Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Le sauveteur

28/05/2007 13979 visiteurs 6.7/10 (6 notes)

S higa, gardien de refuge dans les Alpes Japonaises, a fait la promesse à son ami Sakamoto, avant sa mort, de veiller sur sa famille. Treize ans plus tard, il va pouvoir tenir son engagement quand l'épouse de ce dernier vient le trouver pour lui demander de retrouver sa fille Megumi qui a disparu. Commence alors pour cet homme, une plongée dans un des quartiers chauds de Tokyo, un univers dangereux et sordide, bien différent de celui qu'il connaît.

La parution d'un nouvel album de Taniguchi est toujours très attendue car il a su, avec Quartier Lointain et Le Sommet des Dieux entre autres, captiver un large public bien au-delà des habituels lecteurs de mangas, sans doute parce que son style et ses récits sont un subtil mélange d'influences japonaises et franco-belges.

Le Sauveteur se démarque de ses précédentes adaptations par un sujet moins contemplatif, où la compassion est moins présente. Il n'a certes pas pu s'empêcher d'associer la montagne à son personnage principal - chassez le naturel, il revient au galop – mais le propos est plus actuel, plus en phase avec les réalités des grandes villes. Non pas que ses précédents albums n'étaient pas sérieux ou graves, mais celui-ci s'attaque au sujet difficile et douloureux des fugues des adolescentes. Comme à son habitude, le rythme est y très lent, parfois trop, car il manque cette nervosité que l'on retrouve dans les polars. La fin est un peu décevante en apparaissant trop irréelle par rapport au reste du récit. Son dessin est toujours aussi extraordinairement fin, travaillé dans les moindres détails, il prouve ainsi qu'il est aussi à l'aise pour dépeindre avec un réalisme impressionnant un sommet enneigé que les bas-fonds de la mégalopole japonaise. Taniguchi maîtrise une trame qui, même si elle se révèle prévisible, n'en reste pas moins efficace et parfaitement écrite. Il s'attache à décrire en profondeur les sentiments de son héros, avec beaucoup de subtilité.

Le Sauveteur, bien qu'agréable à lire, est moins émouvant que d'autres récits de Taniguchi. Il décevra certainement ceux pour qui Le Sommet des Dieux est ce que l'auteur a fait de mieux, car la montagne n'est ici qu'un prétexte. ll laissera également sur leur faim ceux qui pensaient retrouver la profondeur du Journal de Mon Père ou d'un Ciel Radieux. Pourtant, cet album plaira car il permet de découvrir une autre facette d'un conteur talentueux avec cette fois-ci une histoire tournée vers le polar.

Par D. Ollivier
Moyenne des chroniqueurs
6.7

Informations sur l'album

Le sauveteur

  • Currently 3.77/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (39 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 05/09/2020 à 17:15:27

    On ne peut pas résister aux charmes de cette Miss Endicott, une sorte de croisement entre Marry Poppins et Amélie Poulain dans un monde à la Harry Potter où on pourrait croiser également Elephant Man.

    On va faire la connaissance de Prudence qui est une "conciliatrice" fort sympathique reprenant le relais de sa défunte mère. Une activité qu'elle mènera tambour battant de nuit car ses journées sont consacrées à son travail de préceptrice. Sa naïveté ainsi que sa générosité nous touchent. Enfin un personnage qui a de la consistance et qu'on va aimer !

    Ses aventures nous entraînent vers une sorte de Cour des Miracles cachée sous le Londres victorien. Avec son ombrelle, elle défie toute une galerie de "freaks" qui se prépare à une révolution.

    J'ai particulièrement apprécié cette absence de narration. Cela permet de suivre l'héroïne pas à pas sans florilèges. L'action est constamment fluide. On ressent véritablement l'atmosphère de cette capitale anglaise avec ses pubs et ses lieux mal famés.

    Le dessin est particulièrement mature avec un cadrage impeccable. J'ai aimé les expressions du visage de la Miss. C'est étonnant de réalisme et cela la rend encore plus sympathique. Bref, c'est la BD de la rentrée incontestablement ! Excellent diptyque steampunk et victorien...

    Le second tome révèle un affrontement entre le bien et le mal dans la plus pure tradition. Il y a un peu de la magie du premier tome qui s'évapore, c'est incontestable.

    Le personnage de la mère est totalement insupportable. Je n'aime pas les méthodes expéditives et cela se veut conciliatrice! Notre héroine apparaît également en retrait par rapport au premier opus et c'est bien dommage!

    Par ailleurs, le récit ne se termine pas aussi bien qu'on pouvait l'espérer. On se pose encore des interrogations. Y aura t'il une suite?

    Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 3/5 - Note Globale: 3.5/5

    Erik67 Le 05/09/2020 à 17:00:52

    Cette BD est vraiment dans la droite lignée des autres oeuvres du grand maître Taniguchi. Ici, nous découvrons un livre publié au Japon en 2000 et seulement traduit en français en 2007.

    C'est vrai: on part encore d'une histoire de montagne sans la puissance de la ligne graphique du "Sommet des Dieux". Mais on explore une jungle urbaine des quartiers mal famés de Tokyo à travers un genre jusqu'ici peu exploité par l'auteur: le thriller-policier. Ceci est intéressant à plus d'un titre. On découvre la face "sombre" de Taniguchi. Puis, c'est comme une sorte de pont entre le monde naturaliste à travers un héros dur au grand coeur qui vient de la montagne et le polar très urbain.

    Dessin toujours aussi soigné et dynamique. Les thèmes abordés semblent plus sérieux que d'habitude (certaine forme de prostitution, la détresse des adolescentes...). L'histoire est également plus inquiétante même si le rythme peut paraître lent. Voilà un auteur qui aime bien prendre son temps avant de tout nous dévoiler.

    Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 3/5 - Note Globale: 3.5/5