Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Seven swords

26/11/2007 7446 visiteurs 6.0/10 (1 note)

A u milieu du XVIIe siècle, en Chine, la dynastie des Ming voit s’éteindre les dernières flammèches de son règne tandis que les Qing s’imposent sur fond de crise. Quand l’Empereur interdit les arts martiaux, sept chevaliers armés de sept épées de légende se dressent contre cet ordre. Chimère, Infini, Nimbe, Transcendance, Divinité, Firmament et Rédemption, chacune de ses armes correspond à un état d’esprit, chacune est liée intimement à l’histoire du guerrier qui la brandit.

A l’occasion du lancement de sa collection Grafiq qui regroupera les travaux d’illustration de plusieurs auteurs chinois, Xiao Pan publie Seven Swords (prelude), un art book directement inspiré du film du hongkongais Tsui Hark réalisé en 2005. Préquelle composée de sept courts récits, l’album met en scène les héros alors qu’ils mènent chacun de leur côté le combat contre les forces qing et apprennent à maîtriser la puissance de leurs épées respectives. Si les histoires en elles-mêmes n’ont rien d’exceptionnel, elles permettent du moins de découvrir certains manhuaji et d’en retrouver d’autres dont les œuvres sont déjà parues chez Xiao Pan. C’est également l’occasion d’apprécier leurs talents de coloristes ou d’infographistes pour ceux dont ne connaissait que le travail en noir et blanc, comme Song Yang (Wild Animals, Matous et pingouins ) et Yan Kai (Histoires courtes).

En effet, Seven Swords (prelude) séduit surtout par ses très belles planches. Les cases de Niu Tongwue, entièrement bleu sombre sur lequel gicle le rouge sang, n’ont rien à envier à celles plus claires et lumineuses de Guang Zu. Le travail de Jian Yi (Five colors) et de Lu Ming (Mélodie d’enfer) rappelle celui d’un Benjamin au niveau de la maîtrise de la palette graphique. Dans des styles très différents, le dessin de Yan Kai marque toujours les traits et les détails tout en se parant de couleurs sépia, tandis que Yuki Mitani a recours à l’aquarelle pour mettre en scène Fu Quingzhu et son épée Rédemption, ce qui tranche complètement avec les autres histoires.

Pour parachever le tout, l'album s'ouvre sur une préface de Tsui Hark et propose une série de croquis préparatoires du réalisateur ainsi que diverses illustrations montrant les sept chevaliers et leurs armes respectives par Weng Ziyang et Jiu Ge, et l’affiche de Seven Swords faite par Benjamin. Ce premier art book est plutôt réussi et plaira aux amateurs du film !

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Seven swords

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (5 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.