Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le cabaret des muses 3. Allez, Darling

13/09/2007 5233 visiteurs 4.0/10 (1 note)

N on content de revisiter - de façon très libre - la vie de Toulouse-Lautrec, dont la folie douce et les frasques parisiennes constituaient un terrain de choix pour le dessinateur yougoslave, ce dernier lui invente un double chevalin. Et de nous conter dans la foulée grandeur et décadence d'une vedette des hippodromes, toute ressemblance avec des peintres célèbres étant loin d'être fortuite.

De quoi être perplexe… Ou comment passer de l'impressionnisme au surréalisme comme on passe du coq à l'âne - à la jument devrait-on dire. Que les amateurs (nombreux depuis Vincent et Van Gogh) se rassurent : l'album est graphiquement dans la lignée des deux premiers volets. En guise de cases, des tableaux magnifiques à la manière de Renoir, Monet, Lautrec... Les scruter une par une est un régal, vouloir les regarder à la suite un véritable calvaire ! Smudja, déjà pris en flagrant délit d’élucubrations sympathiques dans Mimi et Henry, semble perdre ici totalement les pédales, et sans doute des lecteurs par la même occasion.

La faute à une histoire improbable, décousue, qui bascule dans un délire interminable et sans saveur. A force de flirter avec les limites de l'extravagance, Smujda a vacillé du mauvais côté et se fourvoie dans cette mauvaise farce qu'on survole pudiquement pour conserver une image flatteuse du dessinateur. Il avait peut-être fait le tour de la question en deux tomes, comme semble le montrer un début hésitant, directement inspiré du précédent volet. La confirmation intervient lorsque démarre sans crier « Hue » cette biographie insensée d’un cheval…on ne comprendra jamais vraiment où Smudja voulait en venir.

Etrangement, la série a changé son nom imagé à l’occasion de la sortie de ce troisième volet, suite à une reqûete Moulin Rouge qui se sentait blessé par le terme "Bordel". Abondonnant ainsi un soupçon de caractère, elle y aura surtout beaucoup perdu en intérêt. De l’exercice de style brillant et périlleux au cabotinage, il n’y a qu’un pas que l’auteur a semble-t-il franchi. Pas de quoi être trop inquiet pour lui : il a trop de talent pour ne pas se relever de cette mauvaise chute.

Chronique du t1 : Au Moulin rouge
Chronique du t2 : Mimi et Henri

Par M. Antoniutti
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Le bordel des muses / Le Cabaret des muses
3. Allez, Darling

  • Currently 2.88/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.9/5 (17 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.