Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'etoile du soldat L'étoile du soldat

10/09/2007 6933 visiteurs 4.7/10 (3 notes)

N okolaï est russe. En 1980, c'est pour lui l'heure du service militaire. Il délaisse donc sa guitare et ses ambitions de chanteur de rock pour un séjour de deux ans en Afghanistan. Il va y perdre son innocence puis sa liberté. Prisonnier des moudjahidins, il va découvrir une autre façon de vivre et croiser la route de Christophe De Ponfilly.

Christophe De Ponfilly nous a quitté en mai 2006 après avoir terminé son premier long métrage "L'étoile du soldat". Journaliste ayant dévoué sa vie au reportage, celui du terrain et non du studio, il a passé la plus grande partie de sa carrière à conter le drame afghan et l'existence du commandant Massoud. L'étoile du soldat est le témoignage d'un petit moment de cette vie et de sa rencontre insolite avec un musicien russe rêvant d'étoiles et adopté par les afghans.

René Follet a donc adapté cette fiction en bande dessinée, faisant ainsi écho au film du journaliste sorti il y a près d'un an. Malgré l'hommage et un sujet si "noble", les talents de dessinateur de Follet ne réussissent pas à gommer toutes les faiblesses de cet album. Le récit souffre en effet d'une déficience d'homogénéité et de fluidité. Le personnage de De Ponfilly ne semble jamais faire partie du décor, il apparaît comme en surimpression, faussant sa véritable participation. Sentiment renforcé par sa voix off qui se démarque trop souvent des dialogues en assénant une belle vérité poétique sur fond de drame humain. Trop proche du reportage et trop loin de la fiction, ou l'inverse. La succession de scènes sans lien évident rend la lecture hasardeuse et dénature le réalisme. Un comble pour une aventure issue d'une telle réalité.

Le résultat n'est pas à la hauteur de l'homme qu'a été Christophe De Ponfilly et ne rend pas hommage à son travail. L'adaptation à tous les supports trouve ses limites, le seul intérêt réside dans l'envie d'en découvrir plus. Il faudra pour cela se tourner vers la bibliographie ou la filmographie du journaliste.

Par T. Pinet
Moyenne des chroniqueurs
4.7

Informations sur l'album

L'Étoile du soldat
L'étoile du soldat

  • Currently 3.11/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.1/5 (19 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    jeanabou Le 07/10/2008 à 15:28:34

    une bonne BD qui éclaire sur l'occupation par la Russie du territoire Afgan. On redécouvre la dureté de la guerre et ses ambiguités, alors que la France a perdu des soldats la-bas en septembre 2008. c'est aussi un hommage a Christophe de Ponfilly qui fut témoin de cette époque et qui est décédé en mai 2006.

    voltaire Le 09/05/2008 à 22:09:03

    Comment ne pas penser à Christophe de Ponfilly en ouvrnt ces pages. Christophe de Ponfilly dont la vie a basculé quand il est allé faire son métier de journaliste dans les hauteurs glacées afghanes.
    Nous lui devons plusieurs documentaire et un superbe film sur Massoud, le lion du Panshir. Ce film, tout à fait superbe, décrivait la lutte des moudjahidines et mêlait des réflexions personnelles sur la vie et la mort (le cinéaste apprit la mort de son père alors qu'il était aux côtés de Massoud). C'était prenant. Le film récolta d'ailleurs 4 récompenses internationales

    Journaliste accompli, lauréat de plusieurs grand prix (dont le prix Albert Londres en 1985) Christophe a voulu scénariser un certain nombre d'horreurs qu'il avait vu là-bas. Il en fit un film sorti en novembre 2006 et une BD, celle-ci, publiée en 2007.
    Entre temps, bouleversé, il avait décidé d'en finir avec la vie, c'était en mai 2006; il n'avait que 55 ans.
    Cette BD qui raconte la vie de Nikolai, jeune soldat russe de 20 ans envoyé en Afghanistan et fait prisonnier par ses ennemis qui deviendront ses amis puis ses bourreaux est à l'image de la vie de Ponfilly : pleine et bouleversante.