Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Les arcanes d'Alya 1. La chasseresse écarlate

17/09/2007 10479 visiteurs 5.0/10 (2 notes)

A u-dessus des terres d'Elendir flotte l'île d'Avalon, peuplée de soeurs gémellaires chargées pour les unes de maintenir leur monde dans les cieux (les Seelie) et pour les autres de le défendre par les armes (les Anseelie). Que vienne à mourir de mort violente une seule des fées de Seelie, et c'est Avalon toute entière qui disparaîtra. C'est hélas ce qui arrivera quand Aileen sera tuée par une chasseresse d'Alya. Sa soeur Brynn, qui l'aimait plus que tout au monde, va tout faire pour éclaircir le mystère de sa mort. Elle qui fait également partie des guildes d'Alya, une Dame des temps anciens qui récolte des âmes pour écrire ses arcanes, va mettre ses pouvoirs à profit pour parvenir à ses fins.

Au mois d'octobre de l'an de grâce 2003, quand parut le premier volume des Contes de l'Ankou, le talent de Gwendal Lemercier s'était imposé comme une évidence : même la cohabitation avec les planches de Guillaume Sorel, illustrateur hors pair s'il en est, ne parvenait pas à ternir l'éclat de ses couleurs et à porter ombrage à la finesse de son trait. Après une nouvelle apparition remarquée sur les Contes des Hautes Terres, le voici pour la première fois seul aux pinceaux d'un album.

Mais en fait de pinceaux, il n'y a recours qu'à de trop rares occasions, les couleurs étant cette fois informatiques et réalisées par Nicolas Bastide. Bien que le travail de ce dernier soit d'honnête facture, c'est la déception qui ressort d'un point de vue graphique : Gwendal, dont le coup de crayon n'est pas ici des plus assurés, ne maintient pas le même niveau tout au long de l'album et se fond dans l'anonymat de l'heroic fantasy, genre rabâché à longueur d'années mais qui n'offre que très rarement des oeuvres d'exception. Et ce n'est pas Les Arcanes d'Alya qui échappe à la règle, tant l'univers qui y est décrit a des airs de déjà vu.

Le récit de François Debois est en effet trop confus pour captiver et trop peu original pour surprendre. Des flash-backs maladroits, des personnages monolithiques et trop de conformisme dans le choix des races qui peuplent le monde d'Elendir viennent s'ajouter aux couleurs lumineuses et à une typographie peu lisible, rendant ainsi la lecture saccadée. Les extraits des fameuses arcanes, insérés à intervalles réguliers dans l'album, finissent de plomber le rythme par leur phrasé des plus obscurs.

Le maigre suspense laissé par la scène finale ne suffisant pas à raviver un intérêt mis à mal par tant de turpitudes, l'album ne vaut finalement que par les quelques occasions où Gwendal retrouve toute sa superbe, c'est-à-dire par des plans larges très réussis et des dragons classiques mais ô combien majestueux. Une seule question demeure : pourquoi diable a-t-il renoncé à faire les couleurs lui-même ? Les troisième et quatrième de couverture ne cessent de nous le faire regretter amèrement...


Gwendal Lemercier et/ou François Debois ont notamment participé aux albums suivants :

Les contes de l'Ankou T1
Les contes de l'Ankou T2
Contes des Hautes Terres T2
Les contes de Brocéliande T1

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Les arcanes d'Alya
1. La chasseresse écarlate

  • Currently 2.59/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.6/5 (27 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    arawn Le 11/10/2012 à 20:24:22

    Un album en demi teinte de la part de d'un scénariste et d'un dessinateur qui sont pourtant à l'origine de très bonnes séries.

    Ici le dessin est fade ,bon,mais la colorisation est parfois brouillonne et manque de constraste.L'histoire est sympathique mais rapide et sans réelle profondeur.Compte tenu de la qualité du dessin du Crépuscule des Dieux et du scénario très plaisant de Ash ,parus quelques années plus tard (mais assez pour expliquer une si grande différence de qualité) on pourrait à l'heure actuelle espérer mieux.Les dragons et autres reptiles sont des copier/coller de ceux du très bon Olivier Ledroit dans Requiem, le design et la colorisation étant les mêmes.On part donc avec un a priori dès les premières pages.

    Cette bd se lit quand même facilement, et si vous la trouvée d'occasion à pas trop cher n'hésitez pas.Sinon neuf à environ 14 euros les 2 tomes, l'investissement n'est pas forcèment rentable.

    Asator Le 13/01/2008 à 16:16:54

    Malgré un graphisme parfaitement maitrisé , cet album peine à intéresser de part son scénario vu et revu . Un tome de présentation , certes , mais qui ne laisse rien présager de bon pour l'avenir de cette série , dommage car le dessin est vraiment superbe et mérite bien 2 étoiles à lui seul ....