Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les exilés d'Asceltis 1. Messager blanc

04/06/2007 6792 visiteurs 5.0/10 (2 notes)

8 000 ans avant que ne débute la quête d'Elya la Sylve, les Naabdirs furent chassés du continent par les guerres Corgones. Peu trouvèrent refuge dans l'Archipel fleuri d'Aloy Nihib et survécurent ainsi à cet exode. Tolérés par les autres peuples, les rescapés coulèrent des jours paisibles sur cette terre d'exil, mais l'arrivée mystérieuse d'un bébé albinos, vraisemblablement envoyé par Obion, Dieu Naabdir agonisant, sema le trouble dans l'esprit des Anciens. Comment interpréter la venue de cet enfant ? Faut-il revenir sur Asceltis ou rester sur l'Archipel ?

Ces derniers temps, la tendance éditoriale est aux spin-off, ainsi la parution des Exilés d'Asceltis, dont l'action est antérieure aux Brumes d'Asceltis, ne surprend pas vraiment. Toutefois, bien que l'univers créé par Jarry & Istin, sans être foncièrement original, pourrait se révéler intéressant à développer, on doute de l'intérêt de cette série dérivée. Doutes confirmés à la lecture de Messager blanc...

Première constatation, le synopsis est trop classique. Si dans la série mère l'excellente narration de Nicolas Jarry parvient à combler cela, on ne peut pas en dire autant cette fois-ci. Le scénariste a décidé que l'histoire serait contée à quatre enfants par un Vénérable Naabdir. De fait, le ton employé est quelque peu infantile et les interruptions fréquentes avec pour conséquence de hacher le rythme d'un récit assez désordonné au final. De plus, ce premier tome ne constitue qu'une longue introduction avec présentation des personnages et des différentes intrigues au programme, le tout ponctué de plusieurs rebondissements sans réelle importance. Heureusement, les protagonistes se révèlent particulièrement attachants et la mise en route tardive de l'intrigue principale annonce une suite plus adulte et intéressante.

Graphiquement, le style de Paolo Deplano ne se démarque pas vraiment des autres productions de l'éditeur toulonnais. Pour un premier album, son trait un peu hésitant manque de précision, notamment au niveau des visages et personnages d'arrière-plans, que la mise en couleur propre mais classique de Massimo Malosso ne parvient pas à cacher.

Cette introduction aux Exilés d'Asceltis peine donc à convaincre et captiver le lecteur, en grande partie à cause d'une narration maladroite. Loin d'être indispensable, ce spin-off n'a d'intérêt que pour ceux qui veulent connaître l'histoire des Naabdirs/Naadirs dont fait partie Albian, protagoniste des Brumes d'Asceltis. Espérons que Nicolas Jarry, qui nous a habitué à mieux, saura redresser la barre dans le second tome.

Découvrez également Les Brumes d'Asceltis :

>> Chronique du Tome 1 "La Citadelle Oslanne"
>> Chronique du Tome 2 "Le Dieu Lépreux"
>> Chronique du Tome 3 "Le Roi Akorenn"

Par R. Bézard
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Les exilés d'Asceltis
1. Messager blanc

  • Currently 2.66/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.7/5 (35 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    nic123 Le 16/02/2008 à 18:55:13

    Un bébé albinos arrive chez les Naabdirs, mais comment interpréter l'arrivée de cet enfant ? Les uns sont pour revenir sur Asceltis (qu'ils ont dus quitté), les autres sont pour rester sur l'Archipel. Desservi par un dessin agréable, cette nouvelle série fait passer un bon moment, sans rien casser cependant. A lire.