Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Intox 4. Contre-enquêtes

06/07/2007 4130 visiteurs 4.0/10 (1 note)

A près avoir réussi à retrouver Pablo et par la même occasion découvert l'envers du décor, Léa Valmont poursuit son enquête qui l'emmène loin des banlieues sur les traces des jeunes disparus expulsés du « village de l'espoir ». Ensemble, ils découvrent des indices intéressants dans l'ancien camp militaire du Larzac, mais leurs recherches sont interrompues par l'arrivée d'un hélicoptère dont les occupants cherchent manifestement à les faire disparaître.

Contre-enquêtes, quatrième tome de la série Intox qui en comptera cinq, paraît un peu plus captivant que le précédent, sans doute parce qu'il apporte, enfin, des réponses aux questions restées en suspens : l'origine des cauchemars de Léa et le passé de Pablo au Guatemala. Pourtant, il ne faut pas se fier aux apparences, le lecteur restera sur sa faim, car cet album n'est, au final, qu'une longue course-poursuite pour récupérer la cassette du film tourné sur le plateau du Larzac. Le propos est à peine exagéré car il est temps que cette intrigue trouve enfin sa conclusion. Gilles Chaillet nous réserve-t-il d'autres surprises ? Peut-être, mais à force d'avoir dilué son histoire, elle a perdu de sa saveur. Ce n'est pas le rythme très soutenu de ce tome qui relancera l'intérêt pour cette série.

Heureusement Olivier Mangin est à la hauteur, il est visiblement à l'aise avec ses personnages et l'intrigue concoctée par le scénariste. Son dessin est agréable et très détaillé, notamment dans le réalisme des décors. Les couleurs de Bruno Pradelle dans des tonalités sombres contribuent à renforcer cette ambiance de polar souhaitée par Chaillet.

Contre-enquêtes ne casse pas le rythme de cette série, affirmer le contraire serait de mauvaise foi car le récit ne souffre d'aucun temps mort, mais il laisse pourtant une impression décevante. Il est temps de dénouer cette intrigue policière au fil si détendu à force d'avoir tant tiré dessus. Gilles Chaillet s'est essayé à un style différent de ses albums historiques, mais la mayonnaise ne prend pas.

Par D. Ollivier
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Intox
4. Contre-enquêtes

  • Currently 3.22/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.2/5 (18 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    BIBI37 Le 05/05/2016 à 16:20:13

    Faire de Ludo un personnage central de l'intrigue est une erreur de scénario. Le personnage d'Ortega devient de moins en moins crédible et l'histoire perd de sa force et de sa cohésion.
    Espérons que le final soit à la hauteur.
    5/10.

    fleur Le 27/08/2007 à 22:48:35

    Moi je l'aime bien cette série! Je trouve la chronique trop sévère avec une histoire bien ficelée, énergique et qui accroche bien. On fait pas dans les jeux de lumière flashies et les plans spectaculaires mais Léa Valmont, l'héroïne a des qualités et des défauts sympathiques, et l'intrigue enchevêtrée dans les rapports entre medias, hautes sphères politiques et milieux mafieux dans notre société est épicée d'un zeste d'histoire personnelle et familiale peu ordinaire.

    Par contre je n'aime pas les couleurs, comme quoi...