Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Les chemins de Malefosse 12. La part du diable

14/06/2004 10219 visiteurs 8.0/10 (1 note)

H enri IV disait : «le meilleur moyen de se débarrasser de ses ennemis, c’est de s’en faire des amis». C’est ainsi que Gunther et Pritz, deux mercenaires suisses à son service, partent pour la Bretagne avec une missive enjoignant le très catholique Duc de Mercoeur, seigneur de la contrée, de rejoindre le camp du Navarrais. Mais en cette période de guerre civile, les routes de France sont peu sûres. De plus, au nom de la sinistre Manus Dei, organisation catholique fanatique, un personnage, ivre d’une vengeance passionnée, ressurgit du passé afin de brouiller le jeu.

A l’image de la série, La Part du Diable est un album à lire au calme tant l’histoire foisonne de protagonistes, d’évènements et de références à l’Histoire avec un grand H. Entre les soudards sans solde d’Henri IV et les Ligueurs catholiques sans pitié, nos deux compères auront fort à faire afin d’accomplir leur mission. Bien que simplifiés par rapport au début de la série, les dialogues fleurent toujours aussi bon la France du 16e siècle et donnent ainsi un cachet véridique à l’intrigue : les habitués de la série apprécieront mais les nouveaux auront du mal à renter dans le récit tant l’emploi de vieilles expressions françaises pourrait troubler le lecteur moderne.

Contenant action et moult péripéties, l’intrigue jouit toujours d’une documentation sans faille et nous plonge dans les tractations secrètes entre Grands Princes de ce temps: l’époque troublée des guerres de religion (partisans fanatiques et dirigeants cyniques) y est ainsi décrite de manière admirable. On se laisse donc emporter par ce récit sans savoir si l’on nous raconte les aventures de Gunther et de Pritz ou bien l’Histoire de France.

Le dessin, quant à lui, se situe au niveau d’un réalisme forcené. Tout semble avoir été étudié (costumes, armes et bâtisses) afin de plonger le lecteur dans cette France du 16e siècle.

La Part du Diable est donc un sans-faute et s’inscrit sans problème dans la continuité de cette série admirable. Un MUST de la Collection Vécu de chez Glénat que tout amateur de BD historique se doit d’avoir.

Par A. Legrain
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.