Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Reality show 2. Direct live

31/05/2004 7733 visiteurs 6.0/10 (7 notes)

Direct Live, l'abonnement à la "deuxième saison" de Mediacop, le reality show policier ultra-réaliste, est enfin disponible. Si l'engouement des spectateurs ne se dément pas (et pour cause, le tueur du triangle rouge est toujours aussi actif), l'arrière-cour se dévoile de plus en plus à la jeune Oshii. La réalité sans le show, sans paillettes, a un goût amer : manipulations éhontées, pertes de repères, éloignement des anciennes amies... Paralèllement, les motivations du "triangle rouge" apparaissent beaucoup plus clairement et sa nature commence à percer au travers des méandres de l'action (il serait étonnant que la 4e loi de la robotique mentionnée en quatrième de couverture ne serve à rien...)

Ce second tome tient les promesses faites par le premier : les personnages gagnent en épaisseur, surtout Oshii Feal qui essaie tant bien que mal de sauvegarder son intégrité, tandis que la façade "N.K. Barron, super-flic sans état d'âme" se lézarde. Même si l'effet découverte de l'univers s'estompe un peu, l'intrigue garde sa part de mystère et tout son intérêt. L'album s'éloigne davantage de l'aspect "reality show" : une société suffisamment malade pour proposer de tels programmes audio-visuels doit également avoir d'autres scandales en réserve, parions que le triangle rouge en est un des produits !

Francis Porcel au dessin restitue toujours aussi bien l'univers créé par JD Morvan. Notamment à travers un morceau de bravoure final qui, non seulement, rend un bel hommage à l'architecte de la Sagrada Familia, Antonio Gaudi, mais en plus "explose l'audimat", dixit l'adipeux Gullick !

Direct Live, un pas vers la BD-réalité !

Par N.Diremdjian
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.