Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le trésor du temple 1. Ils m'ont élu

12/11/2007 5474 visiteurs 4.0/10 (1 note)

D epuis plus de deux mille ans, une petite communauté juive, les Esséniens, vit en marge de la société dans des grottes près de Jérusalem. Ils passent le plus clair de leur temps à étudier et à recopier les Saintes Ecritures et attendent patiemment l'arrivée du Nouveau Messie. Leur existence paisible et spirituelle bascule pourtant en 2001, quand le corps sans vie d'un archéologue, Peter Ericsson, est retrouvé à Qumran, tout près de leur refuge. Le meurtre ressemble fort à un sacrifice rituel et les soupçons se portent naturellement sur les Esséniens. David a intégré la communauté récemment. Contacté par les services secrets, il décide d'interrompre ses occupations de scribe pour mener sa propre enquête.

Les manuscrits de la Mer Morte font naître décidément bien des fantasmes et inspirent bon nombre de romanciers et d'auteurs de bande dessinée. Qumran et sa suite chronologique Le Trésor du Temple sont ainsi deux adaptations de livres écrits par Eliette Abécassis. Où se trouve alors leur originalité face à des séries telle que Le Triangle Secret ?

Les thèmes abordés dans ce premier tome sont on ne peut plus classiques : un archéologue déchiffrant un manuscrit menant à un trésor caché, une société secrète perpétuant des traditions ancestrales (et non pas "depuis deux siècles" comme le mentionne le quatrième de couverture), un héros enquêtant sur une affaire de meurtre en devant décrypter des textes anciens, sans oublier une histoire d'amour contrariée. Bref, rien de très révolutionnaire... Même s'il faudra très certainement attendre la suite pour pouvoir apprécier le récit dans sa globalité, l'optimisme n'est pas de mise. D'autant que le dessin de Laurent Seigneuret, dont c'est la première bande dessinée, ne suscite guère plus d'enthousiasme : un trait classique, des décors très épurés et affadis par l'utilisation abusive d'aplats et des visages parfois burinés à l'excès, à la limite de la caricature.

Makyo a habitué son lectorat à des scénarii pour la plupart de grande qualité et même si le Trésor du Temple n'est qu'une adaptation, l'espoir d'y découvrir une histoire riche, originale et plaisante était bien légitime. Malheureusement, c'est loin d'être le cas. Ceci n'enlève rien au talent d'Eliette Abécassis mais pose certaines questions sur l'opportunité d'une telle transposition. Sans révéler le fin mot de cette première partie, celle-ci se termine par cette phrase : "Assemblez-vous et je vous raconterai ce qui arrivera à la fin des jours". C'est avec cette alléchante promesse que le livre se referme, annonçant peut-être un deuxième tome d'un tout autre calibre.


Lire la chronique du tome 2 de Qumran

Par L. Gianati
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Le trésor du temple
1. Ils m'ont élu

  • Currently 2.25/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.3/5 (16 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    bouncer Le 03/10/2008 à 14:06:31

    Une très bonne BD, un univers qui nous entraine dans le désert de qumran, de magnifiques décors, et une bonne intrigue!!!
    Makyo reprend un roman de Eliette Abecassis, et le retranscrit fort bien en Bande Dessinée, il semble prendre plaisir à faire tourner ces intrigues autour de cette région si mystique, comme dans Qumran. Il donne sa chance à un dessinateur débutant, et cela est vraiment génial. Qui plus est, ce dessinateur, même débutant nous propose un travail correct, de bonnes compositions de cases et un encrage très fluide, même si il se trouve quelques erreurs de dessin, les paysages et les personnages sont attachants et je reste persuadé, que ce dessinateur avec l'expérience d'autres albums, nous surprendra de technicité et de beauté, car il semble avoir un fort potentiel graphique.
    Makyo signe une nouvelle adaptation magnifique, je crois qu'il n'est plus la peine de présenter ce scénariste, tellement prolifique, dont la plupart de ces ouvrages, sont de véritables chefs d'œuvres.

    Laguna Loire Le 26/10/2007 à 14:55:54

    Makyo a décidément touché le fond.
    Une intrigue brouillon sans intérêt, Des personnages creux dont certains débarquent dans l’histoire sans justifications et des dialogues bâclés.
    L’histoire de base était pourtant issue d’un roman (relativement moyen, la suite de Qumran) d’E. Abécassis et on pouvais penser que cela suffirait à installer une intrigue.
    Mais, hélas, à la place, il n’y a que du vide…
    Pour le dessin, Makyo s’associe (encore) avec un débutant qui a du potentiel, mais ayant aussi un manque d’expérience au niveau des expressions des visages, rarement en rapport avec le «sujet».
    Le coloriage, quand à lui, est valable (par ordinateur) et unifie l’ensemble. Mais acheter une bd seulement pour le coloriage, ce serait vraiment trop bête.