Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Victor Sackville 20. Le chiffre romain

12/11/2007 7768 visiteurs 5.5/10 (2 notes)

P remière guerre mondiale en Italie. Jusqu'à présent, les Alliés ont toujours réussi à déchiffrer les codes utilisés par les Allemands pour crypter leurs messages. Cette fois-ci, ils n'y parviennent pas et craignent une offensive majeure pouvant changer le cours de l'Histoire. Leur atout se nomme John West, spécialiste en la matière. Mais lorsqu'il est emprisonné pour meurtre, la situation semble désespérée. Il faudra toute la sagacité de Victor Sackville pour résoudre cette énigme afin d'éviter aux armées une défaite cuisante.

Le Chiffre Romain permet à Victor Sackville de fêter son vingtième numéro et autant d'années d'existence. A l'heure où les nouveautés disparaissent aussi vite qu'elles sont parues, la performance est à saluer. Ce succès commercial repose sur un contexte historique inspiré de faits réels appréciés des amateurs de la première guerre mondiale, le tout accompagné d'un dessin très détaillé et pointilleux, véritable reflet de cette époque.

Ce vingtième album continue de s'intéresser à cette période trouble que fut la Grande Guerre. L'angle choisi n'est pas celui des tactiques au front mais plutôt celui des batailles de l'ombre pour le contrôle de l'information faisant ainsi la part belle aux récits d'espionnage. Le Chiffre Romain, comme les deux premiers tomes, s'attarde sur les problèmes de la cryptographie. Les transmissions de messages par la radio et la facilité pour tout un chacun de les intercepter ont amené les états majors à rendre ces dernières incompréhensibles pour qui n'en possède pas la clé. Pourtant, le récit de François Rivière ne s'attarde pas sur cet aspect passionnant mais se concentre sur une enquête classique menée par Victor Sackville. Les co-scénaristes peinent à renouveler une série qui au fil du temps a exploité largement son sujet. Le retour d'un ennemi juré du héros, à la manière d'un Olrik pour Blake et Mortimer, ou Moriarty pour Sherlock Holmes, n'en est que plus pathétique. Les différents rebondissements orchestrés peinent à entretenir le suspense.

La constance de Francis Carin est à mettre au crédit de la longévité de la série. Elle reflète à l'aide de nombreux détails ce XXe siècle naissant. Les décors sont travaillés avec une minutie photographique quand il s'agit de montrer des monuments. Lors de plans serrés, le dessinateur y apporte le même soin d'une case à l'autre. La performance est à souligner car bien souvent lors de scènes d'actions, beaucoup préfèrent se contenter d'un aplat en guise d'arrière plan. Le revers de la médaille se trouve dans ce côté trop statique des personnages, semblant figés même en mouvement. L'ensemble manque de rythme et de fluidité.

Le Chiffre Romain
est fidèle à l'esprit de la série et ravira les amateurs de la première heure, même si l'album est dépourvu de surprises.

Par D. Ollivier
Moyenne des chroniqueurs
5.5

Informations sur l'album

Victor Sackville
20. Le chiffre romain

  • Currently 3.19/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.2/5 (16 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.