Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Ric Hochet 73. On tue au théâtre ce soir

04/06/2007 9133 visiteurs 4.0/10 (1 note)

R ic Hochet a troqué la scène du crime pour celle du théâtre où il incarne son propre rôle dans une pièce policière. Un vieil ennemi, le Bourreau, va tout mettre en œuvre pour perturber la représentation afin de se venger. Son mode d'action : un des comédiens est à sa solde, pas facile dans ces conditions pour le détective de débusquer quelqu'un dont le métier est justement de tromper les apparences. Ric aura fort à faire pour démêler cette histoire.

Tibet et Duchâteau sont considérés, à juste titre, comme deux monstres sacrés du 9ème art. Leurs états de service respectifs sont impressionnants et ne peuvent que forcer l'admiration. Ce soixante-treizième album du plus célèbre détective de la bande dessinée en est la parfaite illustration et la preuve d'un succès qui ne se dément pas avec le temps, peu de héros peuvent revendiquer une telle longévité.

On tue au théâtre ce soir est pourtant décevant avec un huis-clos sans surprises comme si l'auteur, après avoir imaginé les plus complexes et les plus fascinantes machinations, peinait à trouver de nouvelles idées. L'intrigue est certes classique mais sans rebondissements capables de susciter de l'intérêt et même l'introduction d'un élément familial censé être émouvant ne fait pas son office. Le preux chevalier - sa veste n'est-elle pas blanche – ne fait plus le poids si on le compare avec ses concurrents qui fleurissent dans de nombreuses publications actuelles plus nerveuses, plus rythmées avec des personnages moins lisses, plus réalistes. Le prétexte du retour d'un ancien ennemi ne prend pas et manque cruellement d'envergure pour un méchant.

Même si le dessin de Tibet est reconnu depuis longtemps, il fait désormais pâle figure avec un trait qui n'a pratiquement pas évolué depuis le début, ce qui est la preuve d'une grande constance mais le style n'attire guère plus que les nostalgiques nostalgiques d'un style de dessin hors du temps, de décors épurés ou de couleurs en aplats. Cette technique a néanmoins le mérite de coller à ce récit se déroulant dans un théâtre. A noter que le dessinateur a confié à d'autres le soin des arrière-plans et de la colorisation.

On tue au théâtre ce soir est un album qui plaira exclusivement aux admirateurs les plus fervents de Ric Hochet. Demander à ses auteurs de passer à autre chose pour ne pas courir le risque de casser définitivement le mythe semble une cause perdue. Tant qu'il restera des amateurs, difficile de les blâmer pour si peu.

Par D. Ollivier
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Ric Hochet
73. On tue au théâtre ce soir

  • Currently 1.92/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 1.9/5 (49 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Shooney Le 30/10/2019 à 05:06:05

    Soulignons d'entrée de jeu cette très jolie couverture qui invite à la lecture. Elle est bien choisie car l'enquête policière elle-même semble bien secondaire dans cet album plutôt tourné vers la vie privée de notre héros sur lequel on en apprend davantage. À lire si l'on connaît bien la série.

    RicHochet82 Le 19/05/2016 à 17:14:40

    On retrouve Ric dans une posture inhabituelle et aussi un peu tirée par les cheveux. Il faut adhérer. Néanmoins, il est important de savoir se renouveler, ne pas refaire les mêmes histoires à chaque album, et c'est ce que T&D nous proposent ici. Un travail plaisant.