Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La dernière Reine 2. Le Scorpion de Karnak

08/11/2007 6370 visiteurs 4.0/10 (1 note)

R ahotep, liseur de songes, se voit confier une mission par Cléopâtre lors de son voyage à Thèbes en compagnie de César. Elle souhaite faire don d'une statue d'Isis aux prêtres du temple en guise d'offrande. Cette dernière sera dès lors l'objet de toutes les convoitises et servira le complot ourdi par les ennemis de la reine, dont le destin dépendra de l'habileté de ce jeune homme protégé des dieux.

Le Scorpion de Karnak, deuxième tome de la série La Dernière Reine, poursuit par le détail l'histoire mouvementée de la dernière pharaonne d'Egypte. Elle dont on sait si peu de choses, en dehors du fait, si l'on en croit les bandes dessinées qu'elle devait disposer d'un appendice nasal fort joli, détail désormais inscrit dans l'inconscient collectif grâce au talent de Goscinny et Uderzo. Patrick Weber a choisi de décrire la vie de celle qui fut une grande femme politique, qui dut jouer et manœuvrer aussi habilement avec ses ennemis qu'avec ses amis pour conserver la tiare des deux Egypte. Pourtant ce récit peine à trouver sa cible, ne suscitant finalement que peu d'intérêt. Le propos oscille maladroitement entre les difficultés de Cléopâtre à exister en tant que femme à la tête d'un pays où tout est régi par le pouvoir des prêtres au service de nombreux dieux, et l'enquête sans réel suspense d'un jeune homme issu du peuple, œuvrant pour dénoncer complots et machinations. Les quelques planches faisant référence aux dieux semblent sans lien apparent avec le reste, contribuant à brouiller le scénario. Le propos d'ensemble est similaire à la série Les Terres d'Horus, mais pour un résultat d'une envergure bien inférieure.

Pour poursuivre dans cette comparaison, il est difficile d'égaler le talent d'Isabelle Dethan qui illustre superbement les Terres d'Horus et le trait de Giancarlo Caracuzzo se révèle finalement très lourd. Il s'accomode mal de cadrages trop serrés, l'ensemble des cases aurait gagné à plus de recul. Les décors subissent le même traitement et manquent cruellement d'ampleur, souvent cantonnés dans des cases trop petites. Enfin, Dina Kathelyn, plus inspirée sur des séries comme Haute Sécurité et surtout Muréna, ne livre pas sa partition la plus enthousiasmante.

Le Scorpion de Karnak est un album décevant, ne pouvant plus bénéficier de l'indulgence propre à un premier tome. L'histoire est malheureusement trop vite oubliée et le rythme de parution soutenu de deux albums par an risque de ne pas changer grand chose à l'affaire.

Par D. Ollivier
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

La dernière Reine
2. Le Scorpion de Karnak

  • Currently 3.88/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (8 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    faune e Le 20/07/2018 à 16:53:02

    Plus d'actions, de romance
    Une femme blonde mystérieuse
    un "happy end" sans surprise
    on voyage plus que dans le premier