renforcent l’impression de se trouver au cœur même de l’action. Les scènes sont rendues dans toute leur violence aveugle, leur cruauté et l’intensité qui règne dans les combats est palpable. Les crocs lacèrent les chairs humaines tandis que l’acier et les balles déchirent les fourrures. Un vent de folie meurtrière souffle, dessiné avec brio par Béatrice Tillier, dont les couleurs contrastées, tantôt brûlantes comme les incendies allumées, tantôt glaciales comme la neige qui recouvre tout, restituent magnifiquement les ambiances créées.

Ce premier tome du Bois des vierges est une réussite tant scénaristique que graphique. L’intérêt du lecteur est excité par un scénario prometteur et le dessin, à lui seul, fait de l’album un très bel objet. On attend déjà la suite avec impatience.

>>> Voir la preview du tome 1 du Bois des vierges

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
7.4

Informations sur l'album

Le bois des Vierges
1. Tome 1

  • Currently 4.21/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (212 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    guppy Le 24/12/2008 à 09:46:21

    Excellente BD et surtout de magnifiques dessins. La guerre entre les hommes et les bêtes, c'est génial comme idée : une fois on a pitié des hommes, une fois des bêtes, on ne sait pas pour qui prendre parti. Seule déception pour moi, les dernières pages qui tournent un peu trop au fantastique. Mais j'attend quand même le 2ème tome avec impatience.

    madlosa Le 28/03/2008 à 22:19:07

    Dans ce conte pour les grands, les premières pages nous invitent à une noce, le mariage hypothétique entre un prince Loup et une princesse humaine... Mais voilà, cette union semble contre nature et seulement dictée par la recherche du Pouvoir. Ce plaidoyer contre le rejet de la différence est illustré par une aventure à la dimension épique indéniable. L'histoire se passe dans un pays improbable à une époque où l'héroisme se mesure l'épée à la main. Les scènes de combats entre les loups et les hommes sont brutales, les animaux parfaitement croqués et les couleurs... comme dans les contes... enchanteresses !!! J'espère que la suite sortira bientôt et sera de la même veine !

    Hugui Le 23/03/2008 à 13:14:32

    Très bon début pour cette série très originale où on retrouve à travers cette guerre entre les hommes et les bêtes les thèmes universels du racisme, de l'acceptation de la différence et de la lutte des classes entre les bêtes de haute et de basse taille et les lynx.
    Début très fort et prenant avec ce mariage avorté dans le sang, l'échec de l'alliance et la reprise de la guerre. La suite met en place de nouveaux protagonistes pour relancer l'intérêt vers une suite attendue qui dira si cette série peut être classée dans les chefs d'oeuvre.
    En tout cas les dessins sont superbes et ce mélange homme bête est aussi réussi que dans Blacksad.

    cachou Le 09/03/2008 à 11:53:40

    Un superbe album.

    Une histoire, datant environ de l'époque de Louis XIV, ou les humains sont contre les bétes et se font donc la guerre. Cela aurait pu etre terminé grace à un pacte, mais tout ne se passe pas comme ils l'auraient prévu.

    Cela montre encore une fois comment les différentes espèces arrivent rarement à se tolèrer et préfères se haire.

    Les dessins sont vraiment très réussis aussi bien les différents animaux que les personnages.

    la liseuse Le 01/03/2008 à 16:46:00

    L’éditeur Robert Laffont nous offre là un fabuleux conte épique qui ravira les grandes personnes. Orchestré par un duo terriblement efficace, Jean Dufaux au scénario et Béatrice Tillier au dessin, « Le bois des vierges » nous emmène au cœur d’un conflit qui oppose les hommes aux bêtes de Haute Taille. Ce qui pourrait paraître burlesque tel les loups doués de parole et marchant à la façon des humains ne l’est point. Les auteurs ont l’art et la manière de rendre naturel ce qui ne l’est pas. Les dialogues sont judicieusement dans le ton de l’époque : la Renaissance tardive. Le scénario est habilement mené jouant sur les points de vue des deux races. Les alliances se font et se défont, les anciennes rancoeurs ressurgissent conduisant à de furieuses scènes de batailles incandescentes. Dans ce récit haletant, le lecteur est balloté sans fin entre deux éclairages, deux visions, deux espèces luttant pour conserver leur suprématie.

    Pour couronner le tout, Béatrice Tillier nous éblouit par un dessin au style très réaliste et une colorisation de toute beauté. Les décors sont minutieusement détaillés, en particulier l’architecture et les costumes inspirés de la renaissance. Les humains tout comme les bêtes de Haute Taille se révèlent d’une grande élégance. Des traits gracieux tout en finesse pour les uns, un faciès sauvage mais fabuleusement expressif pour les autres. Des illustrations dignes des contes de Charles Perrault défilent sous nos yeux émerveillés somptueusement mises en valeur par des couleurs lumineuses, chatoyantes ou relayées par des couleurs plus sombres selon le ton des scènes. Il serait vraiment dommage de bouder une lecture pareille ! Vous venez de découvrir le tome I d’une nouvelle série à suivre de près. Tome II prévue pour mars 2009.

    Touni002 Le 18/02/2008 à 22:19:57

    Du lourd, très, très lourd. Un album à posséder absolument.
    Superbes dessins et scénario au rendez-vous. Un album qui dévoile beaucoup de choses et qui malgré tout garde ses mystères.

    Chapeau aux auteurs, j'attends la suite avec impatience
    Bref pour moi c'est THE ALBUM du début d'année. A ajouter a la liste des bdgest art pour 2008 :)

    lulu1508 Le 18/02/2008 à 20:42:24

    Décidément, les éditions Robert Laffont nous offre des séries excellentes (Les Sentinelles, Moonfleet, L'ombre du temps) et Le bois des vierges ne fait pas exception !
    Les dessins sont somptueux, les couleurs belles et le scénario (lutte entre humains et bêtes dans un endroit indéterminé et hors du temps) est original; cela tiens plus du conte mais on est pris dedans dès les premières planches.

    Et, le rendu des bêtes (loup, renard, lynx ...) est superbe !
    Bref, vivement la suite ...