Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Voyageur 2. Futur 2

29/10/2007 6672 visiteurs 5.8/10 (5 notes)

A lors qu'ils se remettent à peine de la mort de Lili et apprennent à maîtriser la téléportation, Fish et Lou ne cessent de se poser des questions sur eux-mêmes et sur les personnages énigmatiques qui les entourent. Qui est vraiment Vedder, dont ils ont fait leur héros et semble traverser les âges ? Que veut Markovic, maître du monde auto-proclamé, en élevant des enfants après leur avoir implanté un gène quantique ? Comment le monde a-t-il pu tomber dans les mains d'un consortium privé qui précipite sa perte ?

Des questions que le lecteur, soigneusement maintenu dans l'ombre, ne manquera pas de se poser. En vain, car les réponses ne viendront pas. En effet, alors que le premier tome se lisait sans déplaisir mais sans surprise, le deuxième avait pour mission de relever l'intérêt de cette série au succès pré-établi. Ce n'est qu'en partie le cas, tant les auteurs restent timorés dans leur utilisation du voyage dans le temps. Du temps, c'est certainement ce qu'il faudra pour goûter pleinement à ce Voyageur, un projet d'envergure qui ne prendra toute son ampleur qu'une fois achevé. Le danger de manquer de cohérence, de se perdre en paradoxes temporels ou de décevoir à l'heure des révélations finales est pourtant bien présent.

En attendant, c'est la curiosité qui l'emporte sur la déception devant le manque flagrant d'originalité dont Boisserie et Stalner font preuve. Jusqu'à quand ? Par bonheur, ils ont la bonne idée d'ancrer leur récit futuriste dans l'actualité en présentant les conséquences gravissimes des dérives actuelles de notre société et du capitalisme sauvage. Le traitement de ces thèmes reste toutefois en deça d'autres références plus convaincantes, au premier rang desquelles se trouve le cultissime Neige, passionnant dès le premier tome et dont le treizième vient de paraître.

Ce manque de fougue de la part des auteurs transparaît également dans le dessin de Stalner, pourtant de bonne facture. En effet, le sans-faute qu'il réalise sur les deux premiers albums, malgré certains décors qui auraient pu être plus fouillés, conforte l'idée d'un clacissisme un peu trop pesant pour un récit de science-fiction. Son style reconnaissable entre tous convient certainement mieux à un cadre historique ou contemporain. Quant à la colorisation signée Chagnaud, un habitué des productions Glénat, elle s'avère bien plus judicieuse, avec des teintes métalliques qui se marient à merveille avec l'univers décrit.

Il y a dans Voyageur tous les ingrédients de la réussite, à commencer par un futur inquiétant et mystérieux. De plus, le plaisir de découvrir un projet si bien préparé ou l'envie de voir comment les différentes époques mèneront à un final que l'on espère explosif sont là pour inviter le public à poursuivre l'aventure. Pour ce qui est des personnages, ils marquent par leurs destinées incertaines et sont à peine mis à mal par des dialogues qui ne brillent pas toujours par leur naturel. Pourtant, la sauce ne prend pas entièrement. Le tout manque encore de profondeur, certains éléments sont à peine exploités et plusieurs astuces scénaristiques, tel le mode d'enregistrement des mémoires de Markovic pour dévoiler une partie de ses plans, apparaissent comme un peu trop faciles et convenues.

Débuts frileux, donc, pour cette super-production. Reste à se donner les moyens de ses ambitions, au-delà d'un casting de rêve.


Découvrez également :

Voyageur T1

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
5.8

Informations sur l'album

Voyageur
2. Futur 2

  • Currently 3.05/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.1/5 (99 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.