Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Persepolis

28/05/2007 32763 visiteurs 8.6/10 (10 notes)

L a petite Marjane est née en Iran, en 1970. Elle a connu le régime du Chah, puis la révolution islamique. Mais les répressions politiques, culturelles et religieuses sont bien plus qu’elle ne peut en supporter, elle qui a été élevée dans un environnement ouvert, aisé et cultivé. Rapidement, elle se prend donc le bec avec ses professeurs, qui ne savent que faire de cette enfant turbulente et qui refuse de se soumettre aux règles vestimentaires de l’école. Et puis il y a sa famille, ses oncles, qui ont été emprisonnés sous le régime du Chah, mais qui restent en prison sous celui des religieux. Ses parents, qui ne peuvent plus prendre le risque de laisser leur fille clamer haut et fort sa révolte, décident donc de l’envoyer chez des amis, en Autriche…

Marjane Satrapi est un cas unique dans le monde de la bande dessinée francophone. Elle est tout d’abord la première auteur de BD d’origine iranienne. Elle fait aussi partie des auteurs qui ont imposé de manière frontale la mode de l’autobiographie en BD. Son œuvre est un succès de librairie international, salué en France et aux Etats-Unis, mais évidemment conspué par le régime iranien. Accompagnée de Vincent Paronnaud (alias Winschluss), un autre auteur phare de la BD indépendante nouvelle génération, elle a adapté sa propre série en un film d’animation, présenté à Cannes, et qui vient d’y remporter le Grand Prix du Jury.

Raconter sa propre vie peut paraître vaniteux ou nombriliste. Mais Marjane Satrapi apporte son éclairage personnel à des faits méconnus ou oubliés en Occident : l’arrivée au pouvoir de fondamentalistes religieux dans un pays jusque là réputé pour sa laïcité et son modernisme. Ce véritable retour en arrière, culturel et économique, est suffisamment radical pour occasionner des évènements quotidiens proches de l’absurde. Les professeurs qui prônaient jusque-là le droit divin du règne du Chah demandent à leurs élèves d’arracher sa photo de leur livre de lecture en le fustigeant, les policiers chargés de faire respecter les règles vestimentaires usent et abusent de leurs prérogatives... L’obscurantisme prend des formes parfois surprenantes, et l’auteur saisit tous ces instants avec un humour mordant, parfois désabusé, mais jamais résigné. Son séjour en Autriche, marqué par une histoire d’amour bancale, de nombreuses réflexions racistes et une ouverture au monde occidental dans ce qu’il a de plus banal est pour elle l’occasion de s’émanciper. Et son retour parmi les siens, alors qu’elle est majeure et habituée à jouir d'une grande liberté, n’est pas aussi sombre qu’on pourrait le penser…

Sans donner de leçon, sans même désigner de coupables autres que la bêtise et l’aveuglement de certains religieux, Satrapi tient une sorte de journal de bord, avec des passages parfois drôles, souvent surprenants, régulièrement poignants, mais toujours gorgés d’humanisme. La cruauté mesquine et stupide dont elle se fait le témoin restera gravée dans la mémoire du lecteur, qui devra toutefois passer outre pour apprécier pleinement la portée de ce livre. Le graphisme, à la fois simple, expressif et percutant, se rapproche d’un travail d’illustration, mais apporte une rigueur et une efficacité au récit qui surprend page après page.

Comment résumer Persepolis ? Rarement un succès n’aura été si mérité, si évident, si justifié, tandis que la démocratie se retrouve mise entre parenthèses dans de nombreuses régions du monde et alors que l’extrémisme religieux aura rarement été autant sous les feux de l’actualité. Un ouvrage remarquable. Nécessaire, même.

Par G. Colié
Moyenne des chroniqueurs
8.6

Informations sur l'album

Persepolis

  • Currently 4.18/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (135 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Zablo Le 10/02/2024 à 17:25:44

    Œuvre marquante du tournant du siècle...

    Persépolis est une BD autobiographique. Marjane Satrapi y évoque sa jeunesse, tiraillée par les troubles politiques en Iran et son déracinement dans l'Europe libérale. Elle finit cependant par revenir au pays, remettant ce sombre et épais voile noir.

    De manière didactique, l'autrice nous prend par la main, amenant des repères historiques (révolution islamique, guerre Irak-Iran, guerre du Koweït...) et géographiques (toponymie, carte astucieusement placée...) clairs et concis, pour nous transporter dans son histoire et celle de son pays.

    Les dessins, dans un style persan, sont élégants, sans fioriture. Marjane Satrapi use du noir et du blanc pour composer les traits des visages, d'une grande régularité, ainsi que les formes et les volumes des décors... et leurs ombres aussi. Lumineux et obscur à la fois, cette bichromie accentue la dramaturgie de l’œuvre.

    Car la vie qu'elle traverse nous mouille parfois les yeux. Intimiste, familiale, la narration nous rapproche des personnages. On partage leurs peines, mais aussi leurs joies.

    En effet, le récit n'est pas sans humour, avec une forme d'autodérision de l'autrice sur sa jeunesse, mais aussi des caricatures des personnages les plus détestables...

    Ceci étant dit, le bouquin de Marjane Satrapi témoigne d'une réflexion sur les libertés : celle de pouvoir s'exprimer, mais aussi de manifester, de se déplacer comme on veut, de se réunir avec ses amis, d'être jugé équitablement... La privation de liberté en Iran contraste avec l'Europe et amène des incompréhensions, entre Marjane Satrapi et ses amis Européens... mais aussi Iraniens.

    Elle semble alors coincée entre deux mondes.

    L'arrivée de Marjane Satrapi en Europe est une petite révolution pour elle, un changement de paradigme qui se concrétise graphiquement : pâleur des décors et surtout Marjane ne sourit presque plus... Tout semble beaucoup plus triste, dans ce qui semblait pourtant être un échappatoire à la tyrannie iranienne.

    Ce bouleversement n'est pas non plus sans lien avec son entrée dans l'adolescence. Son corps se transforme, elle expérimente (drogue, sexe...), change de look... C'est une période difficile pour elle au final, car confrontée à la xénophobie, à l'éloignement de ses proches...

    Ainsi, Marjane Satrapi parvient à représenter la violence, pas seulement celle de la guerre mais celle de la vie en générale. Elle y parvient dans une forme de déplacement poétique, par des discussions, des symboles, des visages marqués (cernes, yeux vers le bas, bouche triste...), des effets graphiques et autres chiasmes de la mise en page...

    A contrario, le témoignage de Marjane Satrapi contient aussi ses solutions : les repères (valeurs inculqués par ses parents, culture persane...), les personnes (ses parents, sa grand-mère...), les dynamiques (affirmation, rire...) qui lui ont permis de s'en sortir. L'autrice fait en quelque sorte office de grande sœur.

    Le propos est consistant, avec des thématiques aussi diverses que la religion, la politique, les discriminations... Les dialogues sont d'ailleurs nombreux, avec une grande part d'introspection voir d'autocritique de la part de l'autrice, et donnent toute sa profondeur au récit. Les dessins aident également à se rendre compte de l'apparence des personnages, de leurs émotions (leurs visages sont comme des smileys), de leurs souvenirs et de leurs rêves aussi parfois...

    Le temps s'y déroule lentement, avec des flashbacks, nous laissant apprécier l'évolution des personnages, en particulier celui de Marjane.

    En résulte une œuvre majeure, dans la lignée de Maus, roman graphique ayant servi de modèle pour Persépolis. Il ouvre une nouvelle ère pour la BD franco-belge, celle du réel et de l'éclatement des formats. L'Arabe du futur par exemple, de Riad Sattouf, fait partie de cette nouvelle vague.

    BD alternative au regard nouveau, Persépolis a été très bien accueilli et est devenu un blockbuster, encouragé par une critique unanime, un film (2007) et trustant les rayons BD des bibliothèques scolaires.

    Avec Persépolis, la BD iranienne rentre aussi dans l'Histoire du neuvième art, source d'inspiration pour de futurs dessinateurs ou caricaturistes (je pense notamment aux Oiseaux de papier, où l'on reprend l'image de la tisseuse de tapis).

    Surtout, Marjane Satrapi aura su nous transporter dans son enfance, à la fois singulière et commune à tous, avec une sortie de l'innocence compliquée, mais forte en apprentissage.

    Persépolis est enfin un plaidoyer pour le sort des femmes...

    ...dont l'émancipation constitue le but, le point final.

    Eric DEMAISON Le 16/04/2023 à 10:24:34

    Cela faisait longtemps que je me disais qu'il fallait lire cette œuvre. Je n'ai pas été déçu. Marjane Satrapi raconte sa jeunesse iranienne et le choc permanent entre sa personnalité et la mise en place d'une société religieuse à l'excès et étouffante.
    Ce livre nous permet de toucher le choc que peut ressentir une personnalité sensible, qui plus est femme, dans cette société fermée.
    Au-delà, la sensibilité de "l'héroine", son rapport aux autres, notamment sa famille, ses amis, apportent une grande dimension humaine à ce récit. De même le point de vue iranien sur la guerre Iran-Irak nous éclaire sur une autre perception de ce conflit, nous qui étions par la force des choses dans l'autre camp.
    Enfin, à l'heure de la planète qui voit s'opposer des pouvoirs autocratiques très durs, religieux ou non à un monde, le notre, toujours un peu impérialiste mais où on essaye de préserver les libertés individuelles, ce récit est très pédagogue et rend notre monde plus charmant.
    Merci pour ce récit.

    Erik67 Le 27/08/2020 à 20:56:29

    Marjane raconte sa vie, depuis son enfance intrépide dans une famille cultivée et libérale, de l’Iran impérial, jusqu’à son arrivée en France. L’épopée couvre 30 années d’Histoire (La chute du Shah, la République islamiste, la guerre avec l’Irak) ainsi que son histoire autobiographique avec un exil en Autriche.

    C’est une œuvre magnifique qui mêle le rire aux larmes. L’auteur nous montre les ravages de la dictature islamiste avec son lot d’intolérances et d’arrestations. On a véritablement de la peine pour ce peuple iranien à qui on a confisqué les bénéfices d’une révolution. Un régime oppressant contre un autre encore plus abominable notamment sur la condition féminine !

    Cependant, le regard de l’auteur sur la société occidentale est également très critique et c’est une bonne chose pour ne pas tomber dans une mauvaise caricature. J’ai été sublimé par l’intelligence du fond. J’ai également été touché par la personnalité rebelle de Marjane ainsi que par son cercle familier. Le rythme est vif et soutenu. L’humour et la tragédie s’enchaînent admirablement.

    Cette œuvre est à la fois subjective et universelle mais également sensible et profond. L’Iran a trouvé sa meilleure ambassadrice en la personne de l’auteur. On ne connait rarement ce qu'est la réalité et le quotidien des Iraniens. Persépolis va bien au-delà de la trame historique et du drame intimiste. C’est une réussite touchante et attendrissante ! Digne et intègre car elle prône les libertés individuelles ! Avec ces dialogues percutants, l’œuvre devient une vraie comédie sociale. Une Bd sincère, pédagogique et militante. C’était un pur moment de bonheur ! Grandiose ! A lire sans hésitation !

    Note Dessin: 3/5 - Note Scénario: 5/5 - Note Globale: 4/5

    aloa35 Le 30/06/2019 à 19:43:20

    Une BD très connue aujourd'hui et qui restera dans l'histoire de la BD. C'est une BD graphique autobiographique très bien maîtrisée, sachant faire passer l'émotion et témoin d''épisodes marquants du XXe siècle. Le style fait penser au plus récent "L"arabe du futur", qui m'a plu aussi, mais moins que "Persépolis". Le seul regret de la BD est que le film sorti en 2008 est également très réussi lui aussi et reprend la même histoire (normal pour autobiographie...), ce qui fait que l'on n'est pas surpris à la lecture.

    Au Fil des Plumes Le 02/08/2017 à 19:45:22

    Ce que j'en pense:

    Persépolis est une BD autobiographique. Marjane est une jeune iranienne qui vit au rythme des guerres et des révoltes. C'est un livre très instructif que nous livre Marjane Satrapi. Grâce à cette BD, nous avons une vision de l'intérieur. Il y a également un décalage entre la vision que l'on peut avoir de l'Orient. L'auteure nous livre également sa vision de l'Occident mais également ses ressentis durant son émigration. Le scénario est riche et très prenant.



    Marjane est vraiment un sacré personnage par son côté rebelle et son humour. Elle a une vision sévère sur la situation et une façon intéressante de prendre du recul et de réfléchir sur la situation.

    L'esthétique est assez particulière. Le coup de crayon est reconnaissable, épais et sûr de lui.

    Bref:

    Une BD très agréable à lire.

    Pour plus d'avis: http://aufildesplumesblog.wordpress.com

    Luc1 Le 29/03/2016 à 10:37:07

    Pour une autre analyse sur Persépolis, voir aussi : https://kolumbris.wordpress.com/2016/03/25/persepolis/

    cedd79 Le 05/05/2013 à 11:40:06

    Attention Chef d'oeuvre !

    Il est très rare que mette la note maximum, mais là, je ne suis pas faire autrement.

    Que d'intensité ! Que d'émotion ! De l'humour, du drame, des sentiments, une histoire (vraie !) savamment racontée. Tout a déjà été dit sur cette oeuvre majeure, alors je n'en dirais pas plus, mais ci comme moi vous êtes passés à côté durant de longues années, alors n'hésitez plus, foncez !

    dalloway Le 08/02/2012 à 15:08:25

    LE livre qui m’a enfin convertie à la BD ! Une simplicité du noir et blanc qui décuple l’intensité des émotions. L’Histoire à travers les petites histoires de Marjane. Drôle et engagé pour ne rien gâcher. Un véritable petit bijou. J’ai envie de l’offrir à tout le monde... et de continuer à explorer le monde de la BD !

    bibulk Le 05/07/2010 à 12:25:19

    Peu attiré a priori par les bases de cette BD, je m'y suis finalement intéressé parce que j'en avais entendu beaucoup de bien, qu'un film était sorti etc...

    Et bah...j'ai bien fait.

    Il existe toujours le risque dans une autobiographie de sombrer dans le nombrilisme insipide ou l'horripilant auto-apitoiement. Ce n'est VRAIMENT pas le cas ici. Marjane Satrapi a une maîtrise parfaite de sa narration, on ne s'ennuie pas un instant. Les scènes drôles alternent avec des scènes tragiques. Très peu d'œuvres , quel que soit le média, n'avait jusque là réussi à faire aussi bien vibrer les deux cordes sensibles tout en gardant une unité de ton. En bref, une très, très grande maîtrise de l'art de raconter, servie par un dessin faussement naïf , mais grâce auquel l'auteure arrive à faire passer toutes les émotions qu'elle veut. Là encore, chapeau.

    En dehors de ces grandes qualités, le scénario (la vie de Marjane Satrapi donc) est extrêmement intéressant. Nous découvrons la désillusion du passage d'une dictature à une autre à travers les yeux d'une enfant, les difficultés de l'exil en Europe via le regard d'une adolescente et enfin, le difficile retour d'une femme dans son pays d'origine dans lequel elle n'arrive plus à se sentir chez elle.
    En passant, Satrapi critique le régime iranien ainsi que les relations réciproques de l'Iran et de l'Occident.Elle en profite pour balayer les clichés que le lecteur occidental pouvait avoir sur son pays.
    Tout cela n'est pas dénué d'humour qui plus est.

    Pour résumer, très grande maîtrise technique, critique intéressante, humour, tragédie...un chef d'œuvre qu'il faut absolument avoir, même si on n'aime pas spécialement la BD.

    (et le film est une très bonne adaptation)

    mathodman Le 30/12/2008 à 04:38:38

    J'ai ouvert cette BD chez une amie histoire de m'endormir. Je pense que j'en est lu les 3 quarts jusqu'à 5 heures du mat alors que je bossais le lendemain.

    Tout simplement incroyable.

    Marjane Satrapi nous livre son journal intime version BD. Un journal où tu ries beaucoup des absurdités de la guerre et où en même temps, tu te retrouves 2 pages plus tard la gorge nouée par la réalité brutale avec laquelle elle doit vivre.

    pitilolo Le 16/04/2008 à 10:41:08

    J'ai longtemps ignoré cette BD, le dessin me rebutait, je ne savais même pas de quoi il était question, bref aux oubliettes. Puis ayant fait l'effort de lire "Chroniques Birmanes" malgré un dessin "faussement" simple en N&B je me devais de faire de même pour " Persepolis".
    Là aussi j'ai été conquis. Quelle histoire, quelle émotion, quel voyage ! On rit du ridicule, on pleure de la bêtise humaine. On s'instruit aussi, pas de meilleur moyen de connaître un pays que par un témoignage de l'intérieur sans le regard truqué des médias. Un histoire captivante, dépaysante et si poignante.
    Au final, le dessin et le N&B sonnent comme une évidence. Il ne faut pas passer à travers ce témoignage, il faut le lire et le faire lire !

    chiffon1 Le 18/02/2008 à 16:04:24

    Au debut on se dit oulala les dessin ont pas l'air top et en fait on tombe carrement sur un petit chef d'oeuvre.
    une biographie trés attachante qui retrace en paralléle l'histoire de l'iran des années 80. Une réalité tragique racontée avec tendresse ,humour et nostalgie.
    Des dessins qui font mouche et pleins d'ironie font de ce titre un des meilleurs que j'ai lu depuis un moment.

    kango Le 03/01/2008 à 15:51:09

    Tout simplement excellent !!!
    Si j'avais eu le temps j'aurais tout lu d'un coup tellement l'histoire est captivante et instructive.
    A lire ABSOLUMENT !

    Hugui Le 16/06/2007 à 17:26:48

    L'histoire de Marjane qui doit se construire malgré l'intégrisme et la guerre, et trouver sa voie dans l'occident futile.
    Cette histoire très forte est merveilleusement racontée, le dessin est très maitrisé, le parallèle avec Maus est pertinent.
    Et le film qui en est issu est un véritable bijou d'humour et d'émotion.
    Réellement indispensable !