Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Walking dead 2. Cette vie derrière nous

26/06/2007 11510 visiteurs 7.2/10 (5 notes)

L a décision est prise. L’hiver arrivé, la menace se rapprochant, les survivants ont décidé d’abandonner le campement qu’ils occupaient à l’écart de la ville et qui paraissait si sûr jusqu’à présent. Destination ? Ailleurs, toujours plus loin ailleurs.

Cette vie derrière nous permet au lecteur francophone de découvrir la suite de Walking dead après avoir été laissé en plan par l’arrêt de la publication de la série par Semic il y a deux ans. En publiant les deux premiers recueils en même temps, Delcourt reprend le flambeau d’une belle manière, propre à satisfaire les convaincus de la première heure qui se désespéraient d’en découvrir la suite un jour sans avoir à se lancer dans la version originale.

Protect and serve. Cette devise symbole d’une ancienne vie colle à la peau et vaut à Rick d’être porté à la tête d’un groupe de gens ordinaires, lui compris, qui luttent pour vivre. Ça peut paraître basique et c’est ce qui continue de faire la force de la série. Dans un contexte où le répit n’existe pas, où la menace est toujours présente, l’évolution des caractères, les réactions de personnages aux vécus et aux tempéraments différents sont un atout majeur. Protect and serve, dans ces circonstances, c’est aussi établir une hiérarchie dans ses priorités en la matière : soi-même, ses proches, les autres membres, les autres survivants. Qu’on soit flic ou non.

La galerie de portraits s’enrichit, les épreuves s’accumulent, les sacrifices sont monnaie courante, les liens se resserrent, les dissensions surgissent, les vérités du jour ne font pas les alliances du lendemain. Et s’il n’y avait pas l’instinct de survie pour les réunir… Robert Kirkman sait jouer avec ses personnages, les doter de natures différentes sans jouer les stéréotypes, doser les révélations, installer les conflits entre rescapés lorsque les zombies leur foutent un peu la paix. Le rythme est là, l’agencement impeccable. Alors qu’on frôle parfois la frontière du mélo et que les ressorts de la comédie humaine font tanguer l’édifice, son talent de feuilletoniste expert en rebondissement sauve la mise. Au dessin, Charlie Adlard livre une partition adaptée, plus brute et anguleuse, sans fioritures excessives, différent en tout cas du style plus léché et contrasté de Tony Moore dans les premiers épisodes.

Les survivants sont désormais des fugitifs. La composition du groupe évolue au gré des territoires visités (ceux qui paraissent les plus sûrs ne sont pas pour autant les moins dangereux) et des rencontres, amicales ou fatales. C’est la trame dans laquelle semble s’être installé Walking dead. Mais dans un monde aux allures d’apocalypse, que valent les certitudes ?

>> Lire la Chronique du tome 1 "Passé décomposé"

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
7.2

Informations sur l'album

Walking Dead
2. Cette vie derrière nous

  • Currently 4.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (203 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    pysa Le 01/04/2017 à 23:57:13

    Notre groupe de rescapés prend la route à bord du camping-car et cherche un repère adéquat pour s'installer. Mais les zombies ne sont jamais très loin. Le deuxième opus de cette série phare scénarisée par Robert Kirkman est intéressant et réussi. L'intrigue suit au plus près les personnages.

    pokespagne Le 27/11/2013 à 17:59:30

    Second tome, et déjà un nouveau dessinateur, Charlie Atlard. Quelque part, le graphisme plus brutal de Atlard me paraît plus approprié que celui de son prédécesseur, un peu "enfantin"... sauf que, pour le moment, il est clair que Atlard ne sait pas dessiner les visages (ou tout au moins faire que les personnages se ressemblent à eux mêmes d'une case à l'autre, ce qui est une sorte de minimum dans la BD, non ?), et que cela n'aide évidemment pas la lecture d'une saga où il y en a justement des dizaines, de personnages. Bon, ceci dit, et en attendant de voir si cela s'améliorera par la suite, le second tome de "The Walking Dead", qui sert grosso modo de base à la seconde saison de la série TV, travaille le même sujet que le premier, mais sans doute de manière plus claire : c'est bien l'homme, plutôt que le zombie, qui est un loup pour l'homme. On sait bien que c'est le thème central de la saga, bien plus en fait que le renoncement au confort de la civilisation et le retour aux "fondamentaux" de la vie, et c'est en effet un sujet plus intéressant que les zombies en eux-mêmes, qui contribuent surtout à ajouter une tension constante en toile de fond. Problème néanmoins, la cohérence des décisions des personnages est pour le moins douteuse, et la psychologie de la plupart d'entre eux très sommaire, ce qui affaiblit notamment l'aspect lourdement psychologique de pas mal de scènes. En fait, il me faut même reconnaître que, aussi ennuyeuse qu'ait été la seconde saison de la série TV, de nombreuses améliorations ont été apportées par rapport à cette BD, en particulier dans les motivations de Hershey et le dénouement de l'épisode de la grange... A suivre, donc, mais pour le moment, sans un enthousiasme démesuré de ma part !

    McClane Le 04/07/2011 à 19:02:40

    Idem vol.01
    Bon scénario, pas de situations manichéennes avec des "gentils gentils" qui tentent de survivre contre des "méchants méchants". Les zombies font leur bouleau mais les vrais salauds c'est quand même les vivants, bonne étude sociologique des survivants. Graphisme médiocre mais tout à fait acceptable vu le rythme de parution.
    Bonne chute de l'histoire en fin de volume.

    BIBI37 Le 23/01/2010 à 21:37:18

    Deuxième opus de cette passionnante série.
    Le résultat est réussi mêmesi je le trouve inférieur au premier numéro (peut-être à cause de la fin de l'effet de surprise).
    A noter l'apparition de nouveaux personnages sans personnalité propre.
    Les dessins sont trèe accrocheurs.
    L'ensemble se lit néanmoins très bien.
    7/10.

    Nicobax Le 08/09/2008 à 16:03:32

    Autant le premier tome m'avait pas convaincu plus que ça (trop classique, trop déjà vu), autant là j'ai vraiment bien accroché. On s'attache aux personnages (même s'ils sont un peu nombreux et que le noir et blanc rend parfois l'identification un peu relou), on ressent leur stress, leurs angoisses, on est les témoins de leurs pétages de plomb... J'ai envie de dire que comme dans tout bon film de zombies, ce sont les humains les plus intéressants et les zombies très secondaires. Enfin moi c'est ça qui me plait ! Je vais tâcher de continuer à lire cette série !

    fredd62 Le 05/10/2007 à 13:05:43

    Je fais également parti de ces gens qui aiment les films de zombis sans savoir vraiment l'expliquer... sans doute le huit clos, le fait d'être constamment sous pression avec toujours une fine équipe qui survit tant bien que mal. Je suis pourtant hyper rationaliste mais là pas un moment je me pose la question sur la plausibilité qu'un être mort puisse déambuler malgré sa putrification avancée.

    Le tome 1 a démarré très classiquement, la suite est fidèle au genre. On ne s'ennuie pas, les personnages sont bien développés et ont de la profondeur.

    J'attends la suite avec impatience fin novembre mais je précise que c'est réellement une B.D. de genre. Si vous n'aimez pas Romero, passez votre chemin. Sinon, y'a pas a hésiter !!!