Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Câlinée sous X

10/09/2007 15254 visiteurs 6.3/10 (3 notes)

"Je te propose quelque chose : moi je bosse avec elle, et toi tu la baises." Elle, c'est Kyra. On va lui présenter Gary. Tous deux sont peintres. Lui est reconnu, elle ne fait que débuter, mais ils ont cette passion en commun. Et elle, certainement, des choses à oublier : ces soirées où, toute jeune, elle s'est laissée aller, son aventure avec Aude et finalement sa rencontre avec Etienne. Ca n'a pas toujours été facile. Heureusement, elle a pu s'appuyer sur certaines personnes, comme son amie Léa, qui la soutient depuis tant d'années. Sa vie ressemble donc à celle de tant d'adolescents qui, se sentant devenir de jeunes adultes, veulent tirer un trait sur leurs premières erreurs, leurs premières désillusions et leurs premières cuites. Et même leurs premières amours ne s'accompagnent pas forcément des meilleurs souvenirs...

Banale, alors, la vie de Kyra ? Oui, d'une certaine manière. Mais elle a aussi quelque chose de bien à elle, un caractère fort malgré des moments de faiblesse coupable, un humour qui fait régulièrement sourire, un sens de la répartie qui donne lieu à des échanges mémorables, ou encore un brin de légèreté face à la vie et à ses vicissitudes. Légère, voilà bien comment décrire l'histoire racontée par Jean-Luc Cornette, un auteur désormais bien connu pour ses projets atypiques. Souvent, cela donne des récits décalés, fort originaux, avec parfois un côté absurde tout à fait délectable. Câlinée sous X ne fait pas exception, et les personnages sont par ailleurs superbes de naturel, crédibles dans leurs actes et leurs pensées, attachants par leur histoire personnelle. L'auteur y ajoute de subtiles touches de réflexion sur l'art et la beauté, sur le dernier geste qui fera toute la différence entre une croûte et une toile de maître. Mais il ne le fait pas à la manière de certains pédants qui veulent nous faire croire à la supériorité de l'art sur le cochon. Non, il procède de nouveau avec modestie et simplicité, par quelques mots judicieusement choisis, souvent à travers les yeux d'une Kyra avide de connaissances et d'expériences en tous genres.

Cette légèreté, qui semble indispensable à la réussite d'un tel récit intimiste, on la retrouve dans le dessin de Karo, dont c'est ici le premier album. Et pour un coup d'essai, elle a de quoi marquer les esprits. Sa plus grande réussite ? Le personnage de Kyra, bien sûr, sur lequel repose toute l'histoire. Avec son petit air mignon, attendrissant, fort et fragile à la fois, elle a un côté innocent qui attire la sympathie. Alors, on aurait tendance, plutôt qu'à la montrer du doigt, à vouloir la réconforter après ses inévitables erreurs de jeunesse. La mise en couleurs revêt également une grande importance, rendant l'atmosphère joyeuse par des teintes vives qui, loin d'être indigestes, s'accordent avec goût au trait simple et plein de charme d'une dessinatrice qui mérite toute notre attention. Sa capacité à rendre certaines ambiances plus sombres lui permet par ailleurs de suivre au plus près les tourments de l'âme de ses personnages.

Au final, Câlinée sous X apporte un vent de fraîcheur bienvenu, un peu de légèreté dans ce monde de brutes, et une fin qui appelle une suite. Et, croyez-le bien, c'est avec plaisir qu'on retrouvera Kyra dans ces moments qu'elle aime partager, pour le meilleur et pour le pire.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
6.3

Informations sur l'album

Câlinée sous X

  • Currently 3.63/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (19 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 05/09/2020 à 13:59:59

    Câlinée sous X est typiquement le genre d'expérience que j'aime bien lire en bd. Résolument adulte et mature! On suit en effet Kyra qui dort non seulement avec son petit nounours mais également et accessoirement avec des hommes...

    Bon, elle s'est laissée tenter durant sa jeunesse tumultueuse avec une femme fort séduisante mais assez joueuse. On va de bras en bras à la découverte d'une certaine sensualité si ce n'est de la sexualité. Il y a bien sûr des rencontres un peu provoquées mais c'est tellement piquant. Bref, c'est hautement érotique mais c'est également assez sympa à suivre.

    C'est vrai que la couverture est très tape à l'oeil et est censée attirer les hommes qui succomberont vite. Cependant, il ne faut pas se laisser aller à cette débauche. On découvre surtout une petite femme très sympa. On prend plaisir à la suivre dans ses tribulations amoureuses. Il y a un côté franchement sympa à l'ensemble d'autant que le dessin retranscrit à merveille avec ses couleurs chaudes et acidulés les plaisirs charnels. On est également loin de toute vulgarité.

    Vous aussi, vous tomberez peut-être sous le charme de cette délicieuse Kyra que vous découvrirez sous ses faiblesses et de sa force également. Il y a une véritable harmonie de l'ensemble entre tendresse et dynamisme.