Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le Dernier Jour d'un condamné est un roman de Victor Hugo publié en 1829 dans lequel l'auteur décrit les dernières semaines d'un homme condamné à mort. De ce prisonnier, peu de choses sont connues, ni son identité, ni les raisons de son séjour dans cette geôle. L'œuvre s'attache à dépeindre son quotidien, ses doutes, ses délires, ses angoisses, ses souffrances morales et physiques. Hugo a voulu son roman pas seulement comme une dénonciation des conditions de vie carcérale mais comme un véritable plaidoyer pour l'abolition de la peine de mort.

C'est grâce à la richesse et la diversité des dessins présentés sur son site que Stanislas Gros a été repéré par Jean-David Morvan qui dirige cette collection Ex-Libris aux éditions Delcourt. Ce dernier lui a proposé l'adaptation d'un monument de la littérature française, désormais tombé dans le domaine public.

Stanislas Gros a souhaité en faire une adaptation fidèle, et le roman d'Hugo n'étant pas très long, il n'a pas eu besoin de faire de grandes coupes. Le résultat final est d'une grande qualité car il a réussi à conserver l'esprit originel de l'œuvre, il décrit avec beaucoup de force les états d'âmes de ce personnage qui sait plus que jamais le jour et l'heure de sa mort. La force de cet album se trouve également dans le style graphique particulier de l'auteur, son trait en noir et blanc s'adapte parfaitement à cet univers carcéral si sombre, si humide. La souplesse de son dessin est parfaite pour dépeindre cette époque où la guillotine résonnait chaque jour accompagnée des cris d'une population venue voir les mises à mort comme elle assisterait à un spectacle. Avoir donné les traits de Victor Hugo à son personnage est un clin d'oeil supplémentaire à l'auteur. L'avantage de l'aspect visuel est que cela a permis à Stanislas Gros de représenter cette mort qui rôde et plane en permanence au dessus du condamné, cette astuce graphique renforce le côté dramatique et pesant du récit.

Le Dernier Jour d'un condamné est une adaptation très réussie qui met au goût du jour une œuvre marquante et poignante, qui a conservé son caractère intemporel et qui reste, malheureusement, toujours d'actualité quand la première puissance mondiale continue à exécuter des hommes et des femmes. Ce succès est aussi celui de Stanislas Gros qui signe là son premier album. Un petit tour sur son site permet de se rendre compte de la diversité de son talent et il ne serait pas surprenant de le retrouver prochainement dans des registres bien éloignés de celui-ci.

voir le site de Stanislas Gros

Par D. Ollivier
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Le dernier jour d'un condamné

  • Currently 3.36/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (33 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.