Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Léa Graslin 1. Réveil sanglant

25/02/2008 6367 visiteurs 4.0/10 (1 note)

L es affaires d'adultères, Léa Graslin commence à en avoir sa claque. Depuis qu'elle a quitté la police et qu'elle est devenue détective privée, on ne peut pas dire que ses enquêtes soient terriblement passionnantes. Et quand une certaine Madame Miguel pousse la porte de son bureau pour une vulgaire histoire de mari volage, la jeune fille commence sérieusement à remettre en question son avenir professionnel. Sauf que... Ce mari volage, Léa le connaît bien, très bien même. Il s'agit tout simplement de l'homme, enfin du lapin, avec qui elle s'envoie régulièrement en l'air et qui sera bientôt retrouvé mort dans une chambre d'hôtel. Ses talents de fouine, au sens propre comme au figuré, ne seront pas de trop pour coincer le dangereux psychopathe qui semble en vouloir aux époux infidèles.

Première planche : une plaque de métal sur laquelle est notée "Léa Graslin - Détective Privée", puis une vue plongeante sur un bureau en désordre où se trouve une jolie fouine en train de prendre un café. Une bande dessinée animalière dont le thème principal est le polar ? Difficile de ne pas immédiatement penser à Blacksad. Pourtant, et malheureusement, la comparaison s'arrête là. Une héroïne féminine, un ton résolument humoristique et la forte présence de scènes de sexe sont les quelques particularités de Réveil Sanglant. Souligner la pauvreté du scénario serait sans doute un euphémisme. D'un conformisme à toute épreuve, il use et abuse des ficelles du genre : une détective toujours là au bon endroit et au bon moment, des maris infidèles représentés en (chauds) lapins, de vieux pervers incarnés par des cochons... Rien de bien original. De plus, Léa n'est pas un personnage des plus sympathiques. Elle est plutôt du genre arriviste, un peu arrogante, aux mœurs très libertines et peu compatibles avec la paix des ménages.

Le dessin est assuré par le studio Ji'An, du nom de son fondateur, créé en 2003 en Chine et comptant huit collaborateurs. Agréable, sans être exceptionnel, le trait nerveux et dynamique rappelle inévitablement l'univers du manga. Les animaux sont plutôt réussis même si l'air continuellement pincé de Léa finit par agacer. Les couleurs, informatiques, manquent elles singulièrement d'éclat. Elles sont pour la plupart fades et pâles et ne mettent que rarement en valeur les illustrations.

Afin d'éviter que Léa Graslin ne soit qu'un ersatz féminin d'une autre série beaucoup plus prestigieuse, il faudra certainement, pour les tomes suivants, étoffer très sensiblement le scénario. Pour l'heure, Réveil Sanglant apporte un bref moment de lecture très léger, quasi vaporeux.

Par L. Gianati
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Léa Graslin
1. Réveil sanglant

  • Currently 1.91/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 1.9/5 (11 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.