Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'empire des Mecchas 1. Elijah L-yys, roi des immortels

02/08/2007 8082 visiteurs 4.0/10 (2 notes)

A l'heure où l'importance grandissante de l'informatique dans la bande dessinée ne fait pas que des heureux, la parution d'un album faisant la part belle aux images de synthèse ne manquera pas de faire grincer quelques dents. Cette expérience, qui n'est pas sans rappeler Le Seigneur d'Ombre, n'est pourtant pas une première pour Tehy qui a récemment tenté l'aventure avec L'Ange et le Dragon. En compagnie de Fenech, il revient ici avec un Empire des Mecchas dont la couverture fait plus penser au septième art qu'au neuvième.

Le côté "space opera" ne fait aucun doute, George Lucas étant cité en hommage au début de l'album. Mais que dire de cette prétendue superproduction si ce n'est que tout n'a peut-être pas été mis en oeuvre pour en faire l'événement attendu, la faute à un scénario qui reste enfermé dans une science-fiction trop conventionnelle. Tehy raconte ici l'histoire d'Elijah L-yys, roi des immortels, à la tête d'une armée de clônes pour piloter une armée de Mecchas. Avec Tallula-Ja, ils sont les enfants-joyaux, les derniers remparts de l'Empire face à une invasion d'exxo-virus qui se transmettent par les flammes et contaminent les systèmes planétaires.

Dans sa volonté de créer un monde à la Star Wars, avec ses différentes planètes et ses dangers qui menacent la paix universelle, le scénariste semble avoir pris soin de collecter tous les clichés du genre, du jeune héros pétri d'innocence au seigneur sans pitié en passant par le philosophe abscons, sans y apporter une once d'originalité. En outre, tous les composants de l'univers mis en place étant à peine esquissés et introduits sans explication aucune, l'ensemble perd en crédibilité au fil des pages. Seul le caractère désinvolte du héros face à un avenir qui s'annonce pourtant tragique amène une certaine sympathie par rapport à un des acteurs. Dommage que ce trait de caractère finisse par rendre moins convaincante encore une intrigue principale dont l'enjeu paraît flou et peu propice à un suspense haletant.

Il manque certainement un côté humain pour rendre l'histoire prenante, notamment par des protagonistes auxquels il est possible de s'identifier ou au moins de s'attacher. Le graphisme en images de synthèse, par ailleurs très inégal, y est certainement pour beaucoup. Alors que ce parti pris peut se justifier pour les scènes de combat ou les vues panoramiques de planètes en feu, il est totalement inapproprié pour transmettre les sentiments des personnages dont le destin de peine et de souffrance se prêtait pourtant à un récit plus émouvant. La vacuité de certains dialogues au ton de faux prophète ou d'adolescent finit de les décrédibiliser, et c'est tout l'album qui en pâtit.

Alors, L'Empire des Mecchas, signe d'une bande dessinée qui évolue ou simple pétard mouillé ? Les nostalgiques du dessin traditionnel se diront que la bonne vieille BD au crayon et au pinceau a encore de beaux jours devant elle, alors que les modernistes de tout poil attendront la prochaine tentative avec l'espoir d'un résultat plus convaincant. Il faudra pour cela que la technique s'humanise et s'accompagne d'un scénario à la mesure de l'originalité du concept.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

L'empire des Mecchas
1. Elijah L-yys, roi des immortels

  • Currently 2.59/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.6/5 (17 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    6350frederic Le 23/12/2011 à 19:32:26

    Je suis plutot decu , c'est un grand melange de tout et rien tant au niveau du dessin , du scenario : photos , ordi , bd a eviter pour les fans et l'auteur site ces sources de " goldorak " et divers dessins animes japonnais

    guillaume3 Le 26/11/2008 à 09:31:08

    Excellente série. Une histoire à 100 km/h qui mélange du Terminator, du Star Wars et bien d'autres séries SF réputées.
    Un style qui a du mal à s'imposer (dessin classique + montage photo + informatique) mais qui rend très bien l'atmosphére désirée: de l'action à fond, ça pète dans tous les coins!
    Un seul petit reproche: ce premier tome aurait pu faire une bonne dizaine de pages supplémentaires afin de développer certaines scènes et parties de l'histoire.
    Cependant quand on voit les dédicaces de FENECH et quand on sait qu'il a fallu environ 4 ans aux auteurs pour réaliser cet ouvrage...CHAPEAU!
    Excellente série! À lire absolument et surtout vivement la suite!!!