Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Les démons d'Alexia 4. Le Syndrome de Salem

15/10/2007 8498 visiteurs 6.0/10 (2 notes)

L e Centre de Recherche des Phénomènes Surnaturels est une institution très discrète qui a pour mission de lutter contre les phénomènes occultes qui se manifestent un peu partout dans le monde. Le jour où la jeune Alexia est embauchée au CRPS, la vie au sein de l’institution est bouleversée. Chassée par l’ancien directeur, Stoughton, et taraudée par ses démons intérieurs, elle poursuit son errance au sein de Yorthopia, le pays mythique rassemblant toutes les connaissances occultes mais aussi le seul lieu où elle pourra découvrir pourquoi et par qui son destin a été contrarié.

Alors que le lecteur s’était habitué, depuis trois albums, à une narration stable mélangeant adroitement une intrigue générale avec des aventures occasionnelles, les auteurs ont fait, cette fois, le pari de se concentrer sur le récit global afin de présenter une fin de cycle digne d’intérêt. Pari en partie réussi pour Ers et Dugomier car ces derniers sont arrivés à fournir un récit et une conclusion pleins de suspens, d’émotions et d’actions. De plus, le scénario fera sûrement plaisir aux nombreux fans de la série car il regorge des révélations tant attendues, comme, par exemple, les raisons du massacre de 1985 ou l’identité de Paolo.

Malgré les bons points avérés de cet album et les qualités intrinsèques de la série, le pari n’est réussi qu'à moitié car le récit apparaît très vite comme confus et souffrant d’un manque de clarté et de structure : les évènements se succèdent sans véritable logique narrative entre eux, la multiplication des lieux d’action n’étant pas fait pour arranger les choses. On ne peut se départir de cette impression que l’intrigue (de qualité, rappelons-le) aurait mérité un album supplémentaire afin de permettre une plus grande cohérence scénaristique. Enfin, certaines révélations et situations, tout à fait dispensables, plombent les aventures d’Alexia d’une certaine naïveté, en parfait décalage avec le ton du récit.

Côté graphisme, on retrouve toujours le même trait familial et sage, si typique du catalogue Dupuis. Permettant aux jeunes lecteurs de s’initier aux joies de la Fantaisy, ce dessin quelque peu simpliste démontre également ses limites dans les scènes d’actions. Ainsi, toute la violence contenue dans la trame de cet album ne pouvant être montrée (par peur de choquer le jeune public ?), de nombreuses scènes, comme la conclusion finale, sont occultées et résumées à l’excès. Toujours est il que, nonobstant cet écueil quasi-inévitable (d’autres séries mythiques, comme 421 ou Valhardi, s’y sont également cassées les dents), le dessin de Ers reste égal à lui-même, à savoir clair, net, chaleureux et finalement très agréable à regarder.

En dépit de certaines faiblesses du point de vue du scénario et quoique se situant qualitativement en deçà des précédents albums, Le Syndrome de Salem n’en reste pas moins un récit fantastique haletant, nerveux et servi par un dessin convivial. Finalement, la grande force de cet album se trouve au niveau des nombreuses énigmes soulevées par le récit et qui trouvent ici une réponse claire et sans ambiguïté, tout en laissant certaines questions ouvertes afin de titiller l’imagination des lecteurs en vue des prochains cycles.

Honnêtes…et pas bêtes, ces auteurs.

Par A. Legrain
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Les démons d'Alexia
4. Le Syndrome de Salem

  • Currently 4.26/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (72 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    flotus Le 27/06/2011 à 19:06:22

    J'ai ADORER cet album: c'est un de mes préféré. J'ai aussi trouver sa interressant que les auteurs choississent de nous donner des renseignements sur les dessous du C.R.P.S. J'ai toujours été passionner par les histoires de Salem! Le 2eme et le 3ee cycle de cette série sont vraiment bien, je conseil de lire aussi beauté fatale qui est du même dessinateur.

    zaaor Le 30/03/2008 à 20:47:41

    Yorthopia est finalement assez quelconque. On ferme ici les boucles ouvertes
    avec les trois premiers tomes.

    On apprend qui est Gabriel, on découvre qui est Paolo...

    Ce que j'ai particulièrement apprécié, ce sont les dernières pages où un
    documentaire concernant le C.R.P.S. et les sorcières de Salem. On y trouve
    beaucoup d'informations concernant cette chasse aux sorcières où plusieurs
    finirent sur le bûcher.

    Le syndrôme de Salem est assez noir; il est vrai que la fin n'a rien de très rigolo.
    On verra ce qu'on nous réserve pour le deuxième cycle.

    Tommay Le 11/09/2007 à 17:52:11

    C'est excellent ! J'ai enfin lu la fin du cycle mais la fin est triste...Et j'ai vraiment A-DO-RE ! Merci aux auteurs pour ces supers moments !!!

    Vivement la 2eme cycle ! :D